Amis
Abonn.
Abonnés

A propos

Il est certain que notre langue usuelle nous impose une certaine position par rapport aux choses et une certaine perspective sur les choses ; et, pour une multitude de raisons différentes, nous pouvons être à un moment ou à un autre fatigués ou irrités de cette contrainte. Mais cela ne signifie absolument pas que nous puissions faire apparaître le "point de vue" du langage usuel comme étant en un sens quelconque "incorrect".
On peut parler d'un point de vue du langage si l'on entend par là, par exemple, que la notation usuelle ne fait pas ressortir suffisamment certaines différences, accorde trop d'importance à certaines autres, etc, et que l'on pourrait souhaiter "voir" les choses autrement. Mais c'est une erreur de croire que la grammaire, au sens wittgensteinien du terme, est une sorte de point de vue que le langage nous a contraints d'adopter sur la réalité. Ce n'est pas un point de vue parce que c'est un point de vue sans contraste, parce que comme le dit Wittgenstein "il n'y a pas d'antithèse à la forme de notre monde".

(Jacques Bouveresse)

MyFloXyBabY a décidé de restreindre l'accès à son profil.