C'est l'heure des votes !

Le Prix Livraddict n'attend que vous ; choisissez vos livres préférés dans chaque catégorie et donnez-leur une chance de gagner !

Résumé du book club du 26/10/11 sur le Japon d’hier et d’aujourd’hui

Présentation de la lecture commune :

Titre : Mémoire d’une geisha de Inoue Yuki.


Résumé :

Née en 1892, vendue à l’âge de huit ans, Kinu Yamaguchi fera l’apprentissage du dur métier de geisha. C’est un peu l’envers du décor qu’elle raconte : avant de porter le kimono de soie, il lui faudra vivre un apprentissage rigoureux, étudier tous les arts de divertissement et endurer pour cela privations, exercices physiques traumatisants, soumission aux coups sous les ordres de la  » Mère  » et des  » grandes sœurs « . Après son initiation sexuelle, elle s’enfuira, puis reviendra vivre dans le  » quartier réservé  » avant de devenir elle-même patronne d’une maison de geishas. Récit bouleversant, description édifiante de la vie de tous les jours dans l’intimité d’une okiya, avec ses cérémonies, ses coutumes, ses fêtes et ses jeux. On y entend des histoires de plaisirs, de chagrins, de courage aussi, qui éclairent sous un jour nouveau ce monde fermé sur lequel l’Occident ne cesse de s’illusionner.


Participants:

Juliah, Strawberry, mimi54, Hanaelle, Lynnae, Maryblue, Chtitepuce, Gentiane, Nono in the sky et Rose, Iluze


Avis exprimés

Après un avis global sur le livre, la discussion s’est animée autour de 2 axes principaux :
-Le fond : La vie de geisha et sa représentation dans le livre
-La forme du livre avec ce témoignage relaté par une personne extérieure et la comparaison avec le livre d’Arthur Golden qui traite du même sujet mais de manière plus romancée.

De manière générale, le livre a été apprécié, même si certaines n’ont pas réussi à accrocher au style un peu « plat » voir ennuyeux de l’auteur.
Les notes sont globalement bonnes, allant de 6 à 9/10.
L’immersion dans le Japon du début du XXè siècle à travers la profession de geisha a été notée comme un des points forts de ce livre. Par contre, l’absence de lexique est un peu pénalisante du fait de la profusion de mots japonais tout au long de la lecture.


La vie de Geisha a été discutée autour de 3 questions :

Quels étaient vos préjugés sur la vie de geisha ? Ont-ils disparu avec la lecture de ce livre ?
Au contraire, quels sont les éléments qui vous ont le plus surpris dans la vie de geisha ?
Quelle est la partie qui vous a le plus plu entre future geisha, la geisha et la patronne de maison d’une geisha ? Pourquoi ?

Avant la lecture, beaucoup pensait que les geishas étaient surtout des artistes, d’autres des prostituées de luxe, et au final, le livre nous montre que les 2 faisaient partie à part entière du métier. La maitrise des instruments et la danse sont très présentes dans leur vie, tant par leur nécessité de constant perfectionnement que par les représentations qui en découlent.

Certaines nous ont rappelé que les geishas, contrairement aux prostitués avaient une vraie reconnaissance sociale et que le divertissement restait leur principale activité. Par ailleurs, elles représentent très bien le Japon par leur abnégation et leur discrétion.

La dureté de la vie de geisha, aussi bien par l’apprentissage, la privation de sommeil, de nourriture, la soumission à la mère,  est un aspect rarement évoqué dans les livres et bien décrit ici.

La première partie a souvent été considéré comme difficile avec la description de l’apprentissage dans le froid, la vente des petites filles à l’okiya et le mizu age. La partie où on découvre la vie de Kinu en tant que geisha a été la plus appréciée, notamment car elle montre le courage et la détermination de Kinu. La troisième partie, concernant la vie en tant que propriétaire d’une maison de geisha est courte et passe vite mais permet de faire le tour de ce métier.


La forme a été discutée autour de 3 questions :

Que pensez-vous de la forme de ce livre (un témoignage écrit par une personne extérieure) ?
Pour ceux qui ont lu Geisha d’Arthur Golden, lequel avez-vous préféré et pourquoi ?
Que pensez-vous des photographies qui agrémentent le roman ? Est-ce un réel plus ?

Tous les participants ont regretté le manque d’émotion du à ce choix de narration, et notent que lorsque les mots de Kinu sont retranscrits, le message est plus fort.
La comparaison avec d’autres romans sur la vie de geisha s’est portée sur 2 titres : Geisha d’Arthur Golden qui a été adapté au cinéma, et basé sur des témoignages, et Ma vie de Geisha de Mineko Iwasaki qui est aussi une biographie. Ces 2 livres se passent cependant à une époque différente et mettent l’accent sur le coté artistique de la vie de geisha.

Les photos ont été appréciées et permettent du mettre un visage sur le nom de Kinu et sur les tenues utilisées à l’époque.


Les avis individuels des lecteurs :

Hanaelle : http://fancy-world.over-blog.com/articl … 93180.html

Iluze : http://iluze.wordpress.com/2011/10/27/y … ne-geisha/

Mimi : http://leblogdemimipinson.blogspot.com/ … eisha.html

Rose : http://biblioroz.blogspot.com/2011/10/m … inoue.html

Strawberry : http://openbook.over-blog.fr/article-me … 08658.html

Résumé écrit par : Rose


3 commentaires

MarionJB 28 octobre 2011 à 20 h 42 min / Répondre

C’est super ce résumé ça apporte beaucoup au Book Club. Ce livre ne me tente pas, mais j’apprécie beaucoup de pouvoir lire un condensé des avis ! C’est top, merci beaucoup !

Mypianocanta 28 octobre 2011 à 17 h 54 min / Répondre

Bon résumé, très intéressant et instructif pour ceux qui n’ont pas lu le livre.
je crois que je vais essayer e le trouver finalement 🙂

Juliah 28 octobre 2011 à 14 h 20 min / Répondre

Merci pour ce compte-rendu bien clair des avis échangés pendant le book-club! C’est une bonne idée de faire ça, et bravo pour le boulot de synthèse 🙂


Laisser un commentaire

Participez au blog !

Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez poster sur le blog de Livraddict !

Vous aurez votre propre "coin" qui regroupera vos critiques !

Cela vous intéresse ?
Alors, inscrivez-vous sur Livraddict et envoyez votre critique à Thalia par message privé !

Recherche

Index

Archives