Partenariats ce soir à 20h !

Au programme, des ebooks et des livres papiers proposés par les éditions Taurnada, Selen Itoka, Victoria Martin et Lancelot Cannissié. A ce soir !

[Orgueil et Préjugés - Février 2017] Personnages

  • Parlonslittérature

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #151 23 Février 2017 04:25:49

    Alors bien sûr j'ai raté la session et je m'en excuse.
    Mais je crois que je peux toujours insérer mon avis.

    Pour les personnages : Mr Darcy c'est mon personnage préféré... Son orgueil est comme une carapace pour lui. Au premier abord on le trouve froid, mesquin, arrogant mais tout au fond de lui...il y a bien un coeur. Et ce coeur est rempli d’honnêteté, de sentiment (amitié comme amour), de justesse, et de bonté.

    Elizabeth vient en harmonie avec Darcy. Elle a su creuser pour atteindre l'être de Darcy malgré leur rencontre super froide.

    Miss Bingley, Lady Catherine et Mr Collins sont pour moi du pareil au même, accrochés à la classe sociale, à l'éducation et surtout à la grandeur du porte-monnaie.
    Ils aiment critiquer, juger.
  • CelebAngel

    Enfileur de mots

    Hors ligne

    #152 23 Février 2017 10:38:43

    Je reviens après une bonne nuit de sommeil et je lis avec plaisir tout ce que vous avez dit hier soir. Je me permet de revenir sur la décision de Charlotte d'épouser Mr. Collins.

    flory_lege a écrit:

    Osmonde a écrit:

    mieux vaut rester vieille fille, et rester chez un parent que de se marier sans amour, non ?

    A notre époque oui mais pas à la leur. Se marier était la seule chance pour les jeunes filles d'acquérir une "indépendance" vis  à vis de leur parent. Même si cette indépendance était toute relative puisqu'elles se retrouvaient dépendante de leur maris. Il me semble également que les vieilles filles n'étaient pas très bien vu à l'époque, c'était un peu la honte de la famille.

    Nathalie a écrit:

    A notre époque il vaut sûrement mieux rester vieille fille que de se marier sans amour, mais à leur époque, c'est beaucoup plus pénible : en tant que vieille fille elle est tout en-dessous de l'échelle sociale (on voit déjà ça rien qu'au fait que Lydia se pavane et s'installe de force en tête de table quand elle est mariée), elle n'est jamais la maîtresse de sa maison, doit obéir à ses parents jusqu'à la fin de leur vie, et quand son père mourra, elle devra vivre aux crochets des autres membres de sa famille, sans rien posséder elle-même. C'est vraiment pas une vie facile  :/   Tandis que quand elle se marie, on voit bien qu'au final elle est assez heureuse : elle arrive à rendre son mari heureux tout en le tenant à distance et en menant sa petite vie indépendante de son côté. Elle a clairement fait le meilleur choix dans sa situation.

    Je pense qu'il ne faut pas oublier qu'à l'époque les mariages d'amour étaient au final plutôt rare. Charlotte, du haut de ses 27 ans, a conscience qu'elle n'a quasiment plus aucune chance de se marier. Elle ne veut pas être un fardeau pour sa famille et finalement va accepter la demande de Mr. Collins. Ce mariage lui offre la sécurité, une stabilité financière. Et puis, elle fini par trouver son bonheur dans sa vie de couple en maintenant son mari à distance, comme le souligne Nathalie. Personnellement, je comprends parfaitement son choix.