Partenariats

Les blogueurs sélectionnés pour le dernier partenariat Folio sont annoncés sur le forum ! Bonnes lectures à tous :)

[Chanson douce - Mars 2017] Général

  • Nelfe

    Jongleur de romans

    Hors ligne

    #21 29 Mars 2017 18:46:56

    Ah oui c'est super tordu ! Perso j'aurai eu peur pour mes gosses et même pour moi à ce niveau là. C'est sûr que derrière ça implique de devoir recommencer une recherche de nounou mais quand même là ça montre bien qu'elle a un problème psy...
  • Vinushka

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #22 29 Mars 2017 18:47:57

    Nelfe a écrit:

    A la place de cette famille, aurions-vu le vent venir ? Personnellement je ne crois pas. Elle arrive tel le messie ! Elle est formidable ! Les parents sont débordés de travail, ils rentrent chez eux et tout est nickel, les enfants sont contents, la cuisine est faite. Quelque fois, ils lui ont dit qu'elle en faisait trop mais Louise leur répond toujours que ce n'est rien, que c'est avec plaisir. Qui irait s'engueuler avec sa nounou pour ça ? Au contraire, c'est une aide providentielle !

    On voit les choses de notre fenêtre, connaissant déjà l'issue de tout ça mais à la place de la famille, impossible de voir venir quoi que ce soit.

    Personnellement, j'aurais viré Louise. Mais c'est mon caractère qui fait que... j'ai été un eu comme Myriam (une jeune maman, célib en plus, débordée en reprise d'étude). C'était le désordre, j'en étais pas fière et ma mère a fait sa Louise. J'ai vite posé des limites, donné ce que je pouvais en retour, et avec une étrangère, je l'aurais vraiment mal pris. Mais comme je dis, c'est vraiment une question de caractère (un mélange de pudeur et de fierté), et je comprends qu'on puisse réagir comme Myriam. C'est juste que je me méfis des personnes qui se rendent un peu trop utiles. De fait, le personnage de Louise est très réaliste et je suis d'accord avec tout ce qui est écrit précédemment : elle a pas de vie, et elle tisse sa toile autour d'eux.

    Selon vous, est-ce qu'elle s'en rend compte ? Pour moi, non. Des fois, on aide les gens et malgré tout, on attend toujours un minimum en retour (d'où ma méfiance à toutes épreuves^^). On a beau se dire que non, c'est humain. Au moins de la reconnaissance. Je pense que Louise était sincère, que ça ne la dérangeait pas, qu'elle s'est attachée aux enfants, mais rien ne lui appartenait dans tout ça. Je pense que ce piège, elle se l'est aussi tendu à elle-même.
  • wolf73

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #23 29 Mars 2017 18:48:34

    Bonsoir à toutes et tous,
    je suis de l’avis général il semblerai :)
    Le récit m'a vite mis mal à l'aise comme regarder un reportage TF1 qui verse dans le pathos pour l’audience.
    Par contre ceux qui ont déjà perdu un proche par suicide connaissent bien le malaise mis en avant dans l’œuvre : on se voit rien jusqu'à ce que qu'il soit trop tard, de toute façon les faits sont déjà finis.
    Le style de l'auteur est impeccable, mais j'ai eu beaucoup de mal à le finir par contre, mon coté voyeuriste n'étant pas super développé, car oui la vie actuelle est pas facile pour tout le monde Louise/Myriam/Paul même combat. Par contre je ne pense pas que dans le passé les autres s'ouvraient plus au gens autour d'eux, je ne considère pas que c'est le "mal du siècle" comme on dit.
  • Salem

    A la découverte des livres

    Hors ligne

    #24 29 Mars 2017 18:49:31

    Nathalie a écrit:

    Salem a écrit:

    C'est vrai que l'histoire du poulet repêché dans la poubelle m'a mise mal à l'aise, mais c'est sensé être l'alarme, le détail de trop qui crée le malaise et montre que c'est le moment de dire stop parce que ça dérape. Mais la situation est tellement confortable que les parents choisissent de l'ignorer pour le moment. C'est probablement leur plus grande faute, à mes yeux.

    Est-ce que c'est vraiment un signal d'alarme assez fort que pour virer une employée qui a besoin d'un travail et a déjà des problèmes financiers, arracher leurs enfants à la nounou qu'ils adorent, et recommencer à chercher une nouvelle nounou en sachant qu'ils ont déjà eu beaucoup de chance de trouver celle-là ?  C'est quand même une décision difficile à prendre, en-dehors de l'aspect confort.

    Une explication avait déjà eu lieu à ce sujet, et visiblement Louise trouve normal de défier sans s'en cacher l'autorité des parents qui l'embauchent. Sans compter qu'elle a quand même mis la santé des enfants en danger, en récupérant une viande périmée dans la poubelle puis en la lavant au produit vaisselle pour ensuite forcer les enfants à le manger...
    Pour moi oui, ce dérapage assuméne peut être suivi que d'autres dérapages. Remis dans le contexte de tous les petits trucs qui clochent déjà, la réaction des parents me semble clairement trop faible. C'est simple, il n'en ont pas. Personnellement, ça m'a choquée.
  • Nelfe

    Jongleur de romans

    Hors ligne

    #25 29 Mars 2017 18:50:47

    Vinushka a écrit:

    Selon vous, est-ce qu'elle s'en rend compte ? Pour moi, non. Des fois, on aide les gens et malgré tout, on attend toujours un minimum en retour (d'où ma méfiance à toutes épreuves^^). On a beau se dire que non, c'est humain. Au moins de la reconnaissance. Je pense que Louise était sincère, que ça ne la dérangeait pas, qu'elle s'est attachée aux enfants, mais rien ne lui appartenait dans tout ça. Je pense que ce piège, elle se l'est aussi tendu à elle-même.

    Bien sûr c'est sincère, elle ne se rend pas compte qu'elle est malade. Elle agit avec de bons sentiments à la base puis ça dégénère.
    On ne voit pas les autres membres de la famille. Je pense qu'ils sont assez seuls côté familiale et quelque part, il prenne un peu Louise comme quelqu'un de la famille, comme une grand-mère.

    Dernière modification par Nelfe (29 Mars 2017 18:51:19)

  • Kkrolyn

    Restaurateur de livres

    Hors ligne

    #26 29 Mars 2017 18:51:48

    J'ai du mal à donner un avis sur ce livre. Je l'ai lu très rapidement, c'est rythmé, on se prend vite dans l'histoire. Malgré ça, je suis restée très spectateur. Je ne dirai pas que c'est poignant. Un sujet très difficile, j'aurais aimé être touchée plus que ça. Moi aussi je me suis dit tout ça pour ça ? La fin est trop brute pour émouvoir. On comprend sans comprendre.
    Je ne me suis pas sentie aussi triste pour les parents que ce que j'aurais cru au début. J'ai trouvé les personnages trop effacés, on ne s'attache pas spécialement à eux.
    Le coup du poulet aurait du être le signe de trop, très malsain en effet.
  • ju-s-tine23

    Espoir de la lecture

    Hors ligne

    #27 29 Mars 2017 18:52:26

    Nelfe a écrit:

    Quel rôle Justine ? Celui de prévenir tu veux dire ?
    J'ai l'impression qu'ici il n'y a pas vraiment de famille proche. Je n'ai pas eu l'impression que les grands-parents par exemple étaient présents (peut-être habitent-ils loin ? peut-être n'ont-ils pas ce type de rapports avec eux ?) et la tête dans le boulot, je n'ai pas non plus eu l'impression que cette famille se confiait (ou en avait même le temps) à qui que ce soit.
    C'est comme un piège qui se referme.

    Oui c'est ça.
    Après c'est des suppositions effectivement, étant donné que ce livre est comme un huit-clos, on ne sait pas ce qu'il se passe en dehors de l'appartement. Mais en règle générale, quand on a une nounou géniale, on a envie de partager.
    Ou alors les proches on trouvé ça aussi super et n'ont pas poussé la réflexion plus loin.

    Je suis également d'accord quand à l'impression qu'il n'y a pas vraiment de vie sociale en dehors.
  • Nathalie

    Livraddict Team

    Hors ligne

    #28 29 Mars 2017 18:53:12

    Vinushka a écrit:

    Selon vous, est-ce qu'elle s'en rend compte ? Pour moi, non. Des fois, on aide les gens et malgré tout, on attend toujours un minimum en retour (d'où ma méfiance à toutes épreuves^^). On a beau se dire que non, c'est humain. Au moins de la reconnaissance. Je pense que Louise était sincère, que ça ne la dérangeait pas, qu'elle s'est attachée aux enfants, mais rien ne lui appartenait dans tout ça. Je pense que ce piège, elle se l'est aussi tendu à elle-même.

    Je ne pense pas non plus qu'elle s'en rend compte. Elle a construit sa vie autour de son boulot ; elle doit se rendre utile pour exister. Et là, comme elle trouve la famille qui ne se défend pas, qui ne prend pas de distance, on ne lui met pas de limite et elle va aller jusqu'au bout, jusqu'au délire et jusqu'à la haine. Mais ce n'était pas prémédité et ça aurait pu se passer autrement.
  • Vinushka

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #29 29 Mars 2017 18:54:45

    Salem a écrit:

    Niveau note je pense que je donnerais un 7,5/10.
    C'est vrai que la fin abrupte m'a laissée douloureusement sur ma faim. Je suis d'ailleurs retourner lire le premier chapitre aussitôt. Et en même temps, je n'imagine pas d'autre fin possible...

    Vous le verriez finir comment vous, qui n'avez pas trouvé la fin satisfaisante ?

    J'aurais aimé un petit aparté sur Louise dans sa cellule, ou un truc du genre.

    @Nathalie : le passage de la saisie sur salaire m'a bien énervé ! C'est sûr que je les ai trouvés plus égocentriques que la moyenne. Ils n'ont pas aucune jugeote. Je crois que Paul a d'ailleurs la palme du personnage que j'ai le moins aimé dans cette histoire. J'ai trouvé Myriam plus douce, et un peu influencé par l'égoïsme de son mari. Je ne sais plus pourquoi... si on revient au poulet, c'est lui qui la conforte dans le fait que c'est pas si grave par exemple.
  • Nelfe

    Jongleur de romans

    Hors ligne

    #30 29 Mars 2017 18:57:52

    C'est vrai qu'il aurait fallut réagir à plusieurs moments mais tout le monde se complait dans cette situation. Tout le monde sauf Louise finalement qui finit par commettre l'irréparable car c'est la seule à voir plus loin (les enfants grandiront, il n'y en aura peut-être pas d'autres et Louise devra changer de famille).

    Dernière modification par Nelfe (29 Mars 2017 18:58:52)