Jack O’Lantern, tome 1 : Cauchemars de Sophie Fischer

En cette époque printanière de l’année, certains d’entre nous conservons le désir de lire des histoires à faire frémir, hermétiques que nous sommes aux rayons de soleil et aux chants des petits oiseaux… La couverture du roman de Sophie Fischer donne  dans cette optique tout de suite le ton, avec sa citrouille grimaçante, ses maisons déformées, ses friandises tournoyantes et son éclairage blafard.

C’est dans le contexte d’un partenariat que j’ai pu découvrir Jack’o lantern, Cauchemars. Un grand merci encore à l’auteur et aux éditions Voy’el!

Je m’attendais à un récit moderne et donc assez ressemblant aux histoires du même genre, qui pullulent ces dernières années, mais j’ai été agréablement surprise. Cette histoire est vraiment rafraîchissante pour une histoire affiliée au genre de l’horreur . D’abord, le mythe de Jack’o lantern est réinventé, polymorphe et séduisant, mystérieux. J’ai particulièrement aimé les lieux (le manoir) et les personnages (Niamh est notamment une héroïne qui sort des sentiers battus).

Ce qui m’a le plus plu, ce sont les histoires de fantôme. Niamh mène l’enquête dans une affaire de hantise qui reste classique, tout en piquant notre curiosité en conservant suffisamment de mystère. Le destin d’Ann et d’Helen, teinté d’une dimension tragique, constitue le noeud du drame. Entre rivalités fraternelles et ambitions brisées, c’est progressivement que le présent pourra être expliqué au fur et à mesure que les secrets du passé sont révélés.

La figure de Jack est également centrale. Il est très agréable de le voir apparaitre et réapparaître, de se questionner sur la nature de ce personnage mythique de la culture populaire. Il est attendrissant avec ses dénis, ses chimères et ses distributions de friandises récurrentes.

Qui est-il vraiment ?
Est-il réel ou esprit immatériel ?
Est-il vraiment le Jack légendaire que nous célébrons à Halloween ?

Ce contexte festif propre au 31 octobre est un vrai régal pour les adeptes, dont je fais bien évidemment partie. A n’importe quel moment de l’année, c’est toujours un grand bonheur de s’immerger dans l’univers des citrouilles et des contes effrayants !

Ce roman est un pur récit de fantômes, dans la tradition de type Lockwood & co. Je vous le recommande très fort, surtout si vous aimez les frissons ! (Sans tomber non plus dans une terreur totale !)


Un commentaire

Misscocoon 5 juillet 2018 à 13 h 33 min / Répondre

J’ai beaucoup aimé ton post, il m’a donné envie de me plonger dans cet univers ! Je me demandais juste si le niveau d’écriture n’était pas trop pour les  »jeunes » ?


Laisser un commentaire

Participez au blog !

Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez poster sur le blog de Livraddict !

Vous aurez votre propre "coin" qui regroupera vos critiques !

Cela vous intéresse ?
Alors, inscrivez-vous sur Livraddict et envoyez votre critique à Thalia par message privé !

Recherche

Index

Archives