[Suivi lecture] Sia

 
  • Book-Trotter (nekotenshi)

    Amazone/Guerrier des bibliothèques

    Hors ligne

    #161 12 Janvier 2021 19:31:29

    Les chroniques saxonnes c'est trop bien, et Vinland Saga c'est trop bien aussi, et il faut que je continue les deux :lol:

    C'est ce que j'apprécie aussi chez Bernard Cornwell, au-delà de ses talents de conteur, c'est le fait qu'il précise ce qui est fictif ou les libertés qu'il a prises sur la chronologie ^^
  • Camille7

    Restaurateur de livres

    Hors ligne

    #162 13 Janvier 2021 17:45:50

    Moi aussi j'adore Vinland Saga ! :pink:
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #163 20 Janvier 2021 10:42:25

    @Mypianocanta : d'après les résumés, ça a l'air, mais je n'en suis vraiment pas sûre :grat: Les chroniques saxonnes ça se passe aux alentours de 880 !
    (d'après wikipedia, Vinland saga c'est plutôt vers l'an 1000 en fait !). En tout cas, c'est une série que mes frères adorent, je l'ai notée quelque part mais jamais lue ! Je me rappelle d'avoir eu un mug promotionnel en achetant un tome du manga pour l'un d'entre eux, j'ai cru que leurs yeux allaient sortir de leurs orbites quand ils ont vu l'objet xD

    @Book-Trotter et Camille : je note encore plus Vinland saga alors :D

    Je ne lis pas très vite en ce moment : j'ai finalement attaqué Terminus de Tom Sweterlitsch ce week-end, un roman qui mélange SF et thriller (il est question d'enquête du NCIS et de voyages temporels). Je suis dans les derniers chapitres, mais j'avoue que plus ça va, plus les histoires de boucles temporelles sont compliquées ^^ Mais ça se lit très bien quand même !

    J'ai fait une petite pause avec un roman noir ado que j'avais très envie de lire (et que j'ai lu lundi dans la journée) : Plein gris de Marion Brunet. C'était génial ! On suit cinq ados (navigateurs aguerris) partis faire une semaine de voile entre la Bretagne et l'Irlande. Le roman commence alors que le corps du leader du groupe, Clarence, flotte à côté du bateau... lequel est sur le point d'être pris dans une horrible tempête. Les chapitres alternent narration du présent et flashbacks du passé et c'est hyper hyper prenant ! Il y a en plus le côté très angoissant de la tempête monumentale qui leur arrive dessus (et le trauma de naviguer là-dedans avec un cadavre à bord). C'est vraiment un roman noir d'ambiance, donc on ne cherche pas tellement qui est le coupable, le point central du récit c'est plutôt la survie, et comment on en est arrivés là. Le texte est très fluide, avec un vocabulaire maritime très présent mais ça reste compréhensible, même si on ne fait pas de voile ! Bref, excellente pioche avec ce titre (très court, mais très bon).

    En audio, j'ai pris Bilbo le Hobbit ! Je l'ai déjà lu mais ça date un peu et l'été dernier, quand j'ai repris le SDA, j'ai regretté de pas avoir tout repris dans l'ordre. Donc, en avant pour les aventures de Bilbo :pink: (et j'avais donc totalement oublié que ça commençait comme ça, avec Bilbo embarqué dans une aventure sans savoir comment !)

    Côté blog, j'ai repris les brèves et publié une chronique pour un de mes derniers coups de coeur de 2020 : le comics Stand still stay silent !
  • Mypianocanta

    Livraddictien de l'espace

    Hors ligne

    #164 20 Janvier 2021 19:22:16

    En effet, Vinland Saga se passe vers l'an 1000 (je ne me souviens plus des dates exactes) ; il faut le lire :pompom:
    Et Bilbo :pink:
    Bonne soirée !
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #165 22 Janvier 2021 12:59:42

    Bon, sur toutes ces bonnes recommandations, je note Vinland saga !

    Contrairement aux années précédentes, j'ai été un peu plus assidue (et active !) sur le challenge (qui n'en est pas un) "Fin de Série" orchestré par Acr0 et publié mon bilan 2020.

    J'ai fini Terminus ce matin en buvant mon café et j'ai bien apprécié ce thriller-SF même si j'avoue que les histoires de boucles temporelles sont toujours un peu compliquées :goutte:
    Le roman est découpé en cinq parties (plus l'épilogue) avec changement de narration à chaque fois. On suit parallèlement deux époques, 1997 et 2015 : les parties de 1997 sont narrées à la troisième personne par un narrateur omniscient, les parties de 2015 sont en focalisation interne. On suit tout du long l'enquêtrice Shannon Moss du NCIS qui doit intervenir sur une scène de massacre (une maman et ses deux enfants massacrés, la fille aînée disparue). Le suspect principal est le père de famille, qui a contemplé le Terminus (la fin de tout), comme tous les agents voyageant dans le temps (y compris la section du NCIS à laquelle appartient Shannon).
    L'histoire est vraiment bien menée, et les paradoxes de la courbe temporelle super bien exploités. A cause de ces paradoxes, l'intrigue est évidemment à tiroirs (parce qu'il y a en plus la possibilité d'exister "en plusieurs exemplaires" dans la même timeline) et j'ai trouvé que dans la seconde moitié, il y avait quelques longueurs. En fait, elles sont juste dues au déploiement d'un nouveau tiroir (et sans celui-ci, je pense que ça aurait été un peu bâclé !).

    Du coup, j'ai lu 3 des 5 titres de la sélection SF pour le prix LA (je ne pense pas avoir le temps de lire les deux derniers alors qu'ils me bottaient vraiment !) et je crois que ma préférence va à L'Incivilité des fantômes pour l'instant. Même si j'ai beaucoup aimé Terminus. Il faut que je réfléchisse !

    Virage à 180°C puisque ma prochaine lecture est au rayon jeunesse (vraiment jeunesse !) : j'ai nommé Les Papis contre-attaquent de Claire Renaud, illustré par Maurèen Poignonec (édité dans la collection Pépix de Sarbacane, que j'aime bien !).

  • Cendre

    Modératrice

    Hors ligne

    #166 22 Janvier 2021 19:28:22

    Coucou Dia, je viens de lire sont avis sur Stand Still, Stay Silent que j'ai découvert cette année et je me suis retrouvée dans certains aspects de ton avis. Je l'ai lu alors que le co-vid commençait à faire flipper tout le monde et que le 1er confinement pointait son nez alors forcément, j'ai moi aussi fait le parallèle avec la réalité (fermeture de frontières, etc.). Comme toi gros coup de coeur sur les graphiques et les couleurs mais, idem, des fois un petit doute sur les persos :D Par forcément pour savoir qui est qui (finalement ca allait) mais plutôt "est ce un homme ou une femme ?" :ptdr:

    Je n'ai pas pu participer à la catégorie SF du prix LA (un seul livre lu) mais j'ai pu voter pour les 2 autres thèmes de l'imaginaire Fantastique et Fantasy, ainsi que dans toutes les catégories illustrées. Là où je suis déçue c'est que pour  Fantastique et Fantasy, je n'ai eu le temps d'en lire que 2 de chaque, ce qui biaise clairement le score. On verra bien... En plus j'en ai certains en PAL, je me suis juste mal organisée pour les lire à temps :) Dans tous les cas je les lirai un jour et ca a aussi permis de les mettre "sur le devant de la scène" ;)
  • Mypianocanta

    Livraddictien de l'espace

    Hors ligne

    #167 23 Janvier 2021 18:56:33

    Je ne participe pas au Prix L@ cette année : je n'en ai lu AUCUN O_o Je crois que j'ai beaucoup privilégié les suites de séries et me suis peu intéressée aux sorties en 2020.

    Bon week-end et bonne lecture :)
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #168 28 Janvier 2021 17:45:57

    @Cendre : ha oui, l'angoisse !! Tu as déjà lu la suite de la série ?
    Mes votes aussi seront biaisés : j'ai lu trois titres en SF, idem en fantasy (et un seul en fantastique donc je fais l'impasse, tant pis). Je m'y suis prise trop tard pour commencer mes lectures !

    @Mypianocanta : peut-être l'année prochaine, du coup ?
    Mais c'est vrai que si on veut faire les trois catégories SFFF, ça nécessite d'être au taquet sur les parutions de l'année.

    Un petit update !

    J'ai terminé Les Papis contre-attaquent et c'était très marrant (comme souvent chez Pépix, je dois dire). L'intrigue est construite autour de 4 papis qui essaient d'exfiltrer le 5e lascar de leur bande pour pouvoir assurer une compétition d'aviron le dimanche suivant. Évidemment, exfiltrer un papi d'un EHPAD, c'est pas évident, et donc ça passe par bcp d'échecs et de plans complètement loufoques (y compris se déguiser en mamies). Bonne petite découverte au rayon enfants, donc !

    Je suis restée dans la même tranche d'âge avec ma lecture suivante (pour le boulot), puisqu'il s'agissait d'Une pincée de magie de Michelle Harrison. C'est le tome 1 d'une série (trois tomes parus pour l'instant), mais lisible comme un one-shot. L'intrigue est pas hyper originale dans ses péripéties (une famille liée à la magie mais aussi piégée par une malédiction que les trois héroïnes vont tâcher de défaire) mais mise tout sur l'univers, le système de magie et les personnages. J'ai beaucoup aimé le système de magie qui fait que celle-ci est une aberration dans la nature ! En effet,

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    la magie n'est pas répandue dans la population, seules les femmes Widdershins en disposent, à partir de leurs 16 ans. Elles se transmettent de génération en génération trois objets : un sac qui permet de voyager instantanément où on veut, un miroir qui permet de voir/parler à distance, des matriochkas qui permettent de devenir invisible. Bien sûr, l'objet ne fonctionne qu'avec sa propriétaire, ce qui occasionne quelques péripéties !

    La sororité est vraiment mise en avant dans cette histoire et la complicité entre les protagonistes est très mignonne ! Le suspense de son côté est assuré par un récit enchâssé et même si tout n'est pas hyper surprenant, je me suis laissée prendre au jeu. Bonne découverte, donc (et j'aurais aimé lire ça à 10 ans !).

    Ensuite, j'ai lu Anergique, de Célia Flaux, un roman de fantasy urbaine aux allures de steampunk (je crois que c'est précisément de la gaslamp fantasy) et qui revisite de façon intéressante et originale le mythe du vampire. Dans la société victorienne déjà hyper codifiée, on ajoute deux strates de catégories sociales (transversales aux autres catégories) : les lynes aux yeux rouges, qui boivent et utilisent de l'énergie pour un tas de trucs (courir plus vite, faire des boucliers, balancer des décharges aux autres) et les denas, les producteurs d'énergie, dont les lynes sont complètement dépendants. Sans surprise, les lynes sont hiérarchiquement au-dessus des denas, quelle que soit leur condition sociale d'origine (mais ils sont complètement interdépendants). L'intrigue tourne autour de trois personnages : Amiya, un précepteur indien et dena, Clement, Garde Royal et dena et Lady Liliana Mayfair, Garde Royale et lyne (liée à Clement). Les deux derniers mènent une enquête qui les mène en Inde, à la recherche d'une violeuse d'énergie qui s'est attaquée à Amiya lorsqu'il était enfant, et qui laisse des cadavres partout dans son sillage.
    Le roman est court mais très prenant ; l'intrigue se déroule essentiellement en Inde, ce qui propose un changement original par rapport à ce à quoi m'a habituée le steampunk. J'ai trouvé que le mythe du vampire était super bien réutilisé, adapté à l'utilisation de l'énergie. L'enquête, de son côté, assure un bon équilibre entre investigations et scènes d'action.
    Mon seul regret vient du fait que le récit alterne entre les trois personnages, tour à tour narrateurs, et que leurs voix ne sont pas hyper différentes les unes des autres. Heureusement, on sait toujours rapidement de qui il s'agit, donc ça passe ! C'est vraiment une mini récrimination de rien du tout ^^

    Du coup, j'ai repris Le Sorceleur, puisque je suis un peu en retard dans ma LC ! Cette nouvelle est un peu plus intéressante que la précédente !

    Côté blog, j'ai publié la chronique pour La Reine Courtisane que j'ai cordialement détesté et un petit bilan novembre-décembre qui traînait un peu :D
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #169 07 Février 2021 18:39:18

    J'ai l'impression que mon dernier passage sur ce suivi date de mille ans alors que ça ne fait même pas quinze jours !
    La semaine a été hyper chargée car... j'ai trouvé du travail ! Mais j'ai attaqué sur une grosse semaine (6 jours d'affilée, ça pique après un mois de dispo :goutte:) + presque deux heures de route par jour (et ça, ça faisait un an et demi que ça ne m'était pas arrivé, et je n'ai vraiment plus l'habitude !). Le poste est intéressant (disons que la fiche de poste est assez dense), l'équipe a l'air chouette (je n'ai pas encore rencontré toute mon équipe). Mon équipe a l'air super motivée donc c'est cool mais leurs relations ont pâti de l'absence de remplaçant sur mon poste donc j'espère que c'est réparable ! Concernant les autres, j'ai bien senti que tout le monde n'était pas ravi de m'accueillir, mais bon... c'est le jeu dans les grandes équipes. On verra bien !(mais j'avoue que j'aurais préféré reprendre au 1er mars comme c'était initialement convenu... Oui j'avais envie de grosses vacances !!).
    Depuis la dernière fois, j'ai terminé Le Hobbit et c'était aussi bien que la première fois ! Je regrette un peu que la version audio n'ait pas été enregistrée par le même lecteur que le SDA car ils ne prononcent pas tout pareil. C'est presque rien, mais Gandalf // Ganndalf, Fendeval//Fènndeval, ça change un peu. Et j'ai préféré la "voix" de Gollum faite par Thierry Janssen. Mais vraiment, c'est du pinaillage : c'était quand même très bien lu !

    <image>Il y avait un WE à 1000 le WE dernier auquel je n'ai pas participé, mais j'aurais peut-être dû, car j'ai lu trois livres en trois jours (et ça faisait TRÈS longtemps que ça ne m'était pas arrivé !!).
    Tout d'abord j'ai lu Cendrillon 2.0 d'Ashley Poston et j'ai a-do-ré : c'est un mélange entre un univers de SF (celui de la série Starfield - qui ressemble follement à Star Trek - dont l'héroïne est complètement mordue) et Cendrillon. Improbable ? Et pourtant très réussi ! Le récit alterne entre la vie d'Ellie, martyrisée par sa belle-mère et les deux filles de celles-ci, qui se réfugie dans son amour pour Starfield et la vie de Darien Freeman, acteur de séries légères pour ado, qui vient d'être choisi pour jouer dans le reboot de Starfield. Ellie est effondrée parce qu'elle a peur que sa série d'amour soit massacrée ! Par un hasard que je ne révèle pas (mais qui est super bien trouvé), Ellie et Darien se retrouvent à communiquer par sms (or, il ne le dit à personne, mais lui aussi est hyper fan de la série). Évidemment, plus on avance, plus il s'apprécient, mais la rencontre IRL risque d'être brutale (d'autant qu'Ellie démonte joyeusement Darien sur son blog consacré à Starfield). Tout cela est mixé aux épisodes phares de Cendrillon et c'est tellement bien fait qu'à certains moments j'ai été surprise des péripéties (alors que bon, Cendrillon, c'est quand même une trame facile à suivre). C'est vraiment bien mené et bien réalisé ! C'est un tome 1 mais il y a une vraie fin, et le tome 2, dans le même univers, sera consacré à d'autres personnages. En tout cas, très bonne pioche pour ma part !

    <image>Après quoi j'ai lu Témoins à abattre d'Olivier Gay, un thriller jeunesse édité chez Rageot, dans la collection Flash Fiction, qui est pensée pour les lecteurs empêchés (soit parce que porteurs de troubles liés à la lecture type DYS, soit parce que fâchés avec la pratique). C'est une collection que je fréquentais beaucoup dans mon boulot précédent (je m'occupais du fond littérature adaptée pour le réseau) donc j'avais repéré ce titre (et j'aime bien Olivier Gay en plus). Il fait qqch comme 90 pages donc clairement, l'intrigue va droit au but. C'est un vrai page-turner (à base de course-poursuite) et si l'intrigue est hyper linéaire et pas follement surprenante, ça se lit quand même très bien. Et c'est adapté au public cible avec ça. Je pense aussi qu'il se prêterait bien à une lecture d'une traite à haute voix, ce titre !

    <image>Ensuite, j'ai lu Prunelle, sorcière rebelle d'Agnès Laroche, un roman de fantasy pour les 9-12 ans dont l'intrigue se déroule dans un univers très clivé : certaines personnes sont douées de magie, hommes comme femmes, mais si les hommes peuvent utiliser la "magie forte" (guérison, guerre, construction, destruction), les femmes sont cantonnées à la "magie douce" (guérison, cosmétique, art de vivre). L'héroïne, Prunelle, découvre qu'elle peut utiliser la magie forte (crime sévèrement puni). Elle pense que son père, le chef du comté, va la soutenir, sauf qu'il ne l'entend pas du tout de cette oreille ! Bref, ça se passe mal et elle est condamnée à un an de privation de magie avec séquestration (sauf que des rebelles s'en mêlent et je n'en dis pas plus). C'était rapide et sympa à lire, mais vraiment pour un public très jeune. Cela m'a fait penser à La Fille aux licornes par moments (sans doute pour le côté "lutte contre le patriarcat"). En tout cas je suis curieuse de voir la suite !


    Cette semaine, j'ai moins lu, car je me suis effondrée dans mon lit avant 22h tous les soirs (pour ensuite me payer des heures d'insomnie au milieu de la nuit, c'était merveilleux).
    <image>J'ai quand même lu (à mon corps défendant) le tome 1 de Yoko de Jean-Luc Marcastel et... bah j'ai pas aimé du tout. Je partais pourtant pleine de bonne volonté malgré ma douloureuse lecture de Thair l'année dernière et, pour faire vite, je dirais "on prend à peu près les mêmes défauts et on recommence". Déjà, j'en ai marre de lire toujours les mêmes métaphores pour décrire les personnages ("visage de fée eurasienne" me sort très clairement par les trous de nez). Ensuite, vu comment ça c'était passé avec Thair, je l'attendais clairement au tournant question représentation féminine. Et... ça commence mal avec les deux ados mâles qui trouvent une fille endormie (dans une cuve cryogénique) et qui cherchent à savoir si elle est en vie en ... lui touchant les seins. Deux fois ! Dont une en dégrafant la chemise parce que "on sent mieux". Mais oui, tiens ! Sinon, la carotide, tu connais ?! Le pire c'est les descriptions d'extase du personnage qui est aux anges de toucher cette "rotondité toute féminine". Bref : deux chapitres et j'étais déjà chiffon. Ensuite on oscille entre le personnage féminin surpuissant (qui ressemble à Ellana) mais aussi la femme-trophée (tout le monde veut la tringler) et pour finir un bon vieil épisode de chasse à la princesse parce qu'elle est pas foutue de se débrouiller seule. C'est vrai quoi, c'est un genre d'androïde qui est une pure machine de guerre, elle a vraiment besoin que deux ados viennent à sa rescousse ! En vélo !
    Côté univers, ce n'est pas intéressant, si ce n'est que ça ressemble aux Furtifs dans les dénonciations (en moins bien) et que côté post-apo, ce n'est pas révolutionnaire. Derniers points qui m'ont saoulée : les personnages hyper cliché (le vieux mentor anticapitaliste qui vit entouré de bouquins dans une péniche en distillant sa sagesse notamment), le style qui mélange argot plein de gouaille et envolées lyriques hyper lourdes. Avec tout ça, l'intrigue met des plombes à démarrer et quand c'est enfin le cas, deux chapitres avant la fin... et bien c'est la fin, rendez-vous au tome 2. Le roman fait moins de 200 pages, il n'y avait pas franchement besoin de couper, je pense. Bref : une lecture qui ne m'a point passionnée (mais c'était du boulot donc... !).

    <image>Parallèlement à cela, je lis La Honte de la galaxie d'Alexis Broca qui me plaît beaucoup plus (c'est de la SF jeunesse) mais qui est nettement plus trapu (pas loin de 500 p.). Dans cet univers, l'Empire (galactique ^^) est en guerre contre son ennemi héréditaire, Patrie Bleue. La Flotte de l'Empire a développé une tactique de combat imparable, qui nécessite que les escadrilles soient pilotées par des fillettes de moins de 14 ans (au-delà, les pilotes survivantes deviennent formatrices à l'Académie). Meryma est une héroïne de guerre. Sauf qu'elle a trahi ! Donc cela fait deux ans qu'elle croupit sur une planète moisie au fin fond d'un système solaire sans intérêt, défoncée en permanence. Un convoi de la Flotte s'arrête en escale sur sa planète et il se trouve qu'il s'agit d'un corps expéditionnaire en partance pour Nixte, un système planétaire TRÈS mystérieux... et à l'origine de la trahison dont Meryma s'est rendue coupable. Fatalement, ça l'intéresse... !
    J'ai eu du mal à rentrer dans le roman, car il commence par trois (courts) chapitres assez didactiques de "documents" qui explicitent un peu l'univers (un cours d'Histoire, un message du fondateur de Patrie Bleue, et une compilation d'échanges de pilotes). On n'est pas obligés de les lire, mais j'ai commencé par ça et ça demandait un peu plus de concentration que je n'étais capable d'en accorder au roman. J'en suis maintenant 250 pages plus loin et cela va nettement mieux. C'est très bien écrit et l'auteur prend vraiment le temps d'installer ses persos, son univers, son intrigue. Mais j'ai aussi l'impression de n'en avoir pas assez lu pour donner mon avis, donc la suite au prochain épisode :)

    A côté de tout ça, j'ai publié 2 chroniques sur le blog : Akata witch de Nnedi Okorafor (lu l'année dernière :emb:) et adoré et Plein gris de Marion Brunet (vacances, voile, meurtre à tribord) que j'ai adoré également !
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #170 17 Février 2021 19:33:32

    Petit update !!

    J'ai terminé La Honte de la galaxie et c'était vraiment vraiment un chouette bouquin de SF ado/YA !
    L'histoire est intéressante et vraiment bien menée, avec des parties bien délimitées (qui donnent aux péripéties une certaine orientation). L'univers est hyper intéressant et j'ai aimé comment l'histoire mêle guerre intergalactique, complots politique et un tas de questions autour de la cohabitation des espèces, la découverte de l'autre, etc. Le style est fluide et passée mon début un peu laborieux, je me suis ré-ga-lée !

    <image>J'ai enchaîné avec une déception en lisant Scarlett et Novak d'Alain Damasio, une très courte nouvelle de thriller.
    Déjà, je m'interrogeais sur la couv qui porte la mention "Un thriller qui déjoue la fascination du smartphone". Je ne vois pas trop quel ado ça va inciter à prendre et lire ce livre ?
    L'idée est pas inintéressante (un ado qui se fait faucher son téléphone doué d'une super intelligence artificielle et qui du coup se retrouve à patauger sans ses applis et ses aides digitales) mais j'ai trouvé que le texte était beaucoup, beaucoup trop pédagogique. J'ai trouvé qu'on sentait la leçon à plein nez en mode "le téléphone vous rend bêtes". Pas très subtil, donc, d'autant que c'est un très très court texte (lisible en quelques minutes). Bref, pas son meilleur...

    <image>Ensuite, j'ai lu une (grosse) BD : Grimoires et sorcières, tome 1 : Prends garde au bois silencieux de Svetlana Chmakova et j'ai adoré ! On suit des enfants qui sont des weirns (des sorciers pour faire simple) et qui vont à l'école des sorciers (la nuit ! Car leur école est aussi une vraie école de jour pour les enfants lambda). J'ai beaucoup aimé l'univers des weirns, qui ont tous une créature magique (tous la même : un astral) qu'ils doivent apprendre à contrôler (un des personnages est enquiquiné avec son astral qui aime attraper et jeter des trucs partout, ce qui entraîne pas mal de péripéties ^^). L'intrigue est assez longue et bien menée, avec pas mal de suspense (et une vraie conclusion). J'ai bien aimé aussi le style graphique. Bref : je vais suivre ce que fait cette autrice-illustratrice !

    En ce moment, j'alterne entre deux extrêmes : American Royals tome 2 de Katharine McGee (dont j'avais adoré le 1, mais qui m'emballe un peu moins cette fois) et Les Hommes dénaturés de Nancy Kress (j'ai pas encore assez avancé pour bien tout saisir).

    Côté blog, j'ai épuisé tous mes articles d'avance et je n'ai rien écrit depuis que j'ai pris mon nouveau poste (je suis beaucoup trop fatiguée :'S) donc il n'y a qu'un TTT à se mettre sous la dent !