Partenariats

Les blogueurs sélectionnés pour le dernier partenariat Folio sont annoncés sur le forum ! Bonnes lectures à tous :)

Catégorie : Le coin de Kkrolyn

Peur primale et autres récits de Lancelot Cannissié

Je remercie l’auteur Lancelot Cannissié et les membres de livraddict pour m’avoir permise de lire le recueil « Peur Primale et autres récits. »

Comme le genre était très porté sur l’horreur et le fantastique, je me suis réservée ce livre pour le 31 octobre, Halloween oblige ! Et je ne regrette pas!

Je souhaite tout d’abord saluer l’imagination débordante de l’auteur qui nous propose ici des récits très différents les uns des autres : loup garous, goule, objet maléfique… Il y en a vraiment pour tous les goûts. Après, comme les descriptions sont assez visuelles, certaines scènes sont plutôt gores ou violentes. Il faut aimer le genre … Âmes sensibles s’abstenir !

Malgré ces points positifs, j’ai noté certains défauts qui m’ont quand même gênée dans ma lecture : au delà des coquilles et erreurs de syntaxe, il y a trop d’expressions vieillottes ou des phrases à rallonge qui plombent un peu le rythme du récit. C’est dommage car cela rend l’ensemble pas assez fluide. En ce sens, j’ai trouvé que la plume de l’auteur était bien meilleure lorsque l’histoire était plus courte : il arrivait alors à créer une dynamique qui lui manque dans ses histoires plus longues. J’ai notamment beaucoup aimé terreurs nocturnes, chimères et le grenier interdit. Ce dernier récit a vraiment réussi à m’intriguer avec le mystère du voisin et du grenier, tout comme la nouvelle sur le loup-garou qui est bien trouvée : nous avons le droit à une vraie enquête policière avec la recherche d’un coupable mystérieux.

En conclusion, je dirai que ce recueil est rempli de très bonnes idées, de belles histoires à découvrir, mais que la forme est à retravailler.


Comme une pierre que l’on jette de Hayat El Yamani

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Persée ainsi que toute l’équipe de Livraddict qui m’ont permise de lire ce roman.

De premier abord, ce n’est pas du tout le type de lecture que je lis habituellement, mais j’ai été très intriguée par le résumé de ce livre. J’ai trouvé l’idée très originale : un livre avec un point de départ facebook, quelle drôle d’idée et pourtant…

Pourtant, ça marche très bien ! Ce roman est d’abord écrit comme une lettre adressée par Frida à son ancien amour d’université. Elle ne lui a jamais avoué ses sentiments et lorsqu’elle retombe sur sa photo, sur son profil, une foule de sentiments resurgit. Au travers de sa lettre, elle nous raconte sa vie à l’université, sa rencontre avec Clark, leurs moments ensemble, ses doutes… C’est beau, vrai. Le résumé parle de « douceur » et c’est exactement le mot. Douceur. On est hapés par la sincérité et la douceur de ce qu’éprouve Frida. Ce personnage est très attachant. J’ai d’abord eu du mal à la comprendre, la Frida jeune, je parle, et puis au fur et à mesure, c’est du respect que l’on ressent pour elle.

Quant à la seconde partie du livre, elle est très différente et plutôt inattendue !
Ce roman c’est l’histoire d’une amitié, l’histoire d’un amour, cela parle de trahisons, de doutes… De la vie, quoi. Comme une pierre que l’on jette traite de sujets essentiels mais avec une vraie douceur… Il se lit très facilement et je le conseille à tous ceux qui veulent passer un agréable moment. Il mérite d’être connu !


Premières vacances sans Papa et Maman de Brigitte Carrere et Anne Cresci

Je souhaite tout d’abord remercier les éditions un gâteau sur la cerise et toute l’équipe de Livraddict pour m’avoir permise de lire ce premier tome des aventures de Line et Bulle : Premières vacances sans papa maman de Brigitte Carrere et Anne Cresci.

On ne peut pas se le cacher, j’ai plus que largement dépassé l’âge conseillé pour la lecture,  mais cela ne m’a pas du tout empêché d’apprécier cette histoire et tout son contenu. Au contraire ! Grâce aux textes et  grâce à ses illustrations, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Le thème est très intéressant et la psychologie des enfants est superbement respectée.

Les couleurs douces utilisées sont superbes et les dessins rappellent quelques fois les dessins enfantins ce qui est une bonne chose pour les enfants. J’ai aimé suivre l’évolution de Line, comment elle se sent perdue et angoissée et comment petit à petit, elle va voir les choses autrement. Les deux petits personnages sont attachants, et je pense que ce sont de très bons compagnons pour de futures histoires ! Les textes sont intelligents, très accessibles pour les plus petits. Ce qui est bien aussi, c’est comment les conseils sont amenés petit à petit au travers de l’histoire, afin d’amener Line à sa propre réflexion. C’est intelligent. Et il y a également les conseils aux parents dans le petit bonus de la fin que j’ai trouvés très avisés ! C’est un vrai plus !

En bref, ce premier tome est  une bien jolie découverte que je conseille aux parents comme à leurs enfants ! Je ne manquerai pas de suivre les prochaines aventures de la petite Line et de son copain Bulle.  Il faudrait d’ailleurs créer un tome qui, à l’inverse, aiderait les parents à se détacher de leurs enfants pendant les vacances, car cet été, c’était moi qui, comme Line, redoutait la séparation… icon_wink


La Malédiction du Shaman de Jean-Pierre Van Den Abeele

Il aura suffi d’un simple retard de bateau pour que, en trois jours, tout bascule. À l’ombre des grands gisements d’or des montagnes de la Sierra Macarena, l’auteur nous entraîne dans un périple surprenant et riche d’émotions. En route vers le lac sacré de Guatavita et l’aventure commence, ponctuée de fâcheuses rencontres avec les trafiquants et la corruption locale mais aussi de magnifiques surprises. L’ancienne carte géographique conservée par le Padre Pio jouera-t-elle le rôle de talisman nécessaire pour venir en aide aux paysans pauvres de ces régions ?

Randonnée dangereuse, ancienne mine d’or à redécouvrir, monastère fortifié inaccessible, une quête teintée d’absolu, de passion et parsemée d’obstacles. Un parcours où les héros vont finir, semble-t-il, par gagner. Mais attention au pouvoir du vieux shaman qui veille sur les tombes de ses ancêtres que toutes ces recherches profanent…

Je suis partagée après la lecture de ce livre. D’ailleurs, je ne sais pas très bien comment écrire ma chronique dessus…

Il y a de très bonnes choses, que j’ai appréciées, et du moins bon qui me fait dire que ce n’est pas un livre qui va me marquer. Malheureusement. La 4e de couverture était pleine de promesses et je m’attendais à un roman plein d’aventures et de magie (le titre, la couverture). Mais pas d’aventure magique, ici… On est loin du road trip plein de magie que j’avais fantasmé.

L’écriture en elle-même m’a dérangée. Les expressions, le vocabulaire… C’était plutôt lourd. Cela ne rendait pas la lecture fluide, cela lui faisait perdre du rythme. D’une façon générale, j’ai trouvé le récit trop sage par rapport à ce qu’il voulait raconter. J’aurais aimé plus de rythme, d’action, des phrases plus courtes, moins de répétitions, moins de réflexions à rallonge…

Le point positif ce sont les personnages. J’ai beaucoup aimé chacun d’entre eux, et c’est ce qui a fait que j’ai continué ma lecture avec plaisir. « Mes » compagnons de route étaient très intéressants. Il n’y a, en revanche, pas de personnage féminin. J’ai trouvé cela normal au vue de l’histoire, mais au final, peut-être me serais-je plus imprégnée de l’histoire, je me serais plus identifiée.

Je remercie les éditions de la Compagnie Littéraire et Livraddict car c’est tout de même un roman à découvrir avec une intrigue sympathique qui aurait pu être davantage creusée.


Cavale de Virginie Jouannet

Minuit doit être passé depuis longtemps. Les voisins ont dû se réveiller, il faudrait être sourd pour ignorer le va-et-vient dans les escaliers, les éclats des gyrophares qui clignotent inlassablement. Un mauvais rêve. Elle a beau lutter, le sentiment d’irréalité la paralyse. Respire. Ça va revenir. Respire… 

Jeanne a oublié deux heures de sa vie.
Deux heures pendant lesquelles son compagnon a été poignardé.
À l’arrivée de la police, elle se souvient seulement s’être réveillée à ses côtés, dans une mare de sang.
Avant cela, rien.
Jeanne doit retrouver la mémoire.
Vite.
Quand commencent les appels anonymes, elle n’a plus le choix. Elle s’enfuit.
Au cours de sa folle cavale, il lui faudra dénouer les fils de son passé et faire face à une culpabilité d’enfance qui ne cesse de la ronger.

Je remercie tout d’abord la team de Livraddict et les éditions XO pour m’avoir donné l’occasion de lire cette histoire. En effet, ce n’est vraiment pas le genre de livre vers lequel je suis attirée habituellement, mais lorsque j’ai jeté un coup d’œil aux titres proposés en partenariat, celui-ci a retenu toute mon attention. J’ai trouvé son résumé percutant, intriguant.

Ici, on suit Jeanne, une jeune femme perturbée qui a perdu quelques heures de mémoire de sa vie. Elle n’est pas perturbée seulement à cause de ça, croyez-moi. Son passé la ronge et nous allons découvrir ses secrets petit à petit à travers les pages du livre.

Pour un thriller, le début est assez lent. Honnêtement, Jeanne m’agaçait. Je n’arrivais pas à m’attacher à elle, malgré le mystère de son amnésie et l’angoisse de ses pensées. Je l’ai trouvée assez antipathique jusqu’à une bonne partie de la moitié du roman. C’était un peu le but recherché, je pense. Jeanne garde tout son mystère jusqu’à tard dans la lecture, et ça, c’est une bonne chose.

Pour nous aider à avancer et à percer les secrets de l’histoire, l’auteur ponctue son récit de différents flashbacks, et ce sont les parties du roman que j’ai le plus appréciées. L’enfance de Jeanne, son adolescence, tout cela nous aide à comprendre ce qui l’a menée où elle est maintenant. On y découvre également des personnages hauts en couleurs. C’était vraiment intéressant ! Dans la partie présent, Emil est le personnage que j’ai trouvé le plus attachant, il est humain et chaleureux. Notre héroïne a eu cette chance de tomber sur lui après tout ce qu’elle a vécu…

Je ne pensais pas aimer autant et pourtant … Virginie Jouannet nous livre avec Cavale un thriller psychologique honnête qui par moments nous angoisse, nous interroge et à d’autres moments, nous émeut. La fin du roman est juste belle, comme il faut.
Je conseille !

Participez au blog !

Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez poster sur le blog de Livraddict !

Vous aurez votre propre "coin" qui regroupera vos critiques !

Cela vous intéresse ?
Alors, inscrivez-vous sur Livraddict et envoyez votre critique à Thalia par message privé !

Recherche

Index

Archives