Outsiders : Etudes de sociologie de la déviance

Synopsis

Moyenne

15.0

9 votes

BON

Outsiders a renouvelé l'approche de la délinquance en constituant un objet d'étude plus vaste, la déviance, qui inclut des comportements non conventionnels comme ceux des fumeurs de marijuana et des musiciens de jazz. De façon originale cette approche consiste aussi à prendre en compte à la fois le point de vue des déviants et celui des entrepreneurs de morale et des agents de la répression. Par ailleurs, exemple convaincant d'application rigoureuse de la méthode ethnographique à l'étude des sociétés modernes, Outsiders est un jalon majeur dans le développement de cette démarche. A ce double titre, le livre de Becker est, comme Asiles de Goffman, représentatif d'un des courants les plus féconds de la sociologie américaine, connu sous le nom " d'école de Chicago " puis " d'interactionnisme symbolique ". Constamment réédité aux Etats-Unis, remarquable par la clarté de son style, Outsiders est devenu un des principaux ouvrages de référence de la sociologie américaine. Dans la postface écrite pour l'édition française, l'auteur analyse les raisons du succès de son livre.

Titre original : Outsiders

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2012 Editions Métailié (Leçons de choses)

Française Langue française | Traduit par Jean-Pierre Briand, Jean-Michel Chapoulie | 247 pages | Sortie : 13 Décembre 2012 | ISBN : 9782864249184

1985 Editions Métailié (Leçons de choses)

Française Langue française | 247 pages | ISBN : 2864240424

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • choulie Le 10 Mars 2013 à 16:13
    J'ai lu ce livre pour mon cours de criminologie. Sans être passionnant, il permet d'en apprendre plus sur le thème de la "déviance". Avec cet ouvrage, on aborde la criminologie sous un autre angle.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !