Le Book Club c'est maintenant !

Si vous avez lu "Red queen" de Victoria Aveyard, venez en discuter avec nous :)

[En Cours] Littérature de l'Imaginaire - 5e édition (31/12/17)

 
  • Lup'addict

    Marin sur les mers du savoir

    Hors ligne

    #191 21 Décembre 2016 20:30:11

    Bonsoir tout le monde !
    Voici ma toute première lecture du challenge (enregistrée dans la CHROBOX) :
    Les voies d'Anubis de Tim Powers :pink:
    Bonnes découvertes à tous :)
  • Mayella

    Petit joueur sur les mots

    Hors ligne

    #192 22 Décembre 2016 08:33:52

    Bonjour,

    Ma première lecture pour le challenge : Le Squelette sanglant, Anita Blake T5 de Laurell K. Hamilton
    Chrobox ok :)
  • liniebookaddict

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #193 22 Décembre 2016 12:50:22

    Ooooh je m'inscrirais bien ! Et ces bannières sont à tomber <3 Bon vu comment je me suis ramassée au challenge 2016 (j'ai lu beaucoup, mais vu que je n'ai écrit quasiment aucune chronique à cause de soucis persos...) je pense que je vais commencer de façon raisonnable et me positionner sur l'échelon 1 pour l'instant... ^^" ce sera aussi une bonne occasion bien motivante pour reprendre mon blog en mains ! :D Et pour la catégorie je vais choisir la E car j'ai quand même plusieurs de ces auteurs classiques dans ma PAL :P Je pense lire Stephen King, Pierre Pevel, et Roger Zelazny. :D
  • Mayella

    Petit joueur sur les mots

    Hors ligne

    #194 22 Décembre 2016 13:07:33

    Zelazny :pink: (commentaire hautement constructif, oui oui)
  • Ewylyn

    Bibliophile

    Hors ligne

    #195 22 Décembre 2016 13:47:12

    Coucou,
    Je souhaiterais m'inscrire pour ce challenge, j'ai super envie de me replonger dans les littératures de l'imaginaire. J'ai préparé mon petit billet, je souhaite tenter l'échelon 7 avec les catégories A et E. Merci pour ce super challenge, je le fait pour la première fois et je suis impatiente de m'y lancer.
  • Systia

    Lecteur initié

    Hors ligne

    #196 22 Décembre 2016 15:29:35

    Épées et démons (Le cycle des épées 1) de F. Leiber
    nouvelles - Fantasy
    4/12 • auteur classique 1/3
    Ce premier volume du Cycle des épées nous permet de faire connaissance des héros au travers de nouvelles. Nous découvrons ainsi les débuts des jeunes Fafhdr (à prononcer "Faf-erd") et Souris (qui deviendra plus tard le Souricier gris), soit un grand barbare du Nord et un petit apprenti sorcier.
    Nous les suivons chacun leur tour, puis la dernière nouvelle narre leur rencontre dans les rues de Lankhmar.
    Ces héros sont assez attachants, mais le sont d'autant plus quand ils sont ensemble.
    Cette mise en bouche, bien que courte, m'a donné envie de suivre d'autres aventures de ces personnages (le tome suivant est d'ailleurs en route vers ma boîte aux lettres ^^). Le monde dans lequel ils évoluent, bien que cruel, n'est pas inintéressant.
    Par exemple, la nouvelle concentrée sur Fafhdr nous fait découvrir la magie des Femmes des Neiges : les femmes du camp utilisent leur maîtrise du froid pour faire obéir leurs hommes. Ainsi, la mère de notre héros a tué son époux qui avait eu l'audace de vouloir escalader une montagne plutôt que d'occuper de sa femme.
    → ce n'est pas gai mais les héros, sympathiques, donnent envie de les suivre encore sur quelques aventures.



    Avec joie et docilité de J. Sinisalo
    roman - SF
    5/12
    Ce roman est une dystopie uchronique prenant place en 2016 en Finlande.
    Depuis des dizaines d'années, ce pays - contrairement à des états dégénérés tels que l'Espagne, où le tabac, l'alcool et le reste n'ont pas été interdits - pratique la domestication des femmes. Pendant leur enfance, les fillettes qui présentent suffisamment de caractéristiques de gentilles cruches blondes sont assignées "éloïs" et rentreront à quatorze ans sur le marché de la reproduction. Les autres fillettes (les "morlocks") serviront une fois adultes de main-d'œuvre et seront stérilisées.
    Vanna, l'héroïne de 18 ans, est une morlock dans le corps d'une éloï.
    Le récit est construit avec plusieurs modes de narration : souvenirs de Vanna, de son ami Jare, récits au présent, lettres de Vanna à sa sœur disparue, et extraits de manuels scolaires, d'articles, etc. Mais tout ça reste fluide et ça n'est pas confus.
    Pour le "plaisir", voici une citation extraite de L'histoire abrégée de la domestication de la femme :

    La prohibition pourrait être considérée en soi comme un phénomène distinct de la domestication de la femme, mais ces deux fondements essentiels de l'eusistocratie sont indissociables l'un de l'autre. Lorsqu'on protège la santé des citoyens en restreignant leur accès à des substances nocives, il convient de ne pas oublier qu'une vie heureuse et équilibrée exige par nature différentes sources de bien-être. Parmi ces sources indispensables à notre harmonie neurochimique figurent l'exercice physique, une activité sexuelle régulière et satisfaisante, un rôle de chef de famille gratifiant et - pour le sexe faible - les joies de la maternité.

    Charmant, n'est-ce pas ? :vomi:

    Le système décrit dans le roman est oppressif, mais le roman en lui-même ne l'est pas du tout, il est même fort sympathique.

    edit (suite à une discussion avec Amarüel, voir plus bas dans le topic) : il est possible que la lecture préalable de La machine à explorer le temps de H. G. Wells rende la lecture de ce livre plus intéressante, pour cause de références.



    (chrobox ok)

    Dernière modification par Systia (22 Décembre 2016 21:44:43)

  • Fan2polar

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #197 22 Décembre 2016 15:43:48

    Je souhaite m'inscrire à l'échelon 1, catégories C et E.
    Je lirai, entre autres ;) , Pierre PEVEL, Philip K.DICK, Roger Zelazny ... :)

    :merry: à tous !
  • Felkhaos

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #198 22 Décembre 2016 19:26:14

    Bonjour à tous ! J'aimerais m'inscrire au challenge. Comme c'est la première fois que j'y participe, je prend l'échelon 1 : Atterrissage dans l'irréel ainsi que la catégorie E : Elfe de l'incontournable, et je lirais sans doute des textes de George Orwell, Ray Bradbury et Tim Powers (mais y'a des chances pour qu'il y en ait d'autres). Pour les chroniques, j'hésite à ressortir du placard mon vieux blog tout moche ou si je fais ça ici...à voir ! En attendant, bon challenge à tous :D
  • Amarüel

    Surfeur des couvertures

    Hors ligne

    #199 22 Décembre 2016 20:37:29

    La bienvenue aux nouvelles têtes :clapi:
    On commence à être nombreux, j'suis super contente ( :vomi: ) !

    Mayella a écrit:

    Zelazny :pink: (commentaire hautement constructif, oui oui)

    Moi j'aime bien ce genre de commentaire :sifflote:

    Systia a écrit:

    Avec joie et docilité de J. Sinisalo
    roman - SF
    5/12
    Ce roman est une dystopie uchronique prenant place en 2016 en Finlande.
    Depuis des dizaines d'années, ce pays - contrairement à des états dégénérés tels que l'Espagne, où le tabac, l'alcool et le reste n'ont pas été interdits - pratique la domestication des femmes. Pendant leur enfance, les fillettes qui présentent suffisamment de caractéristiques de gentilles cruches blondes sont assignées "éloïs" et rentreront à quatorze ans sur le marché de la reproduction. Les autres fillettes (les "morlocks") serviront une fois adultes de main-d'œuvre et seront stérilisées.
    Vanna, l'héroïne de 18 ans, est une morlock dans le corps d'une éloï.
    Le récit est construit avec plusieurs modes de narration : souvenirs de Vanna, de son ami Jare, récits au présent, lettres de Vanna à sa sœur disparue, et extraits de manuels scolaires, d'articles, etc. Mais tout ça reste fluide et ça n'est pas confus.
    Pour le "plaisir", voici une citation extraite de L'histoire abrégée de la domestication de la femme :

    La prohibition pourrait être considérée en soi comme un phénomène distinct de la domestication de la femme, mais ces deux fondements essentiels de l'eusistocratie sont indissociables l'un de l'autre. Lorsqu'on protège la santé des citoyens en restreignant leur accès à des substances nocives, il convient de ne pas oublier qu'une vie heureuse et équilibrée exige par nature différentes sources de bien-être. Parmi ces sources indispensables à notre harmonie neurochimique figurent l'exercice physique, une activité sexuelle régulière et satisfaisante, un rôle de chef de famille gratifiant et - pour le sexe faible - les joies de la maternité.
    Charmant, n'est-ce pas ? sick

    Le système décrit dans le roman est oppressif, mais le roman en lui-même ne l'est pas du tout, il est même fort sympathique.

    Effectivement mais ce Sinisalo me donne bien envie quand même, malgré le fait que la thématique abordé ne doit pas être très simple à aborder quand on est une femme...
    Et puis l'énorme référence à H.G. Wells fait vraiment plaisir :)
  • Systia

    Lecteur initié

    Hors ligne

    #200 22 Décembre 2016 21:00:15

    Amarüel a écrit:

    Effectivement mais ce Sinisalo me donne bien envie quand même, malgré le fait que la thématique abordé ne doit pas être très simple à aborder quand on est une femme...
    Et puis l'énorme référence à H.G. Wells fait vraiment plaisir :)

    Et bien bizarrement, je ne me suis pas énervée en lisant ce livre.
    Ce qui est le plus irritant, ce sont les extraits d'articles scientifiques, de contes que l'on raconte aux petites éloïs, etc. Je pense que ma "tranquillité" pendant la lecture est due au fait que les personnages ne sont pas vraiment oppressés par le système (qui est ignoble, bien entendu, mais ça ne se ressent pas tant que ça), ni en révolte. Ce n'est pas du style de 1984, par exemple.

    Dernière modification par Systia (22 Décembre 2016 21:01:39)