[Suivi lecture] Sia

 
  • Patate_suisse

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #171 17 Février 2021 20:34:30

    Coucou !

    J'étais intriguée par la nouvelle de Damasio, mais si c'est pour de la morale, je vais passer mon chemin. Je trouve un peu culotté de sa part vu qu'il est quand même impliqué dans l'écriture de jeux vidéo. Donc bon, la paille, la poutre tout ça.

    Des bises et courage pour prendre le rythme de ton nouveau poste.
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #172 18 Février 2021 13:29:43

    Je me suis peut-être mal exprimée ! C'est pas moralisateur en soi (aucune phrase de "morale" pure et dure !) mais l'objectif du texte, c'est quand même de dire "bon, lâchez vos smartphone, ça vous rend neuneu". Et ça, ça se sent !!

    Merci pour le courage, je prends tout ce qui est dispo en ce moment :D
  • Mypianocanta

    Livraddictien de l'espace

    Hors ligne

    #173 18 Février 2021 16:44:27

    Moi aussi je vais zapper la nouvelle de Damasio. Puis j'en ai marre qu'on dise aux jeunes "ça vous rend neuneus" au lieu de leur apprendre à s'en servir différemment :fouet: :pan:

    Je t'enverrai bien du courage … mais je ne n'en ai plus beaucoup non plus. On va se soutenir mutuellement :pompom: :pompom: :pompom:

    Bonnes lectures :)
  • Mana_

    Administratrice

    Hors ligne

    #174 18 Février 2021 16:57:27

    Merci pour ton avis, Sia ! Ca m'intéressait parce que c'était Damasio (super élément marketing...) mais comme My, ça m'énerve de juger ou faire culpabiliser dans le message, au lieu d'apprendre à utiliser intelligemment l'outil (et encore, internet évolue tellement vite que l'intelligence, dessus, est vite obsolète). Je passerai aussi mon chemin ;)

    Courage, et belles lectures !
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #175 28 Février 2021 17:17:34

    @Mypianocanta : voilà ! ça m'aurait peut-être un peu plus emballée ! En l'état, à part dans un projet spécifique avec une classe, par exemple, je ne vois pas trop quoi faire de ce texte. C'est dommage !
    Et merci pour la dose de courage !

    @Mana : moi aussi ça m'intéressait "parce que" Damasio, mais là on dirait un texte de commande et bon...voilà.

    Depuis mon dernier passage, je n'ai pas écrit, mais j'ai un peu lu !

    <image>J'ai terminé American Royals T2 et je dois avouer que j'ai un peu moins aimé que le premier volume. J'avais envie d'en savoir plus niveau politique et je suis clairement restée sur ma faim, alors qu'il y a quelques tentatives... avortées. En effet, la (toute jeune) reine des Etats-Unis doit faire face à une sorte de complot contre elle

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    son chambellan retarde l'investiture parce qu'il estime qu'il vaut mieux qu'elle soit mariée, et l'empêche donc d'assister à la clôture du Congrès, alors que c'est son rôle et qu'en plus c'est le premier de son règne !

    et j'ai trouvé que c'était à la fois insuffisamment traité, et largement passé sous silence, au profit de la romance. Du coup, on reste dans la lignée du premier tome, avec un récit essentiellement centré sur les histoires de cœur des 4 protagonistes (la reine qui se marie par obligation, sa sœur cadette qui est amoureuse de son futur beau-frère, la meilleure amie de la princesse qui est sortie avec le prince et jumeau dans le tome précédent, et enfin l'ex de ce dernier, qui ne rêve que de poser son postérieur sur un trône princier, peu importent ses sentiments). De ce point de vue-là, on est servis, avec moult sous-intrigues et développements très bien menés, mais comme ce n'est pas ma tasse de thé, j'ai été clairement moins emballée. Je dois en revanche signaler que j'ai adoré la fin de ce diptyque, complètement ambivalente !

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Daphné, qui ne rêve que d'épouser le prince, finit par s'apercevoir qu'en fait elle aime profondément le meilleur ami de celui-ci, qui sort avec sa rivale après qu'elle les ait poussés dans les bras l'un de l'autre, obtient enfin ce qu'elle veut : le cœur du prince. Sauf que si ça va lui permettre d'obtenir le rang qu'elle a toujours voulu, elle finit par comprendre qu'elle s'est condamnée toute seule à une vie sans amour. Un peu triste, donc !



    J'ai profité d'un retour à la médiathèque pour bouquiner ENFIN le T1 du manga Une sacrée mamie de Yoshichi Shimada et Saburô Ishikawa, une bonne découverte. On y <image>suit la vie d'Akihiro, un enfant que sa mère expédie à la campagne, chez sa grand-mère, car elle ne peut plus subvenir à ses besoins (on est en 1958 au Japon). Or, la grand-mère est très pauvre et n'achète pour ainsi dire rien : la nourriture provient de la rivière qui charrie ce qu'y jettent les agriculteurs en amont, le raccommodage se fait avec des tissus publicitaires, la bouillotte peut également servir de vase ou de gourde suivant les besoins, etc. C'est un petit récit d'aventure attendrissant, non dénué d'humour (venant notamment de la grand-mère). Une bonne pioche !

    <image>Ensuite, j'ai lu pour le boulot The Explorers : l'inconnue du Titanic de Romaric Moins, un petit roman jeunesse des éditions Chattycat, qui font beaucoup de bilingue. Là, en l'occurrence, le texte est en français, avec quelques lignes de dialogue en anglais, sans aucune annotation (mais parfois des bouts de discours repris par les locuteurs français, ce qui aide grandement à la compréhension). Le niveau d'anglais est facile (disons pour des collégiens) et l'intrigue très simple à suivre (des voyageurs dans le temps doivent récupérer une passagère sur le Titanic). Si le récit est complet, la fin appelle clairement à une suite concernant le fil rouge mise en place, ce qui peut être pas mal pour donner envie à de jeunes lecteurs de poursuivre la découverte.

    Enfin, j'ai lu D'or et d'oreillers de Flore Vesco et bon, que dire à part que j'ai adoré ? Je ne pense pas être hyper objective concernant cette autrice, j'avoue. <image>
    L'histoire commence comme une réécriture de La princesse au petit pois sauf que, très vite, on bascule dans un récit de fantasy (il y a indéniablement de la magie au sein du château), mâtiné d'horreur (ça ne choquera sans doute pas grand monde, mais j'ai trouvé que certaines scènes, hyper visuelles, tenaient de la littérature horrifique). Détail non négligeable : il y est aussi question de découvertes charnelles entre les deux protagonistes, dans des scènes très très bien écrites (et clairement opaques pour les lecteurs les plus naïfs, je pense). Mention spéciale à la scène où

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    le plaisir féminin est décrit grâce à une métaphore stylistique, à grands renforts de virgules, points d'exclamation, etc.

    Au fil du texte, l'autrice a glissé plein de petites références aux contes classiques (toujours agréable à dépister). Comme toujours, c'était une expérience littéraire et stylistique à part entière, et j'ai trouvé qu'avec ce texte, elle proposait un truc vraiment différent de ce qu'on lit en ce moment. Bref : très bonne découverte !

    Me voilà toujours plongée dans Les Hommes dénaturés de Nancy Kress, qui ne m'emballe pas des masses, je dois dire. Le sujet est intéressant, mais je ne sais pas, je n'accroche pas tellement à l'intrigue. En parallèle, je lis Rocaille, de Pauline Sidre, que j'espère terminer ce soir (pour voter rapido pour mes 5 titres pour le PLIB).

    Côté blog, j'ai chroniqué Cendrillon 2.0, avec lequel j'ai passé un très très bon moment au mois de janvier !
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #176 07 Mars 2021 12:14:19

    Hello, hello !

    Depuis mon dernier passage, j'ai terminé Rocaille de Pauline Sidre et c'était une très bonne surprise ! L'intrigue se déroule dans un univers foisonnant et hyper intéressant : la Rocaille, où tout semble de cailloux et de terres infertiles. Dans cet univers, seule la lignée royale possède la magie, le sang vert, et est donc chargée de faire pousser la nourriture pour alimenter la population - sauf qu'évidemment, ça ne suffit pas vraiment. Dès le début, le roi, le personnage principal, meurt. Mais il est ramené à la vie par une bande de brigands, dont la mission (ils sont payés) est de le remettre sur le trône (sauf que ça ne va pas se passer exactement comme prévu, évidemment). C'est vraiment l'intrigue et l'univers qui m'ont emballée ! Même si je dois dire que j'ai trouvé le rythme un peu lent (sauf dans le derniers tiers, qui est tout en fanfare), sans que ce soit hyper gênant (le livre n'est pas non plus très long). Quoi qu'il en soit, c'était suffisamment une bonne découverte pour que je vote pour lui dans mes 5 titres du PLIB !

    Puisque j'en suis au PLIB, voici mes 5 choix :
    - Le Chant des cavalières
    - La Princesse au visage de nuit
    - Chromatopia
    - Bpocalypse
    - Rocaille


    Verdict ce soir pour savoir qui sont les 5 élus... j'espère en avoir topé quelques-uns, quand même !

    J'ai relu le premier tome de Fingus Malister, d'Ariel Holzl et enchaîné avec le T2 que j'ai trouvé nettement plus sombre, avec une ambiance Halloween hyper réussie ! Fingus est un peu moins pénible avec Polly, ce qui était également très appréciable (il faut avouer que le personnage est très réussi côté antipathique). C'est une bonne petite série de fantasy un brin horrifique pour les 9-12 ans (et terminée en deux tomes).

    Enfin, j'ai lu le premier tome du manga Shirley de Kaoru Mori, que je voulais découvrir depuis longtemps. Si je ne me trompe pas, c'est son premier manga et il souffre un peu de la comparaison avec Emma ! Dans le premier tome, trois chapitres sont consacrés à Shirley, une jeune femme de chambre de 13 ans qui débute chez une aristocrate, et les deux derniers chapitres sont consacrés à deux autres femmes de chambre (sans lien les unes avec les autres. En tout cas pour le moment). Donc les chapitres sont sympa, mais l'ensemble a quand même un côté hyper décousu. En tout cas, j'essaierai de poursuivre la série pour voir ce qu'il en est !

    Je me suis un peu éparpillée dans mes lectures en cours : je suis toujours dans le T2 de Sorceleur (je suis en retard dans ma lecture commune !!). J'ai carrément mis de côté Les Hommes dénaturés, avec lequel je m'ennuyais assez sérieusement... mais comme j'approche des 70%, je me dis que ça vaudrait peut-être le coup de le terminer ?
    Vendredi, j'avais attaqué Le Chant de l'épée (càd le T4 des Chroniques saxonnes de Bernard Cornwell) mais... samedi matin je me suis levée la première sans un bruit et sans lumière et impossible de remettre la main dessus (il avait glissé à moitié sous le lit), donc je n'ai pas bataillé pour éviter de faire trop de raffut. Donc j'ai plutôt attaqué La Machine de Katia Lanero Zamora et je suis hyper emballée, j'en ai presque lu la moitié ! 

    Je n'ai quasiment rien écrit cette semaine, juste une petite chronique sur Anergique de Célia Flaux.

  • Mypianocanta

    Livraddictien de l'espace

    Hors ligne

    #177 07 Mars 2021 19:27:57

    Je me suis notée Rocaille suite à l'avis de Camille ; par contre je ne note pas Shirley vu que j'ai déjà trouvé Emma assez décousu. Fiston a Le Sorceleur à la maison mais il ne me tente pas plus que ça.
    Bonne fin de dimanche :)
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #178 28 Mars 2021 17:05:45

    Je suis curieuse de savoir comment tu trouveras Rocaille !

    J'ai pas mal lu depuis mon dernier passage (mais pas énormément avancé côté chroniques). J'ai terminé La Machine de Katia Lanero Zamora qui m'a beaucoup, beaucoup plu ! On suit deux frères dans un pays (qui ressemble bcp à l'Espagne des années 30 !) au bord de la guerre civile. L'un est sur le point de s'engager dans l'armée et à faire le mariage choisi par ses parents (des propriétaires terriens), l'autre a des accointances avec les ouvriers et paysans en colère, qui sont du partie machiniste. C'est très bien écrit (avec évidemment une alternance entre les situations des deux garçons), très prenant et prévu en deux tomes (et j'ai déjà hâte de lire la suite).

    Ensuite, je me suis relu les six tomes des BD Enola Holmes et c'est un vrai plaisir pour les yeux. Les illustrations sont magnifiques, le découpage original et les intrigues prenantes (même si parfois un peu courtes).

    On reste au rayon bulles avec un manga, Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko Ichiguchi, un récit autobiographique, si j'ai bien suivi : la mangaka est installée au Japon avec son mari lorsque survient le tsunami et la catastrophe de Fukushima. On suit ces quelques jours terribles où chaque expatrié essaie d'avoir des nouvelles de sa famille, de ses amis, ses connaissances, essaie de se rendre utile, d'aller sur place... C'est à la fois très intense et très tendre, et les dessins, épurés, sont très beaux. Bonne pioche, donc !

    Je l'avais attaqué avant La Machine, mais j'ai fini par le terminer, j'ai nommé Le Chant de l'épée de Bernard Cornwell. Que dire à part "on prend les mêmes et on recommence" ? C'est toujours sympa à lire mais l'absence totale d'évolution d'Uthred est un peu lassante. Comme dans les tomes précédents, c'est un barbare illettré qui n'aime pas les chrétiens et... bon, on avait compris ! Pareil du côté des persos féminins, qui ne sont vraiment pas intéressantes, c'est un peu lassant. Bon an mal an, le côté politique de l'intrigue, les rebondissements et les nombreuses batailles rendent la lecture prenante, donc j'ai passé dans l'ensemble un bon moment.

    Ce qui n'a pas été le cas avec ma lecture suivante, Le Grand jeu de Benjamin Lupu, un titre steampunk que j'ai mis dans mon challenge ABC. Pourtant, ça partait super bien : un empire russe qui a remplacé les tsar par une dictature industrielle, une aventurière de haut-vol qui veut voler un diamant hyper précieux, une intrigue qui se déroule à Constantinople, des dirigeables et autres accessoires steampunk. Ce qui ne l'a pas fait, c'est que l'auteur nous jette dans le bain avec vraiment trop peu d'informations. Ne serait-ce que du point de vue du vocabulaire : il y a des mots en russe, du grec, du turc et plus si affinités, et ce n'est pas forcément traduit ou explicité. Un peu, ça va, mais trop, c'est pénible à lire. L'intrigue m'a semblé assez confuse, car on suit plein de personnages sans forcément savoir qui fait quoi ou comprendre leurs liens. Ajouté au manque d'explications de l'univers + le vocabulaire, cela a achevé de me perdre. Et c'est dommage, car j'ai trouvé qu'il y avait PLEIN de bonnes idées dans le roman, mais que rien n'était assez abouti. Vraiment dommage !

    Toujours au chapitre "dommage", j'ai lu le T1 des Infectés de Marc-André Pilon, un roman qui suit le début d'une apocalypse zombie. Pareil, de bonnes idées (mais qu'on a déjà lues mille fois !) et une réalisation qui pêche. Déjà, l'alternance de chapitres consacré au trio de protagonistes / personnage lamda dont on suit l'infection puis la mort est hyper répétitive. En plus ça n'apporte rien, puisqu'on change de quidam à chaque fois. Du côté des péripéties, c'est ultra classique et j'ai même trouvé la fin, très ouverte, un brin paresseuse. Le style n'est pas folichon, et j'ai été géographiquement perdue, puisqu'un personnage parle d'être en France, alors que les villes citées sont clairement au Canada. C'était pas clair ! Le seul truc qui m'aura plus, c'est qu'un des personnages principaux est sikh, et ça change un peu. Le T2 suit d'autres personnages, mais ce sera sans moi quand même.

    Et donc actuellement, je suis plongée dans Derniers jours d'un monde oublié de Chris Vuklisevic, le roman de fantasy qui a gagné le concours du premier roman de l'imaginaire organisé pour les 20 ans de Folio SF. Et ça démarre plutôt très bien !

    Côté blog, j'ai épuisé mon quota de chroniques écrites en avance ces derniers jours, avec Une pincée de magie de Michelle Harrison, un roman de fantasy pour les préados ; Terminus, de Tom Sweterlitsch ; et mon premier coup de cœur de l'année, La Honte de la galaxie d'Alexis Brocas.
  • Mypianocanta

    Livraddictien de l'espace

    Hors ligne

    #179 28 Mars 2021 18:57:28

    Je ne connais aucune de tes lectures, pire ! mis à part Cornwell, je n'avais jamais entendu parler d'aucune d'elle… Va falloir que je me renouvelle un peu :lol:

    Bonne fin de dimanche !
  • Sia

    Super-Livraddictienne

    Hors ligne

    #180 18 Avril 2021 18:03:53

    Han, mais ça fait longtemps que je ne suis pas passée ici !!

    Depuis la dernière fois, j'ai donc terminé d'engloutir Derniers jours d'un monde oublié de Chris Vuklisevic qui était vraiment, vraiment très très bon. Je peine un peu sur ma chronique (j'ai du mal à organiser ma pensée) mais c'était une excellente pioche !

    Ensuite, j'ai lu Skeleton Coast de Laurent Whale, qui revient au thriller politique. Et c'était pas mal, mais la première partie, très très longue, m'a un peu minée. J'ai passé un bon moment dans l'ensemble, mais ce n'était pas non plus l'éclate par rapport aux autres titres que j'ai lus de lui. Cela ne m'a donné que plus envie de lire le dernier (?) tome des Costa !

    Après cela, j'ai lu avec délectation La Sourcière d’Élise Fontenaille, qui ressemble à une vraie chanson de geste (mais en beaucoup plus court). C'est magique, c'est poétique, c'est hyper original et j'ai passé un super moment mais... j'avoue que je serais bien en peine de conseiller ce roman à des ados :goutte:

    Côté mangas, j'ai lu le T6 de L'Atelier des Sorciers (:heart:) et le T1 de Daisy, lycéennes à Fukushima, qui faisait bizarrement écho aux Cerisiers lu un peu plus tôt ! On y suit une bande de lycéennes vivant à Fukushima, quelques mois après la catastrophe. On suit leur envie d'aller de l'avant, leurs inquiétudes, leurs projets et c'est vraiment chouette d'avoir ce point de vue-là. J'ai déjà emprunté la suite à la bibli !

    Après ça, j'ai lu ma première lecture pour le Prix Imaginales des Bibs (il était temps !), j'ai nommé Au bal des absents de Catherine Dufour que j'ai a-do-ré. Excellent mélange entre critique sociale, roman noir et horreur, avec un brin d'humour (très noir). Elle commence très très bien cette sélection !

    Et donc actuellement, j'ai deux lectures en cours : Le Pacte du Hob de Patricia Briggs (lu presque la moitié et j'aime beaucoup !) et ma deuxième lecture du PIB, càd Vaisseau d'arcane d'Adrien Tomas (qui commence vraiment très bien).

    Côté blog, j'ai publié ma chronique pour Le Grand jeu ; le petit bilan de mars ; et une chronique pour les trois premiers tomes d'Enola Holmes !