Terra Divina, intégrale : La Cerisaie... mais pas celle de Tchekhov

Synopsis

Moyenne

16.7

3 votes

BON

Lisandru et Catarina Caitucoli, époux nonagénaires à tendance increvables, règnent sur leur clan ainsi que sur leur domaine, la Terra Divina, une magnifique cerisaie. Pourtant, leur business ne leur rapporte pas que des queues de cerises. Et personne ne s’aviserait de venir fourrer son nez dans les affaires blanc comme coke de ces vieux mafieux. Jusqu’au jour où un gars de la famille Abbruzzi entraîne avec lui dans une mort « explosive » le lieutenant de Lisandru.

Flanqués d’une petite-fille vierge comme l’huile d’olive mais chaude comme la braise, d’un fils marié à une insupportable Irlandaise, d’ennemis cachés qui ressurgissent du passé et de fantômes a priori bienveillants, les Caitucoli auront fort à faire pour démêler le vrai du faux et comprendre pourquoi Orsu Abbruzzi leur a déclaré la guerre. Au cours du combat, certains de leurs propres secrets éclateront au grand jour. Catarina découvrira à ses dépens qu'on peut passer une vie entière aux côtés du même homme sans vraiment le connaître.

Au menu de cette tragédie jubilatoire dans laquelle les macchabées tombent comme des bigarreaux : clafoutis et vendetta.

Euh… non, pas clafoutis.

1 édition pour ce livre

2014 Editions La Bourdonnaye

Française Langue française | 129 pages | ISBN : 2824205059

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • anto_sass Le 09 Avril 2015 à 19:41
    Une des 1ère lectures sur liseuse du Taon, mon côté obscur. Dès le début, il s’est mis à bruisser comme une cigale au mois d’aout. Un polar méditerranéen qui débute par « Parle plus bas car il pourrait bien nous entendre », la bête avait failli mourir de rire. Des personnages truculents : La mamie à la carabine, le médecin aux pratiques douteuses, la veuve éplorée mais fière… un florilège !

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !

On en parle aussi sur le forum