Personne ne gagne / Yegg, autoportrait d'un honorable hors la loi

de Jack Black (1932)

Synopsis

Moyenne

17.0

58 votes

TRES BON

De San Francisco au Canada, de trains de marchandises en fumeries d’opium, d’arnaques en perçages de coffres, du désespoir à l’euphorie, Jack Black est un voleur: parfois derrière les barreaux, toujours en cavale. Avec ironie, sagesse et compassion, il nous entraîne sur la route au tournant du vingtième siècle. Personne ne gagne est un hymne à une existence affranchie des conventions. Qu’il soit hors-la-loi, opiomane ou source d’inspiration pour Kerouac et Burroughs, qu’importe, qu’il vole au devant de la déchéance ou qu’il flambe comme un roi, qu’importe, Jack Black n’est guidé que par son amour de la liberté. C’est dur, c’est brut, c’est profondément américain. Black est peut-être un vaurien, il est surtout un conteur qui, sans jugement, joue avec son passé afin de nous remuer et de nous remettre sur le droit chemin.

Titre original : You Can't Win (1926)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2017 Editions Monsieur Toussaint Louverture

Française Langue française | Traduit par Jeanne Toulouse | 480 pages | ISBN : 9791090724327

2007 Editions Les Fondeurs de Briques

Française Langue française | Traduit par Jeanne Toulouse | 414 pages | ISBN : 9782916749037

6 commentaires

  • tachas Le 02 Juillet 2017 à 20:40
    Un récit de vie qui nous plonge dans le milieu carcérale du XIXeme siècle américain à travers un voleur qui n'a presque connu que ce train de vie. Authentique, simple.
  • always_boubooks Le 12 Juillet 2017 à 23:03
    Jack Black nous raconte avec brio son époustouflante épopée dans les USA du XIXème siècle, un monde rempli d'ingénieux voleurs, de policiers, de banques... Au-delà de son expérience de vie composée de voyages, de rencontres, de vols, de détours par la prison, l'auteur nous livre une réflexion très intéressante sur la criminalité et sur comment l'endiguer avec humanité et bienveillance.
  • Au vrai chic littérère Le 22 Août 2017 à 15:39
    Une plongée dans le monde des hobos, ces vagabonds ferroviaires qui sillonnent les US au tournant du 20ème siècle. C'est un témoignage digne et honnête d'un type qui a versé du côté malhonnête de la vie. Son écriture est alerte et addictive et réveille sournoisement le côté gangster romanesque qui sommeille en nous... et réactive l'idée puérile qu'un casse serait LA solution à tous nos problèmes.
  • lolodec Le 15 Décembre 2017 à 21:46
    Un témoignage sur le banditisme de la fin du XIXème siècle qui n'est pas inutile, sans être captivant.
  • Celia DeMotsEnPages Le 04 Mai 2018 à 14:16
    Enfant crédule, appel à l'aventure, mauvais choix et mauvaises (ou bonnes) rencontres... bref, un destin tout tracé que nous raconte l'auteur à travers un récit où l'on savoure chaque mots, lignes après lignes. Une histoire vrai poignante et passionnante sur la vie de vagabond, truand et parfois même meurtrier pour sauver sa peau.
  • GabrielleBouquine Le 19 Mai 2018 à 22:34
    Ce livre est d’une beauté ... c’est une lecture magnifique ! Jack Black nous emporte dans le tourbillon de ses souvenirs de cambrioleur dans l’ouest américain, le Canada, de la fin du XIXe début XXe ! C’est une aventure forte en émotions ! L’écriture est toute simple mais imagée et belle, je l’ai adoré ! Ce livre ne se lit pas, il se dévore !

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !