De la Grande Guerre au totalitarisme : La brutalisation des sociétés européennes

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

En 1914, une génération s'engagea dans la guerre pour ce qu'elle croyait être une cause juste. Quatre ans de conflit entraînèrent la mort de dix mil lions d'hommes et ébranlèrent, en profondeur, les sociétés et les régimes européens
Une fois la paix revenue, les formes de la commémoration occultèrent le souvenir du carnage ; en Allemagne, en Italie comme dans les pays vainqueurs, afin d'exorciser le traumatisme, on préféra exalter le martyre des soldats en sacralisant leur combat. C'est cette sanctification qu'étudie George L. Mosse, à travers ce qu'il nomme le " mythe de la guerre " : la mémoire déformée du combat, le culte quasi religieux du soldat qu'évoquent les monuments aux morts ou les cartes postales
Le livre de George L. Mosse, désormais classique, participe ainsi pleinement de la réévaluation du rôle de la mobilisation générale, du déchaînement des nationalismes et de la tuerie de masse dans la genèse des totalitarismes et de la Seconde Guerre mondiale

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2009 Editions Hachette (Pluriel)

Française Langue française | 293 pages

2003 Editions Hachette (Pluriel)

Française Langue française | 293 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !