L'imaginaire national : réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme

de Benedict Anderson (1996)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Qu’est-ce qu’une nation, et qu’est-ce que le sentiment national qui fait que des individus s’identifient corps et âme à d’autres individus qu’ils ne connaissent pas et ne connaîtront jamais ? Dans cet ouvrage désormais classique, Benedict Anderson montre que l’adhésion à l’idée de souveraineté nationale n’a rien de naturel. Il analyse ainsi les facteurs historiques dont la conjonction – comme celle de l’émergence du capitalisme marchand et de l’invention de l’imprimerie – a permis la naissance de ces singulières « communautés imaginées » que sont les nations.
Convoquant une riche gamme d’exemples, du Brésil à la Thaïlande en passant par l’Europe centrale et l’Amérique latine, l’auteur étudie l’interaction complexe entre la logique populiste et démocratique du nationalisme et les stratégies des régimes impériaux et dynastiques à la fin du XIXe siècle. Écrit dans un style élégant teinté d’une ironie typiquement britannique, l’ouvrage d’Anderson – traduit dans toutes les grandes langues européennes – offre à la fois le plaisir d’un certain raffinement intellectuel et l’utilité d’une introduction originale à un thème trop souvent traité de façon superficielle.

Titre original : Imagined Communities: Reflexion on origins and spread of nationalism (1983)

1 édition pour ce livre

2006 Editions La découverte (Poche)

Française Langue française | Traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat | 224 pages | Sortie : 11 Septembre 2006 | ISBN : 9782707150073

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !