[Eddings, David] La Belgariade - Saga

 
  • Phooka

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #1 28 Janvier 2010 13:12:41

    Et les Dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours, d'un long sommeil hanté par la souffrance.

    Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.

    Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...


    la nouvelle édition ca donne ca:
    (moi je prefere la vieille pocket qui fait + fantasy mais bon..)

    <image>

    <image>

    Horreur! Le dieu pervers, Torak, va s'éveiller ! Les temps sont venus, l'univers vacille et Belgarath se hâte : il n'est que temps de retrouver l'Orbe d'Aldur, le joyau du destin, qui peut sauver les hommes de la colère des dieux. De la brumeuse Arendie à la putride Nyissie, patrie des Hommes-Serpents, Belgarath entraîne Garion sur une route semée d'embûches. Garion, le petit paysan qui n'a jamais cru aux sorts, ne sent pas la haine qui le menace, ne comprend pas ces femmes qui se pressent autour de lui : une pour l'instruire, une pour le séduire, une pour le réconcilier avec les pouvoirs dont il ne veut pas... Est-ce lui, l'Enfant de Lumière, le descendant des rois de Riva, l'enfant marqué par les présages, de toute éternité, pour affronter Torak ?

    <image>

    <image>

    Garion monta sur le trône de basalte et plaça l'Orbe sur le pommeau de l'énorme épée. Il y eut un déclic ; la force vive de la pierre fusa dans la garde. La lame se mit à luire et se détacha du mur. Il la rattrapa des deux mains. La foule dans la salle réprima un halètement. Garion sidéré vit l'Orbe jeter une formidable langue de feu bleu. Sans trop savoir pourquoi, il souleva le glaive. "O joie, le roi est revenu, la prophétie s'accomplit ! clama Belgarath. Inclinons-nous devant Belgarion, roi de Riva, suzerain du Ponant !" Et la prophétie suivit son cours. Au cœur du tumulte, on entendit un bruit métallique, comme si une tombe scellée par la rouille venait de s'ouvrir. Garion en fut glacé. Arraché à des siècles de sommeil, un cri de rage surgit des ténèbres et réclama du sang. Mais ce n'était pas le pire.Torak était de retour, et il tremblait, le dieu défiguré !

    Quatrième de couverture
    Et les Dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours, d'un long sommeil hanté par la souffrance.

    Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.

    Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...


    <image>

    Soudain jaillirent du sol des formes ténébreuses: silhouettes immenses, robes noires, masques d'acier étincelant. Elles avaient surgi à l'endroit le plus inattendu, entre les rangs mêmes de l'armée. Un jeune chevalier mimbraïque en avisa une à ses côtés et sabra. A l'instant où sa lame traversait l'ombre, il fut frappé par la foudre. Des tourbillons de fumée s'élevèrent des fentes de son ventail et il grilla dans son armure. Ce'Nedra, la Fiancée de Lumière, crispa la main sur son amulette et ferma les yeux : "Aide-nous, Belgarath ! Nous allons être écrasés ! " A quoi servait de l'appeler? Sans doute avait-il atteint la Cité de la Nuit, où Torak s'éveillait au milieu des ruines. L'immense geste s'achevait dans le fracas des armes, et l'enfant de la prophétie n'est pas prêt. La guerre de sept mille ans allait finir par la victoire du Dieu-Dragon des Angaraks !

    Dernière modification par Phooka (05 Février 2010 15:30:39)

  • Phooka

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #2 28 Janvier 2010 13:16:12

    C'est un grand classique de la Fantasy, mais en fait c'est + que ca! C'est superbe, magnifique, bref je ne trouve pas assez de qualificatif.
    Grande saga qui a l'avantage énorme d'être servie par des personnages époustouflants. Eddings a le don de créer des personnages incroyablement haut en couleurs et tellement attachants que on en a les larmes aux yeux quand on finit le dernier tome...comme si on quittait des vrais amis!!!
    C'est une saga très classique dans sa construction, mais malgré ce coté 'classique' on ne s'y ennuie pas une seule seconde et c'est très certainement grâce à la richesse des personnages.
    Franchement je n'ai qu'un conseil, hâtez vous de lire ce roman sans lequel vous serez a jamais perdu dans les limbes de la Fantasy!!!!!

    Dernière modification par Phooka (28 Janvier 2010 13:21:02)

  • Ryuuchan

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #3 28 Janvier 2010 13:40:58

    En ce qui me concerne, j'ai beaucoup aimé. Ce n'est certes pas une trame qui brille par son originalité (on a une quête et des ingrédients totalement typiques de la fantasy), non, ce sont surtout les personnages et les dialogues piquants qui font qu'il ne faut pas rater cette histoire. Pas un chef-d'oeuvre, mais en tout cas une histoire drôle, légère, et qui se lit très facilement.

    Pour ma part je suis assez fan de Silk et des frasques de Garion. Un très bon divertissement donc, à lire quand même chez tout fan de fantasy qui se respecte ;)

    Dernière modification par Ryuuchan (28 Janvier 2010 13:41:15)

  • Phooka

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #4 28 Janvier 2010 13:51:35

    oui cette histoire est très classique en Fantasy puisque basée sur une quête, mais sa force réside dans ses personnages (et les dialogues effectivement, moi aussi j'adore Silk! ;)).
    Mais je suis beaucoup plus enthousiaste que toi, je trouve vraiment que c'est une saga à lire ne serait que parce que les personnages de Belgarion, Belgarath etc..sont quasiment devenu des classiques. Moi je ne l'ai lu que l'année dernière, et pourtant je lis de la Fantasy depuis plus de 20 ans (ça ne me rajeunit pas :sifflote:) et j'ai vraiment vibré avec ces romans et je les ai tous lu à la suite avec passion.
  • Alexielle

    Magicien des lignes

    Hors ligne

    #5 28 Janvier 2010 13:58:56

    J'adore! les personnages sont géniaux, tous différents et très bien croqués! Ma préférée : Polgara même si j'aime beaucoup Silk aussi et Ce Nedra, quelle peste! et les autres ne sont pas en reste. Je crois que c'est ce qui me plait : tous les personnages ont un rôle à jouer, même ceux qui apparaissent comme secondaires. Ils ne sont pas en reste! Et l'humour est omniprésent, ce qui ne gâche rien!
  • Taliesin

    Correcteur Bibliomania

    Hors ligne

    #6 28 Janvier 2010 23:37:59

    Je dois avoir tous les livres, mais j'ai jamais réussi à me lancer pour les lire... En plus maintenant c'est dans un des nombreux cartons de bouquins qui attendent de pouvoir un jour être déballés, donc ça risque de pas être pour tout de suite...
  • poet24

    Lecteur initié

    Hors ligne

    #7 29 Janvier 2010 08:51:16

    vous me donnez envie là !!! je regarderais à la librairie la prochaine fois il me semble les avoir apercu reste à espérer que pour une fois je trouverais une suite commencant par le premier.
    c'est bien les librairies d'occaz mais on trouve pas tout lool
  • Emeralda

    Bibliothécaire en chef

    Hors ligne

    #8 29 Janvier 2010 10:22:20

    Marre de trouver que des titres intéressants sur le forum !!!! :lol::tetemur::lol:
  • Phooka

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #9 29 Janvier 2010 10:44:30

    C'est à ca que ca sert le forum....augmenter ta PAL ou LAL de façon déraisonnable! Crois en mon expérience! :lol:
  • Lelf

    Correcteur Bibliomania

    Hors ligne

    #10 29 Janvier 2010 11:02:30

    Ah, La Belgariade !

    Mon copain est très fantasy et moi moins, entre les clichés et les cycles à rallonge...
    Du coup il m'a "forcée" à lire la Belgariade (en VO).
    Je ne l'ai pas regretté !

    La trame de fond est effectivement très classique, mais quelle qualité d'écriture !
    Les personnages sont superbes, chacun à leur manière, bien fouillés, crédibles. Il en résulte des échanges profonds, souvent drôles.
    En plus, il n'y a pas 50 000 personnages (ce qui me rebute), on se concentre bien sur les personnages principaux et quelques secondaires qu'on n'a pas le temps d'oublier s'il doivent réapparaître.
    Bref, c'est plein de sensibilité, bien dosé.

    J'ai avalé les cinq tomes en VO à une époque où j'arrivais peu à lire à cause d'une concentration défaillante. Un pur moment de bonheur que de pouvoir déguster des romans de cette qualité. Je conseille la série à ceux qui aiment la fantasy comme ceux qui voudraient s'y plonger.