Le Book Club c'est maintenant !

Si vous avez lu "Red queen" de Victoria Aveyard, venez en discuter avec nous :)

Compte-rendu du Book Club d’octobre 2014 sur « L’attrape-coeurs » de J. D. Salinger

Le book-club du mis d’Octobre 2014 mettait à l’honneur L’Attrape-cœurs de J.D. Salinger, un classique de la littérature américaine publié en 1951. Le livre met en scène le jeune Holden Caulfield, un adolescent de 17 ans qui vient de se faire expulser de son lycée à cause de ses mauvais résultats. Quelques jours avant les vacances de Noël, le héros part de son lycée sans toutefois rentrer chez lui : il va errer ainsi dans la ville de New-York, pendant trois jours et sous la neige.

L’intrigue

L’adolescence est le thème principal de ce roman. Tous les participants au book-club s’accordent à dire que la perte de l’innocence, le passage de l’enfance à l’âge adulte et l’incapacité du héros à s’adapter à ce nouveau monde sont les problématiques abordées par l’auteur.
Holden est en effet un adolescent perdu qui refuse de trouver une place dans le monde adulte et qui n’arrive pas à s’y intégrer. Il rejette les codes de ce monde corrompu et reste nostalgique de l’enfance, une période qu’il idéalise et qui a pour lui une certaine pureté.
L’intrigue de ce roman met donc en valeur les questions qu’un adolescent est amené à se poser à cette période charnière de sa vie, et aux conséquences qu’elles peuvent avoir sur lui.

Si l’intrigue est riche en problématiques, elle est cependant pauvre en action. En effet, beaucoup de lecteurs ont mis en évidence le fait qu’il n’y avait pas vraiment d’intrigue dans ce livre puisqu’il racontait les errances d’Holden comme des anecdotes. L’action n’est pas l’enjeu de ce livre. Certains lecteurs ont trouvé cela émouvant puisque l’absence d’action leur permettait de se concentrer d’autant plus sur le personnage d’Holden, mais d’autres ont regretté ce manque d’action et auraient notamment souhaité une fin moins ouverte.

En somme, l’intrigue est à l’image du personnage d’Holden : elle manque de structure et part en divagations.

 

Personnages

Le personnage d’Holden a donné aux membres de Livraddict l’image d’un adolescent marginal qui ne trouve pas sa place dans la société. Certains d’entre nous l’ont trouvé sinistre, dépressif et déprimant, un sentiment motivé par le fait qu’il n’aime rien et qu’il n’a pas de passion. D’autres se sont au contraire retrouvés en lui, lui ont trouvé une certaine force de caractère et se sont attachés à ce personnage.

Les personnages adultes en général ont été beaucoup discutés lors du book-club et ont suscité beaucoup de réactions différentes. Certains les ont trouvés laxistes du fait qu’ils ne prêtent pas attention à Holden ; d’autres les ont trouvé plus sévères (notamment en ce qui concerne la cause de son expulsion du lycée).
L’adjectif « décevants » est enfin revenu à de nombreuses reprises : ils ne sont pas compréhensifs avec Holden, ne l’écoutent pas ou ont des arrières pensées douteuses. Holden apparaît ainsi comme incompris, comme si ses interlocuteurs adultes n’avaient jamais été adolescents avant lui.
Globalement, les adultes n’ont pas été vraiment appréciés : trop moralisateurs, ils se contentent de faire la morale à Holden sans essayer de le comprendre. En cela, les adultes peuvent aussi être considérés comme assez réalistes puisqu’on remarque souvent dans la réalité que le monde des adultes est radicalement opposé à celui des adolescents et ne le comprend pas.
Enfin, une participante suggère que le dialogue impossible entre Holden et ses interlocuteurs met en évidence le fait que Holden doit trouver les réponses à ses questions en lui-même avant d’aller vers les autres.

La petite sœur d’Holden, Phoebe, est un personnage qui a également suscité quelques réactions. La plupart des participants au book-club la trouvent plus mature que son grand frère, mais ils n’oublient pas qu’on la voit à travers les yeux du héros et que celui-ci l’idéalise peut-être.

 

Style et Auteur

Le style particulier de ce livre a interpellé la plupart des lecteurs. Beaucoup d’entre nous ont remarqué les mots d’argot comme « bicause » ou « ça m’a tué » ; certains étaient surpris au début mais s’y sont finalement habitués, d’autres ont trouvé cela gênant, et ont trouvé que cela surchargeait le style.

On a ainsi pu s’interroger sur la pérennité du vocabulaire : certaines expressions ne sont plus à la mode aujourd’hui et ont posé des difficultés et découragés certains lecteurs, mais d’autres y ont trouvé un côté authentique et touchant, et n’ont pas été gênés par ces expressions vieillies.

Ces tics de langage et les nombreuses répétitions ont été compris par les lecteurs comme une volonté de la part de l’auteur d’être le plus fidèle possible au langage des adolescents. L’écriture est ainsi un moyen de représenter la rébellion d’Holden. Le personnage donne l’impression d’écrire son journal le plus spontanément possible, et de raconter son histoire comme s’il parlait à un de ses amis.

L’écriture de Salinger est décrite comme incisive, pure, hachée. Sa richesse viendrait de sa volonté de représenter le témoignage d’un adolescent à fleur de peau et de ne rien laisser au hasard pour cela : les erreurs de langage sont faussement maladroites et les répétitions sont étudiées de telle manière que tout est maîtrisé. Cette recherche dans le style contribue ainsi à créer une proximité avec le lecteur, les tournures de phrases rendent ainsi le texte plus personnel et le personnage d’autant plus attachant.

Enfin, ce style apparaît a été décrit comme indispensable pour se mettre dans l’histoire. Certains s’accordent ainsi à dire que ce livre n’aurait pas pu être écrit autrement : les préoccupations d’un adolescent écrites dans un style plus classique n’auraient pas eu l’air sincères.

 

Général

On remarque finalement que les réactions à propos de ce livre mythique sont généralement assez opposées : soit on aime, soit on déteste.

Ceux qui ne l’ont pas aimé reprochent souvent au personnage d’être trop déprimant, blasé et dénué de toute motivation, de telle sorte qu’ils ne se sont pas reconnus dans son caractère. L’écriture et le style trop redondant de l’auteur est également une cause principale du rejet, les répétitions ont ainsi lassé des lecteurs. Certains lecteurs reprochent de même à l’écriture d’avoir mal vieilli.

D’autres l’ont apprécié parce qu’ils se sont reconnus dans le personnage d’Holden. L’adolescence est une période par laquelle nous sommes tous amenés à passer, et nous sommes souvent confrontés aux mêmes problèmes : vouloir arrêter le temps qui passe, avoir peur de grandir trop vite et ne pas vouloir entrer dans le monde des adultes responsables.
Bien que ce livre ait été écrit à une autre époque et dans une société et un pays différent, on peut encore s’étonner de l’écho qu’il peut avoir en nous et de son intemporalité. Si l’écriture a mal vieilli, le fond du livre semble rester très actuel et certains lecteurs font remarquer qu’il y a encore aujourd’hui beaucoup de Holden.

Certains ont mis en évidence le fait que l’âge auquel on lisait le livre pouvait influencer la façon dont on l’apprécie. Le lire à la période de l’adolescence peut peut-être nous aider à mieux rentrer dans l’histoire, et cela peut redonner du baume au cœur à certains adolescent en leur faisant comprendre qu’ils ne sont pas seuls et que leurs interrogations sont tout à fait normales.

Si quelques membres de Livraddict s’étonnent que ce livre soit considéré comme un pillier de la littérature américaine, d’autres pensent que ce livre est étudié aujourd’hui encore aux Etats-Unis car il retranscrit les états d’âme des adolescents de manière intemporelle.

On compte au final deux abandons, et le roman a une note de 7,37/10 (4 notes données lors du book club), et de 13,9/20 sur sa page Livraddict (pour 196 votes).


Laisser un commentaire

Participez au blog !

Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez poster sur le blog de Livraddict !

Vous aurez votre propre "coin" qui regroupera vos critiques !

Cela vous intéresse ?
Alors, inscrivez-vous sur Livraddict et envoyez votre critique à Thalia par message privé !

Recherche

Index

Archives