Les blogueurs sélectionnés pour les partenariats Folio sont annoncés !

Il reste encore des exemplaires des six autres titres, n'hésitez pas à postuler !

[Chanson douce - Mars 2017] Général

  • ju-s-tine23

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #11 29 Mars 2017 18:27:15

    Nathalie a écrit:

    ju-s-tine23 a écrit:

    Ce qui m'a le plus marqué/effrayé, c'est la dépense parents/nounou.
    Au début c'est une relation tout à fait "normale" et professionnelle, puis au fur et à mesure, elle devient de plus en plus nécessaire, et se rend elle-même indispensable à la famille. Ils n'arrivent plus à vivre les uns sans les autres. C'est une dépendance malsaine qui s'installe jusqu'au drame final, et je me suis longtemps posé la question "Comment peut-on en arriver là?". Je crois que je me la pose encore.

    Mon avis là-dessus c'est que la nounou a tout fait pour créer cette dépendance dès le début. Vu ce qu'on apprend d'elle plus tard, je me dis que depuis le départ elle avait ce besoin de se créer une famille, de se rendre indispensable. Elle aurait pu se contenter de garder les enfants mais elle nettoie, cuisine, reçoit, s'efface, écoute, joue les confidentes, prend des initiatives... Elle n'avait pas besoin de faire ça, personne ne le lui demandait, et c'est ce qui fait qu'elle met les parents en confiance, bien plus que ce à quoi ils s'attendaient. Ils auraient pu se méfier et ils sont clairement égoïstes car ils n'imaginent même pas la vie que cette femme a en-dehors d'eux, mais c'était un piège qu'elle leur tendait.

    Oui je suis d'accord, ils auraient dû lui faire cesser les activités annexes, mais ça leur facilitait tellement la vie, de rentrer et se mettre les pieds sous la table. 
    C'est aussi un triste reflet de la société actuelle, où beaucoup pense d'abord à leur propre confort sans penser à celui des autres, sans ce soucier si les autres sont seuls, si ils ont besoin de compagnie, si ils sont heureux.
  • Vinushka

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #12 29 Mars 2017 18:28:24

    Le pire, c'est que je serais bien en peine de lui donner une note. J'en donne jamais (certes!^^) mais j'ai pensé "tout ça pour ça", puis j'ai quand même gambergé. Même si j'en ai connu des gens que j'imagine bien commettre des crimes, et je me suis toujours dit que parfois, ça partait de rien.

    Comme tu dis il n'y a pas de personnage parfait, même pas les enfants, mais justement, c'est ça la vie. Je n'ai pas d'enfant et pourtant ce récit m'a vraiment fait très, très peur. Quand on voit des faits divers horribles dans les journaux on se dit qu'il a dû y avoir des précurseurs, que les protagonistes ont fait une erreur, que si c'était moi j'aurais réagi à temps, j'aurais vu, j'aurais fait quelque chose... Mais là franchement je ne crois pas que j'aurais réagi à temps.

    Oui c'est vrai que c'est la vie. Enfin moi j'ai un enfant et il est par-fait (non j'dec^^) mais comme tu dis, c'est son parti pris de montrer la vie telle qu'elle est. Le seul truc qui m'a fait tiqué, c'est l'histoire du poulet. Mais c'est vrai qu'après, ce sont juste des petits trucs et on comprend qu'ils vivent finalement tous "ensemble" autour des enfants. Ils se côtoient et ils sont l'univers de ces enfants, mais ils vivent dans des mondes tellement différents qu'on se dirait presque que tout ça, c'est un gros quiproquo.

    Au début c'est une relation tout à fait "normale" et professionnelle, puis au fur et à mesure, elle devient de plus en plus nécessaire, et se rend elle-même indispensable à la famille. Ils n'arrivent plus à vivre les uns sans les autres. C'est une dépendance malsaine qui s'installe jusqu'au drame final, et je me suis longtemps posé la question "Comment peut-on en arriver là?". Je crois que je me la pose encore.

    Oui, c'est vrai que cette relation interpelle beaucoup. Louise a su se rendre indispensable, comme si elle avait tissé une toile autour de cette famille jusqu'à ce que cela lui échappe.
  • Nelfe

    Jongleur de romans

    Hors ligne

    #13 29 Mars 2017 18:29:06

    Cette famille, c'est la famille de Louise. C'est un perso tellement torturé et malsain qu'elle s'enferme elle-même dans cette spirale. Sa vie personnelle est inexistante et elle s'approprie la vie des personnes chez qui elle travaille et étend sa toile.
    A la place de cette famille, aurions-vu le vent venir ? Personnellement je ne crois pas. Elle arrive tel le messie ! Elle est formidable ! Les parents sont débordés de travail, ils rentrent chez eux et tout est nickel, les enfants sont contents, la cuisine est faite. Quelque fois, ils lui ont dit qu'elle en faisait trop mais Louise leur répond toujours que ce n'est rien, que c'est avec plaisir. Qui irait s'engueuler avec sa nounou pour ça ? Au contraire, c'est une aide providentielle !

    On voit les choses de notre fenêtre, connaissant déjà l'issue de tout ça mais à la place de la famille, impossible de voir venir quoi que ce soit.
  • Nathalie

    Livraddict Team

    Hors ligne

    #14 29 Mars 2017 18:32:11

    Salem a écrit:

    Elle cherche à faire réfléchir et à mettre face aux réalités de notre monde actuel : on est tellement détachés les uns des autres et tellement pris par notre propre vie qu'on peut côtoyer quelqu'un au bord du gouffre pendant des mois sans rien faire et sans quasiment s'en apercevoir. Ou bien, choisir de ne pas le voir, ce qui est pire.

    Je ne pense pas que les parents choisissent de ne pas voir, mais je pense qu'ils sont quand même plus "pris par leur propre vie" (égocentriques !) que la moyenne. Au début c'est normal qu'ils ne se mêlent pas de la vie privée de leur employée, mais après on voit que Myriam se confie à elle, et ce serait normal que cette relation-là soit à double sens. Le passage où vraiment je me suis dit qu'ils étaient égoïstes c'est quand

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    ils reçoivent une notification de saisie sur salaire. Ils s'énervent, lui disent que c'est inacceptable, alors qu'en fait c'est un signe qu'elle a de gros, gros problème !  Mais ils ne voient que le mal que ça leur ferait, à eux (d'ailleurs qu'est-ce que ça leur fait ?). Une réaction acceptable aurait été de s'inquiéter pour elle, de demander s'ils peuvent l'aider, si elle a besoin qu'on fasse des démarches pour elle (d'autant plus que Myriam est avocate), de reconsidérer le salaire qu'ils lui paient. Ils finissent par lui proposer de l'aide mais après l'avoir engueulée comme une enfant et pour faire en sorte que eux n'entendent plus parler de ces problèmes d'argent.

  • ju-s-tine23

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #15 29 Mars 2017 18:34:14

    Nelfe a écrit:

    Cette famille, c'est la famille de Louise. C'est un perso tellement torturé et malsain qu'elle s'enferme elle-même dans cette spirale. Sa vie personnelle est inexistante et elle s'approprie la vie des personnes chez qui elle travaille et étend sa toile.
    A la place de cette famille, aurions-vu le vent venir ? Personnellement je ne crois pas. Elle arrive tel le messie ! Elle est formidable ! Les parents sont débordés de travail, ils rentrent chez eux et tout est nickel, les enfants sont contents, la cuisine est faite. Quelque fois, ils lui ont dit qu'elle en faisait trop mais Louise leur répond toujours que ce n'est rien, que c'est avec plaisir. Qui irait s'engueuler avec sa nounou pour ça ? Au contraire, c'est une aide providentielle !

    On voit les choses de notre fenêtre, connaissant déjà l'issue de tout ça mais à la place de la famille, impossible de voir venir quoi que ce soit.

    Oui c'est sûr, mais peut-être que c'est aussi le rôle des proches de la famille. On n'en parle pas dans le livre, mais c'est le genre de sujet sur lequel ils ont dû discuter avec leurs amis, leurs collègues.
  • Salem

    Lecteur timide

    En ligne

    #16 29 Mars 2017 18:37:39

    Vinushka a écrit:

    Oui c'est vrai que c'est la vie. Enfin moi j'ai un enfant et il est par-fait (non j'dec^^) mais comme tu dis, c'est son parti pris de montrer la vie telle qu'elle est. Le seul truc qui m'a fait tiqué, c'est l'histoire du poulet. Mais c'est vrai qu'après, ce sont juste des petits trucs et on comprend qu'ils vivent finalement tous "ensemble" autour des enfants. Ils se côtoient et ils sont l'univers de ces enfants, mais ils vivent dans des mondes tellement différents qu'on se dirait presque que tout ça, c'est un gros quiproquo.

    C'est vrai que l'histoire du poulet repêché dans la poubelle m'a mise mal à l'aise, mais c'est sensé être l'alarme, le détail de trop qui crée le malaise et montre que c'est le moment de dire stop parce que ça dérape. Mais la situation est tellement confortable que les parents choisissent de l'ignorer pour le moment. C'est probablement leur plus grande faute, à mes yeux.
  • Nelfe

    Jongleur de romans

    Hors ligne

    #17 29 Mars 2017 18:41:16

    Quel rôle Justine ? Celui de prévenir tu veux dire ?
    J'ai l'impression qu'ici il n'y a pas vraiment de famille proche. Je n'ai pas eu l'impression que les grands-parents par exemple étaient présents (peut-être habitent-ils loin ? peut-être n'ont-ils pas ce type de rapports avec eux ?) et la tête dans le boulot, je n'ai pas non plus eu l'impression que cette famille se confiait (ou en avait même le temps) à qui que ce soit.
    C'est comme un piège qui se referme.
  • Nathalie

    Livraddict Team

    Hors ligne

    #18 29 Mars 2017 18:43:11

    Salem a écrit:

    C'est vrai que l'histoire du poulet repêché dans la poubelle m'a mise mal à l'aise, mais c'est sensé être l'alarme, le détail de trop qui crée le malaise et montre que c'est le moment de dire stop parce que ça dérape. Mais la situation est tellement confortable que les parents choisissent de l'ignorer pour le moment. C'est probablement leur plus grande faute, à mes yeux.

    Est-ce que c'est vraiment un signal d'alarme assez fort que pour virer une employée qui a besoin d'un travail et a déjà des problèmes financiers, arracher leurs enfants à la nounou qu'ils adorent, et recommencer à chercher une nouvelle nounou en sachant qu'ils ont déjà eu beaucoup de chance de trouver celle-là ?  C'est quand même une décision difficile à prendre, en-dehors de l'aspect confort.
  • Salem

    Lecteur timide

    En ligne

    #19 29 Mars 2017 18:43:12

    Niveau note je pense que je donnerais un 7,5/10.
    C'est vrai que la fin abrupte m'a laissée douloureusement sur ma faim. Je suis d'ailleurs retourner lire le premier chapitre aussitôt. Et en même temps, je n'imagine pas d'autre fin possible...

    Vous le verriez finir comment vous, qui n'avez pas trouvé la fin satisfaisante ?
  • MarjouLev

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #20 29 Mars 2017 18:43:19

    L'épisode du poulet m'a refroidie direct. Personnellement, je pense qu'à la place de Myriam, cela aurait été la goutte d'eau. C'est trop tordu...