Partenariats

Les blogueurs sélectionnés pour le dernier partenariat Folio sont annoncés sur le forum ! Bonnes lectures à tous :)

[Peter Pan - Avril 2017] Personnages

  • stephanius

    Empileur d étagères

    Hors ligne

    #21 29 Avril 2017 18:56:39

    encore une fois, j'ai été très déçue par le comportement des enfants. J'ai détesté Peter Pan, c'est un gamin égoïste, prétentieux, qui se prend pour meilleur que les autres, ... Wendy par contre est trop gnangnan.
    Bref, je n'ai pas du tout accroché aux enfants quelqu'ils soient.
    Ni au livre d'ailleurs
  • Kkrolyn

    Restaurateur de livres

    Hors ligne

    #22 29 Avril 2017 19:08:33

    Je vous rejoins sur l'effet genre et très sexiste du récit. En même temps, vu l'époque, cela me choque pas plus que ça. La fin est horrible. Peter ne m'a pas plu du tout. Par contre, j'ai trouvé que l'évolution de Wendy était très intéressante. Au tout début, le roman s'appelait Peter et Wendy et je trouve que ce titre est bien plus judicieux que "Peter" seul. C'est plusl'histoire de Wendy qui nous est contée...
  • Eleutheria

    Petit joueur sur les mots

    Hors ligne

    #23 29 Avril 2017 19:11:20

    Nathalie a écrit:

    Je suis d'accord avec vous, c'est un monde où les enfants peuvent être ce qu'ils veulent, sans restriction, et c'est rafraîchissant. C'est aussi très sanglant mais il faut se rappeler que tout ceci est un conte dans lequel les enfants vivent une vie imaginaire, l'histoire est deux fois irréelle, et l'auteur sait que ses petits lecteurs le sauront...

    Ce qui m'a choquée personnellement (et c'est lié à ce que colorful1121 a écrit sur Wendy) c'est que ce sont des enfants très jeunes qui ont déjà très bien intégré les rôles attribués à leur genre. C'est normal pour leur époque mais c'est hyper sexiste comme histoire. Dès le départ, on a la maman qui n'a pas l'air très maligne et se contente de son rôle de mère, le père qui n'est pas très malin non plus mais peut-être que si, puisque c'est un homme et ce qu'il fait est si important qu'on ne peut pas vraiment le comprendre. Ensuite quand Wendy rencontre Peter, elle se comporte tout à fait comme une femme qui flirte mais qui a un vrai bon sens féminin. Toute la suite de l'histoire, elle joue le rôle de la mère de tous ces garçons. Bref, elle a quoi, 7 ans ?  Et tout ce dont elle rêve (littéralement) c'est de devenir mère. C'est très très limité quand on y pense. 

    Je ne dis pas qu'une enfant de 7 ans ne peut pas avoir envie de devenir mère plus tard, hein  :D  Mais qu'elle en prenne volontairement le rôle et tous les attributs dans ses rêves et dans ses jeux, à l'exclusion de toute autre chose, c'est assez dommage.  Ca veut dire qu'elle a vraiment trop bien intégré son rôle futur dicté par son sexe.

    Je suis tout a fait d'accord et ce qui me choque le plus, c'est que le père de famille, rôle interprete par Peter Pan, a toutes les responsabilités et decide de tout sans prendre de décision commune avec Wendy. C'est comme si Peter Pan s'était autoclave chef unique et tous les autres savent qu'ils n'ont pas le droit d'être en désaccord et de le faire savoir. Ca reflète bien la place de l'homme et de la femme dans la société a cette époque.
  • oriane0102

    Pèlerin des mots

    Hors ligne

    #24 29 Avril 2017 19:19:01

    Comme la plupart d'entre vous, j'ai été très marqué par le sexisme de ce livre mais après je ne sais pas si c'est une critique de la société ou non... On peut très bien imaginer qu'à cette époque on éduquait les filles à "aimer" raccommoder les chaussettes, dès le plus jeune âge, elles sont élevées dans l'idée de devenir de bonnes épouses puis de bonnes mères mais est-ce que l'auteur a voulu dénoncer cela, je ne sais pas... En tout cas le personnage de Wendy m'a beaucoup agacée pour cela (en tant que jeune adulte du 21ème siècle, c'est assez agaçant :P )

    En ce qui concerne les parents des trois enfants, j'ai été assez frappée au début par leur "cruauté" (ils se sont quand même demandés s'ils allaient garder leur enfant ou non à la naissance de chaque enfant!) mais finalement on sent au fur et à mesure qu'ils aimaient et tenaient à leurs enfants surtout la mère!

    Pour Peter Pan, j'ai eu un sentiment très ambivalent. Comme quelques personnes ici, je l'ai trouvé détestable, égoïste, cruel (il tue les enfants perdus s'ils grandissent!!!! et un passage parle du fait que lorsque Peter Pan n'était pas sur l'île, les différents "peuples" de l'île imaginaire vivaient en harmonie mais que lorsqu'il arrive, la haine enflamme toute l'île) mais d'un autre côté je l'ai trouvé attachant (oui oui c'est bizarre alors que je trouve qu'il a un côté psychopathe) parce que derrière cette carapace de cruauté et d'indifférence, j'ai ressenti que la blessure d'avoir été abandonné à la naissance n'est toujours pas refermée et que justement, cette carapace lui permet de se protéger de cette souffrance d'abandon.
  • Eleutheria

    Petit joueur sur les mots

    Hors ligne

    #25 29 Avril 2017 19:23:22

    oriane0102 a écrit:

    En ce qui concerne les parents des trois enfants, j'ai été assez frappée au début par leur "cruauté" (ils se sont quand même demandés s'ils allaient garder leur enfant ou non à la naissance de chaque enfant!) mais finalement on sent au fur et à mesure qu'ils aimaient et tenaient à leurs enfants surtout la mère!

    Tout a fait d'accord avec toi hormis la fin ou j'ai surtout été émue par le père. certes sa façon de le montrer est differente, voir meme immature, mais lui que je trouvais très froid et distant avec ses enfants au début, c'était comme si on découvrait a la fin qu'il aimait sincèrement ses enfants.
  • Ichmagbücher

    Correcteur Bibliomania

    Hors ligne

    #26 29 Avril 2017 19:48:46

    Je n'avais pas particulièrement aimé les personnages, qui qu'ils soient, et Peter Pan m'avait énervée, je n'avais qu'une envie, que quelqu'un lui mette une bonne claque, qu'il prenne reprenne conscience et arrête. Pareil pour Clochette, mais la BD de Loisel m'avait déjà fait changé d'avis pour Clochette avant de lire le roman.
    Je ne me souviens plus trop, ça fait un moment que je l'ai lu mais si j'en crois ma chronique, les parents m'avaient laissé une bonne impression.
  • Padme73

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #27 29 Avril 2017 20:18:46

    Malgré ses défauts, je trouve Peter attachant...
    Wendy prend "l'habit de la maman... C'est la fille. Lui reviennent les tâches quotidiennes de prendre soin de tous. Intéressant la vision du métier de maman.
    Clochette est à l'opposé de ce que je m'imaginais. Elle est agaçante...
    Je suis déçue par le capitaine Crochet... :(
  • Vinushka

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #28 29 Avril 2017 21:21:35

    Peter Pan m'a toujours énervé dans le Disney, mais je l'ai quand même bien aimé dans le livre. Si dans le DA il m'a fait un effet "tête à claque" que je ne comprenais pas, le livre nous donne quand même les clés (quand il est rentré chez lui, il y avait des barreaux à sa fenêtre) et on a envie de le protéger. Ce n'est qu'un enfant.

    Clochette n'est pas très présente, mais vu que c'est un personnage que je n'aime pas trop, j'avoue que ça ne m'a pas dérangé.

    Wendy, malgré son côté gnangnan, est un personnage que j'aime beaucoup. Par contre, cela ne m'a pas choqué qu'elle veuille jouer à la maman. J'ai un énergumène à la maison qui joue énormément à ça, quel enfant n'aime pas jouer à faire le grand ? Et pour cela, il imite ses parents (si j'étais une parfaite femme aux foyers, c'est ce que le mien imiterait^^). Le rôle de maman de cette époque a un vieilli, mais sachant que le livre date de 1911, ça ne m'a vraiment pas choqué et je suis facilement passé outre. Ce que j'aime chez elle, c'est son côté sage, le fait qu'elle n'oublie pas sa maman et ramène ses frères sur le droit chemin, sa manière de grandir. D'ailleurs, les femmes m'ont paru plus équilibrés face à l'imaginaire. C'est sûrement dû au contexte de l'époque où les pères travaillent et en oublient leur âme d'enfant, focalisé sur l'argent (comme M. Darling, quoique ce personnage soit un peu loufoque par moment^^ mais au début, il compte ses sous pour savoir s'il ne faut pas abandonner ses enfants!). On ne pense qu'à la maman (et papa? M. Darling se sent mis de côté à juste titre) et c'est elle qui borde les enfants, et toujours dans son rôle, elle leur raconte ses histoires, ce qui leur garantit d'avoir toujours un pas dans l'imaginaire. En quittant Wendy, on voit qu'elle grandit mais transmet ses histoires à sa fille qui les transmettra, etc. En revanche, même les garçons perdus semblent douter de l'existence du pays imaginaire... Wendy a des moments de doute, et elle aime grandir, mais les garçons sont devenus des "adultes rassis "et après ça, il n'est plus mention d'eux il me semble.

    Concernant le contexte genré, j'ai l'impression que l'auteur exagère. Je me suis demandée s'il ne voulait pas dénoncer cela ? Wendy ne se plait dans son rôle que lorsqu'elle le choisit, et on sent chez M. Darling un certain désir d'aller au-delà de son rôle. Il est autoritaire, il ne sait pas toujours s'y prendre mais il a envie d'être aimé par ses enfants.
    Si Peter Pan veut demeurer un enfant à jamais, il représente bien la figure masculine primaire, qui a autorité et qu'on ne peut contredire. Je me suis interrogée sur ce point.

    En ce qui concerne les autres personnages, j'ai beaucoup aimé Crochet et Smee, ainsi que les enfants perdus.
  • mistigris

    Bibliophile

    Hors ligne

    #29 29 Avril 2017 21:43:02

    Bonsoir,

    Cette lecture qui remonte à quelques mois m'a fortement marqué.
    Je me souviens que l'ensemble des personnages m'a fortement dérangé:
    Wendy dans le rôle très sexiste de la maman et malheureusement je ne pense pas que l'auteur ait voulu faire un effet comique, c'était simplement l'esprit de l'époque qui était encore d'actualité il y a quelques dizaines d'années!
    La fée clochette et la princesse indiennes sont d'autres caricatures féminines.
    Tandis que Peter est très violent et égoïste.
    J'ai l'impression que chaque personnage y compris les parents et la nounou chien présente un stéréotype des comportements humains dans la société de l'époque.
  • Vinushka

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #30 29 Avril 2017 22:07:49

    mistigris a écrit:

    J'ai l'impression que chaque personnage y compris les parents et la nounou chien présente un stéréotype des comportements humains dans la société de l'époque.

    Oui stéréotypes réitérés par les enfants notamment Wendy qui prend pour modèle le couple de ses parents. Cela influence sa manière de traiter Peter, car "Papa sait mieux", et c'est entre guillemet dans le texte.