Confession d'un masque

de Yukio Mishima (1971)

Synopsis

Moyenne

15.6

52 votes

BON

Yukio Mishima naît en tant qu'écrivain à partir de l'éclatant succès que reçut Confession d'un masque. Raconté à la première personne, le roman est indéniablement d'inspiration autobiographique. Le jeune garçon qui s'y livre souffre de se sentir différent des autres. Chétif, il est en outre issu d'un milieu moins favorisé que ses condisciples. Plus tard, fasciné par les représentations morbides et cruelles, il découvre qu'il en tire un plaisir allant jusqu'à la jouissance. Mais sa différence fondamentale et douloureuse réside dans son penchant homosexuel. Au Japon, sans doute plus que nulle part ailleurs, le besoin de se conformer à la normalité tourne parfois à l'obsession. Craignant le regard des autres, il feint de se sentir attiré comme eux par les jeunes filles de son école, la honte qui l'étreint est telle qu'il veut y croire lui-même. Esclave des conventions, il s'éprend de Sonoko la soeur d'un de ses amis, et fait naître un amour artificiel pour satisfaire son besoin de conformisme, mais ce jeu de dupes ne sera que vaines souffrances.

Titre original : Kamen no Kokuhaku (1949)

4 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2019 Editions Gallimard (Du monde entier)

Française Langue française | Traduit par Palmé, Dominique | 234 pages | Sortie : 21 Février 2019 | ISBN : 9782070196487

2009 Editions Folio

Française Langue française | Traduit par Renée Villoteau | 247 pages

1983 Editions Folio

Française Langue française | 254 pages

1983 Editions Folio

Française Langue française | Traduit par Renée Villoteau | 254 pages

D'autres livres dans ce genre

9 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

11 commentaires

  • Aidoku Le 20 Février 2011 à 15:59
    Assez compliqué à lire et pas toujours évident à suivre, mais la douleur et le besoin obsessionnel de conformité de l'auteur se ressentent parfaitement à la lecture. Plutôt déroutant.
  • GabW Le 23 Mars 2014 à 17:15
    Une lecture peu aisée mais magnifique. Peut être est-ce seulement le style très nippon de Mishima (normal !) mais j'ai passé un fantastique moment. Lancez-vous !
  • Askelia13 Le 19 Septembre 2015 à 16:10
    Le style très poétique et introspectif de l'auteur peut dérouter au début. Ce livre ne se dévore pas, mais se savoure tranquillement, comme souvent avec certains auteurs asiatiques. J'ai beaucoup aimé !
  • BlueMoon Le 18 Décembre 2015 à 10:46
    Une écriture indéniablement excellente, un début dans lequel je suis bien entrée, le besoin d'un homme d'être comme les autres, de se trouver ; mais j'ai ressenti un malaise qui ne s'est pas effacé à partir du moment où le narrateur parle de ce qui l'attire sexuellement ... Ce qu'il voit m'a choqué. Et sa déroute, son échec m'ont laissé un goût amer. Lecture difficile.
  • Le boudoir livresque Le 23 Février 2017 à 08:43
    Je suis très déçue.. je m'attendais à beaucoup mieux et malheureusement je me suis beaucoup ennuyée. Les tribulations introspectives de l'auteur sont vraiment longues et répétitives. Je n'ai pas aimé et je le regrette !
  • Juniper Sling Le 08 Mai 2017 à 10:26
    C'est un beau récit, et la souffrance ressentie par le personnage principal est émouvante. Mais je me suis ennuyée à la lecture de ce roman. Je rejoins OctopusCanFly, en ce qui concerne les très nombreuses introspections du narrateur : à la longue, c'est lassant.
  • Elann Le 05 Avril 2018 à 08:46
    J'ai parfois un peu décroché à force de descriptions et décryptages de ce qui se passe dans la tête du narrateur mais c'est une lecture étonnante et audacieuse. J'ai l'impression qu'il faut un sacré courage pour écrire ces pages qu'elles soient autobiographiques ou non. C'est aussi un livre frustrant parce qu'on se rend bien compte que le narrateur ne pourra jamais jamais être heureux.
  • Tachan Le 19 Mars 2019 à 18:54
    Yukio Mishima est un auteur japonais sulfureux donc j'appréhendais un peu cette lecture, mais elle fut au final très simple. La plume glisse sur le papier. Le sujet m'a touché. J'ai été très intéressant par cette introspection complexe de l'auteur et son portrait incisif du Japon des années 40. A lire.
  • nathbruneau Le 15 Juillet 2019 à 15:50
    Une lecture ardue et complexe qu'il me faudra du temps, je pense, à digérer. Ce roman contemporain inspiré de la vie de l'auteur est troublante, touchante. Je me suis souvent trouvée désemparée face au mal être du narrateur. Une lecture à relire avec plus de maturité dans quelques années je pense.
  • 14_T_et_demi Le 15 Août 2019 à 21:54
    Roman autobiographique ou autobiographie romancée, au style élégant mais un rien trop cérébral, Confessions d'un masque raconte principalement comment le narra(u)teur se démène avec ses penchants homosexuels, mais aussi sur le culte des apparences à tous les niveaux, de soi-même à la société... Je n'ai pas été aussi bouleversé qu'escompté, mais ce livre valait quand même bien le détour !
  • Syl Cypher Le 28 Août 2019 à 11:49
    Style un peu trop introspectif qu'il est parfois difficile d'apprécier mais une écriture magnifique. Le besoin obsessionnel de conformité du personnage (de l'auteur donc) est touchant, triste aussi, et malaisant, car il ne s'accepte lui-même finalement jamais et ça laisse comme une amertume dans la bouche.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !