[L'amie prodigieuse, tome 1 - Août 2019] - Général

  • Chomp

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #11 31 Août 2019 17:00:39

    Julie27 a écrit

    Oh justement ça m'intéressait d'avoir un retour sur le tome 2 ! =)

    Côté style du coup, est-ce que c'est un peu mieux?

    En tout cas, déjà ça m'intéresse bien si Elena s'affirme ensuite :faischaud

    Et c'est vrai je ne l'avais pas évoqué mais la place de la femme à cette époque fait quand même grincer un peu des dents !


    Côté style, franchement ça n'évolue pas des masses mais l'écriture ne me dérange pas vraiment en ce qui me concerne. Pour les longueurs, il y en a toujours un peu, mais les personnages évoluent et sont moins passifs que dans le premier volume, donc l'ensemble m'a paru plus digeste. :cool:

    Sinon, pour être honnête, je ne pense pas vraiment qu'il s'agisse de stéréotypes mais que cela correspond plutôt à la réalité de l'époque et de cette société italienne (camorra, misère sociale, peu de culture, machisme...).

  • Julie27

    Modératrice

    Hors ligne

    #12 31 Août 2019 17:06:58

    Merci pour ton retour :ok:
    Je pense continuer de toute façon (en plus, maintenant je suis prévenue, pas comme la première façon où j'ai ouvert le tome 1).

    Et le peu que je lis en parallèle sur ces années-là en Italie (via quelques documentaires en ligne) me conforte aussi dans l'idée que le livre colle bien avec la réalité de l'époque.
  • amesheurs

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #13 31 Août 2019 17:07:16

    Voilà, Marionlit. Où s'arrêtent le stéréotypes et nos préjugés ? Ça, j'aimerais bien lire un documentaire d'un italien. Et non, un autre roman.

    Avec plaisir Julie27 pour le résumé spoilant.
  • MahaultMots

    Correctrice Bibliomania

    Hors ligne

    #14 31 Août 2019 17:09:35

    Bonjour !

    Je suis à quelques pages de l'avoir terminé. Pour ma part, c'est un livre que j'ai apprécié, bien qu'il m'ait donné l'impression d'être un empilement de scénettes ... parfait pour faire une série TV !
    Les personnages m'ont plu, même si la manière de braquer les projecteurs sur Lila m'a semblé un peu too much ... Là-dessus, je suis d'accord avec vous.

    Une de mes collègues de travail est née et a grandi à Naples dans les années 60, dans un milieu plutôt populaire. Bien évidemment, elle s'était précipitée sur ce tome 1 au moment de sa sortie en Italie pour se faire un avis, et elle trouve ce qui est relaté par Elena Ferrante très plausible sur de nombreux aspects et notamment sur ce rapport compliqué aux études : c'est un aspect du récit qui l'a vraiment remué.
  • amesheurs

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #15 31 Août 2019 17:11:17

    Chomp a écrit

    Sinon, pour être honnête, je ne pense pas vraiment qu'il s'agisse de stéréotypes mais que cela correspond plutôt à la réalité de l'époque et de cette société italienne (camorra, misère sociale, peu de culture, machisme...).


    J'ai tendance à être de ton avis, mais, j'ai tendance à me modérer aussi...
    Tout cela reste très commedia dell'arte ;)

  • Claire003

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #16 31 Août 2019 17:12:18

    Bonjour à tous et à toutes,

    Premier Book Club pour moi et je commence bien évidemment par cette rubrique. :-)

    Il suffit d’aller sur mon profil pour savoir qu’il s’agit d’un livre que j’ai adoré. Je l’ai écouté en Audiolib comme tout les autres tomes.
    Et je suis au milieu du 4ème tome actuellement. Je ne sais dire encore si c’est parce que je l’ai découvert comme cela que je l’aime autant.

    C’est un livre que je recommande. Tout simplement pour la justesse dans les descriptions des personnages, leurs sentiments, questionnements.
    Il y a beaucoup de longueurs certes mais personnellement je ne les ressens pas comme cela. Tout élément pour moi est utile à l’histoire et nous plonge directement dans l’époque, les relations violentes et intenses entre les personnages.

    L’époque et ce milieu difficile sont très bien décrits selon moi. Et bien que je ne l’ai pas vécue, cela me semble très réaliste.
    Bien que peut-être certains passages sont stéréotypés, je me dis que cela provient certainement du personnage de Elena, la narratrice.
    Qui est selon moi un personnage complexe, remplie d’idées dont certaines sont fort stéréotypées justement. Et c’est tout la richesse de ce livre, d’arriver selon moi à décrire certaines scènes à travers tant de regards différents.

    J’ai commencé la série. Mais je préfère attendre que les 4 livres soient adaptés. Pour la regarder en un seul bloc.
  • Julie27

    Modératrice

    Hors ligne

    #17 31 Août 2019 17:12:41

    @MahaultMots : Ah oui, clairement Lila est LE personnage du livre. Tout et tout le monde tourne autour d'elle. On sent la fascination de la narratrice pour elle (et je suis curieuse de voir comment ça peut évoluer dans les prochains tomes).

    Et merci beaucoup  ! C'est top d'avoir l'avis d'une personne qui a vécu là-bas pour se rendre compte (encore bien mieux que les documentaires). Et pour la place des femmes?

    @Claire : Ton enthousiasme fait plaisir à lire !
    Je n'ai jamais testé de livre audio d'ailleurs, je ne sais pas en quoi ça pourrait jouer sur mon expérience de lecture.
    Et j'espère que l'adaptation te plaira, je n'ai même pas regardé les images de présentation mais les retours semblent plutôt bons !
  • amesheurs

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #18 31 Août 2019 17:14:30

    MahaultMots a écrit

    Une de mes collègues de travail est née et a grandi à Naples dans les années 60, dans un milieu plutôt populaire. Bien évidemment, elle s'était précipitée sur ce tome 1 au moment de sa sortie en Italie pour se faire un avis, et elle trouve ce qui est relaté par Elena Ferrante très plausible sur de nombreux aspects et notamment sur ce rapport compliqué aux études : c'est un aspect du récit qui l'a vraiment remué.


    Ah ! Merci.
    Et donc, à propos de la violence, des scènes explosives des femmes craquant, ce serait plausible ?
    Ta collègue, a-t-elle lu les autres tomes ?

  • Chomp

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #19 31 Août 2019 17:16:39

    amesheurs a écrit

    Chomp a écrit

    Sinon, pour être honnête, je ne pense pas vraiment qu'il s'agisse de stéréotypes mais que cela correspond plutôt à la réalité de l'époque et de cette société italienne (camorra, misère sociale, peu de culture, machisme...).


    J'ai tendance à être de ton avis, mais, j'ai tendance à me modérer aussi...
    Tout cela reste très commedia dell'arte ;)


    Héhé, c'est vrai que maintenant que tu le dis, je repense aux scènes avec Mélina et Donato, les Solara, les coups bas et bastons en tout genre :pan::cowboy::ptdr:

  • amesheurs

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #20 31 Août 2019 17:26:52

    Chomp a écrit

    amesheurs a écrit

    Chomp a écrit

    Sinon, pour être honnête, je ne pense pas vraiment qu'il s'agisse de stéréotypes mais que cela correspond plutôt à la réalité de l'époque et de cette société italienne (camorra, misère sociale, peu de culture, machisme...).


    J'ai tendance à être de ton avis, mais, j'ai tendance à me modérer aussi...
    Tout cela reste très commedia dell'arte ;)


    Héhé, c'est vrai que maintenant que tu le dis, je repense aux scènes avec Mélina et Donato, les Solara, les coups bas et bastons en tout genre :pan::cowboy::ptdr:


    J'en ris encore... Et pourtant, Il n'y a pas de quoi rire. La scène de Melina

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    quand Donato et sa famille partent du quartier, elle est impressionnante... Et celle où la mère d'Elena s'impose devant toute sa famille. Avec la paire de Chaussures faite par Rino et Lila