Nouveaux Partenariats!

Vous pouvez, dès à présent, découvrir les partenariats qui vous seront proposés ce soir. Au menu : Kaya Editions, Fauves Editions et éditions Jungle qui nous rejoignent pour la première fois ainsi que les auteurs Victoria Martin et M.S. Mage. Soyez présents vers 20h. ;)

[En cours] ABC 2017 [31 décembre 2017]

 
  • EcureuilBibliophile

    Lecteur en pantoufles

    Hors ligne

    #881 17 Février 2017 11:23:59

    pour la mettre B : Bradbury avec Fahrenheit 451 ! https://ecureuildebibliotheque.wordpres … bury-1955/

    et ça rajoute le genre SF (donc policier + poésie+ fantasy +SF = 4)
    et me fait un total de 1974 pages :)
  • mina76

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #882 17 Février 2017 19:12:40

    Bonsoir,
    Beaton , M.C, Agatha Raisin enquête: La quiche fatale .320 .policier

    Malgré son prénom ,Agatha, notre héroïne n'est pas vraiment quelqu'un de politiquement correcte ; mais ça elle s'en moque Agatha Raisin avec sa manière de dire ses quatre vérités a tout le monde autant dire qu'elle provoque quelques remous dans le petit village de campagne ou elle a décide de vivre une retraite bien méritée après une carrière professionnelle a Londres. Lorsque sa quiche est accusée d'avoir empoisonnée un notable du coin il est impossible de se laisser faire et donc voici qu'une carrière de détective  semble inévitable pour Agatha quitte a passer pour une illuminée.

    Un livre très sympathique qui se lit tout seul et fait rire .
  • passion-bouquins

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #883 18 Février 2017 11:59:31

    Bonjour

    j'ai rempli le formulaire pour une nouvelle lecture La couronne de Kiera Cass (5e tome de la Sélection)
    http://passion-bouquins.skyrock.com/329 … -CASS.html

    je continue avec 13 à table.
    à bientôt et bon week-end

    Dernière modification par passion-bouquins (18 Février 2017 12:00:01)

  • nanet

    Ingénieur en construction de bibliothèques

    Hors ligne

    #884 18 Février 2017 12:07:33

    Lecture terminée 8/26 : Terrellon Eve - L'épervier de l'espoir - 208 - romance historique.
    Découverte très sympathique de cette auteure et de ce livre.

    Article à mon retour de wk...
  • Riz-Deux-ZzZ

    Préposé aux marque-pages

    Hors ligne

    #885 18 Février 2017 15:15:57

    7/26 : lettre V

    L'éducation d'une fée de Didier van Cauwelaert (222 pages - Litt. contemporaine)

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Ce roman est une très bonne surprise ! Je ne connaissais pas l'auteur mais j'ai beaucoup aimé découvrir sa plume et les idées positives qu'il essaye de véhiculer. La lecture est fluide et rapide, le lien entre le personnage principal et les chapitres du supermarché n'est pas immédiat mais cela amène justement le suspense nécessaire pour attacher le lecteur au récit.

    Les personnages sont très attachants même si j'ai eu du mal à comprendre les réactions d'Ingrid. Les sentiments dévoilés au fil des pages sont justes et les caractères des protagonistes crédibles. L'auteur aborde des thèmes variés et actuels avec une pointe de magie propre à l'enfance et au point de vue de Raoul, le petit garçon de huit ans.

    Le dénouement est très beau, les explications viennent éclairer certaines zones d'ombres. L'optimisme ressort vainqueur et cela fait du bien parfois.

  • Helynna

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #886 19 Février 2017 12:08:31

    Bonjour, bonjour !

    Je viens valider ma cinquième lecture avec Avant de t'oublier de Rowan Coleman. Le lien vers mon suivi-lecture est ici ❤.

    J'ai rempli le formulaire ! :D

    De bonnes lectures à tous et bon dimanche !
  • angelebb

    Serial lecteur

    En ligne

    #887 19 Février 2017 16:39:30

    x/26 : Nom de l'auteur, Prénom, titre du livre, NB de page et catégorie
    2/26 : Webb Holly, Rose, tome 1 : Rose et la maison du magicien, 338, jeunesse

    <image>
    Fiche BBM

    Notre petite héroïne Rose, pensionnaire d'un orphelinat concrétise ses rêves lorsque la maison de maître Fountain l'embaûche en temps que femme de chambre. Son indépendance maintenant acquise, sa nouvelle vie peut donc commencer... seulement le destin a fait que son nouvel employeur est un célèbre alchimiste! Et la magie de son nouvel environnement ne tarde pas a être ressentie par Rose...
    Toutefois tout ne sera pas si paisible que prévu: la disparition d'enfants intriguera Rose et sa curiosité la mèlera à la résolution de ce mystère.

    J'ai craqué sur ce livre avec ma fille lors d'une sortie à la médiathèque. Et je vous dis que bien que ce roman soit destiné aux très jeunes lecteurs (à partir de 11/12 ans), j'ai passé un moment de lecture très agréable.
    J'ai beaucoup aimé Rose: on s'attache très vite et facilement à cet enfant; sa personnalité et son caractère mature pour son age, son intelligence m'ont séduit.
    En mélant aisément le genre enquête policière et fantastique, l'auteur propose un roman qui nous avons apprécié autant l'une que l'autre!
    Je me suis laissée porter par l'histoire et sans rien en attendre, j'ai été surprise par le contenu. J'ai trouvé le tout bien écrit et sympathique!
    Les aventures de Rose, son environnement tant dans sa nouvelle maison que ses nouveaux amis, la magie décrite font que assurément je poursuivrai la série avec plaisir.
  • Lena40

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #888 19 Février 2017 16:40:31

    Bonjour, voici mes 4 premières lectures pour ce challenge :

    K - Rue involontaire de Sigismund Krzyzanowski, 64 pages, épistolaire.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    L’auteur livre avec acuité des histoires du quotidien d’un écrivain raté, pauvre, perdu dans l’absurdité de la vie et dans l’alcool. Sous forme de lettres à un voisin inconnu, au facteur, à l’homme figurant sur le timbre ou à la fenêtre dans la rue qui ne s’éteint pas… le narrateur s’en donne à cœur joie. Ce très court livre est rempli de citations bien senties. Par exemple, « Il sauta de la vie en marche ».
    Au fil des lettres, nous apprenons pourquoi le narrateur jette ses lettres aux quatre vents : en URSS, à cause de la pénurie de liquide, les commerces rendaient la monnaie en timbres. Le narrateur, sans personne à qui écrire des lettres voit ses timbres s’accumuler et un soir de beuverie décide de les utiliser.
    Ce texte a connu une histoire rocambolesque digne de l’imagination d’un écrivain. Confisqué par la censure, le texte a été archivé par le KGB dans le dossier d’un autre écrivain et perdu avant d’être retrouvé et exhumé des méandres administratifs des archives russes.


    M - L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage de Haruki Murakami, 368 pages, contemporain.    

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Ce roman regroupe tous les ingrédients des romans « réalistes » de Murakami : une quête de vérité, la possibilité d’un nouveau départ, un personnage principal avec une blessure à guérir, des questions qui s’accumulent au fil de la lecture sans qu’elles trouvent une réponse à la fin. Tout ce qui fait que j’apprécie toujours autant ses livres.
    Les sentiments de Tsukuru sont très finement exprimés, aussi bien l’amitié fusionnelle qui lie Tsukuru à ses amis colorés, sa perception de sa place particulière dans le groupe, le rejet, l’incompréhension puis le deuil impossible de cette amitié. Une fois son personnage pleinement adulte, l’auteur retranscrit en creux le vide qu’a laissé la perte de ses amis de lycée puis celle de son ami d’université.
    L’auteur nous raconte la vie d’un personnage souffrant de la solitude : celle présente dans sa vie quotidienne et celle de son passé qui vient le hanter comme un fantôme. Pour qu’elle n’affecte pas son futur et sa nouvelle relation, il part en quête de réponses sur les circonstances de son exclusion brutale du groupe de lycéens. Si le récit livre le « comment », le « pourquoi » restera un mystère.
    S’il y a une seule leçon venant des romans de Murakami, c’est que le chemin compte plus que la destination.


    S - Un certain sourire de Françoise Sagan, 128 pages, contemporain.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Dominique, une étudiante parisienne seule, déracinée voire libérée  de sa vie provinciale rencontre l’oncle et la tante de son petit ami qu’elle aime sans passion. Elle va être « adoptée » par ce couple qui va la dorloter et lui montrer une vie faite d’aisance financière et d’insouciance.
    Le deuxième roman de Françoise Sagan ressemble à tous les autres que j’ai lus d’elle : une histoire d’amour imparfaite avec une héroïne qui se cherche et qui s’apprête à recevoir malgré elle une leçon sur la vie. Clairement, une histoire de rien, un peu banale, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Pourtant, je continue de lire ses histoires au fil des ans. Parce que Françoise Sagan écrit très bien, avec un style recherché qui se lit aisément. Parce que le ton est toujours sincère et vaguement fataliste. Et parce que l’empathie de l’auteur pour ses personnages se ressent. Elle décrit toujours parfaitement les sentiments qui les animent : l’ennui des jours trop longs, le besoin de trouver un cocon douillet où se réfugier et surtout dans cette histoire l’hésitation de l’amour entre clairvoyance – l’héroïne sait que son aventure avec un homme marié est vouée à l’échec et fera souffrir les membres du carré amoureux que constituent les personnages – et l’aveuglement – elle croit qu’elle peut se prémunir de cette souffrance.
    En bref, pour les amateurs de Sagan.


    V - La Belle et la Bête de Madame de Villeneuve, 135 pages, conte.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Je souhaitais lire le conte originel ayant inspiré les nombreuses versions littéraires et cinématographiques modernes. Je ne savais rien de la version écrite de ce conte et même s’il m’a plu par de nombreux aspects, particulièrement après la lecture de la version remaniée de Madame Leprince de Beaumont, il a aussi quelques défauts.
    Le récit est découpé en deux parties. La première se concentre sur l’histoire de la Belle, sa famille, sa rencontre avec la Bête et l’action proprement dite. La seconde partie se concentre sur la fin du conte avec la levée de la malédiction et l’explication des origines de Belle, de sa parenté, des fées et de leurs lois et enfin le mariage.
    La seconde partie est longue, alambiquée, trop détaillée sur certains points et pas du tout sur d’autres – l’histoire de la Bête est effleurée. En plus, le style est compliqué à comprendre, pas seulement daté mais aussi complexifié à dessein par l’auteur. La fée fait un long discours pendant lequel il est difficile de comprendre à qui elle s’adresse.
    Malgré les longueurs et le style, le récit tient toutes ses promesses. L’histoire est riche, détaillée, inventive. La Bête est monstrueuse, avec une trompe et des écailles, loin du masque de lion des versions modernes, certainement plus photogénique. Les personnages moins lisses, moins enfermés dans un seul rôle sont tiraillés par leurs sentiments.
    En bref, un conte loin de la version simplette de Disney.


    Je remplis le formulaire tout de suite.

    Dernière modification par Lena40 (25 Février 2017 16:28:38)

  • Elann

    A la découverte des livres

    Hors ligne

    #889 19 Février 2017 16:51:29

    Bonjour !

    J'ai rempli le formulaire pour sept nouvelles lectures !

    Challenge A/E (spécial prénom) : 8/26
    D'après une histoire vraie - Delphine de Vigan
    La décision - Isabelle Pandazopoulos
    Un oiseau blanc dans le blizzard - Laura Kasischke
    La promesse de l'aube - Romain Gary

    Challenge A (spécial 26 pays) : 6/26
    Les lits en diagonale - Anne Icart (France)
    Le paumé - Fatos Kongoli (Albanie)
    Enterrez-moi sous le carrelage - Pavel Sanaïev (Russie)

    J'en parle dans ce post de mon suivi !

    Bonne suite de challenge :D .
  • Vashta Nerada

    Serial lecteur

    Hors ligne

    #890 19 Février 2017 18:34:28

    Bonjour

    Voici une deuxième lecture: 2/13
    T - Trebor, Carole - Lumière - Jeunesse Fantastique - 334 p
    Le formulaire est complété!

    Bonne soirée!