De L'Archéonaute à l'André Malraux. Portraits intimes et histoires secrètes de l'archéologie des mondes engloutis

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Née dans le pas des pionniers qui, en 1943, avaient inventé le scaphandre autonome et, en 1952, avaient inauguré en rade de Marseille la première étude au monde d’une épave immergée, l’archéologie sous-marine a vu le jour en France, en 1966, lorsqu’André Malraux, alors ministre des Affaires Culturelles, décida de créer au sein de son ministère un Département des recherches archéologiques subaquatiques et sousmarines (drassm).
Doté dès 1967 de L’Archéonaute, premier navire de recherche archéologique au monde, ce service, qui, depuis sa base de Marseille, exerce son activité sur près de 11 millions de kilomètres carrés, de l’Atlantique au Pacifique et de l’Indien à la Méditerranée, s’est au fil des décennies imposé comme le chef de file planétaire de la discipline. En témoignent les mille cinq cents sites sous-marins d’ores et déjà analysés et étudiés par les archéologues français, tant en France qu’à l’international où leur expertise est souvent sollicitée.
A l’heure où un nouveau navire de recherche, l’André Malraux, est en passe de venir remplacer au drassm un Archéonaute atteint par la limite d’âge après avoir sillonné quarante années durant la Méditerranée, il nous a paru opportun d’explorer la mémoire de ces décennies prodigieuses qui ont vu naître et se perfectionner un métier. Consigner, jour après jour, la naissance de l’André Malraux au sein du chantier naval H2X de La Ciotat et l’illustrer des portraits et des explications des hommes qui le construisent et l’ont conçu, revenir symétriquement sur la genèse de L’Archéonaute, dont il est l’héritier, et raconter les lieux, les hommes, les anecdotes secrètes qui ont fait l’histoire de l’archéologie sous-marine, arpenter à cette occasion l’histoire célèbre ou méconnue d’une quarantaine d’épaves qui matérialisent les Très Riches Heures de la discipline, depuis ses premiers balbutiements au Grand Congloué, à l’aube des années 1950, jusqu’à la mise en chantier du Malraux, mêler en un mot l’ancien et lenouveau, saluer l’héritage, évoquer les enjeux, tel est le propos de cet ouvrage.

1 édition pour ce livre

2012 Editions Actes Sud

Française Langue française | 288 pages | Sortie : 25 Janvier 2012 | ISBN : 978-2-330-00211-4

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !