Écrire, c’est résister - Correspondance (1894-1899)

Synopsis

Moyenne

17.0

1 vote

TRES BON

Innocent du crime de haute trahison dont on l’accuse et condamné à l’issue d’un procès inique, dégradé devant vingt mille Parisiens, déporté en Guyane sur l’île du Diable, le capitaine Dreyfus s’est battu pour la justice et la vérité dès le premier jour de sa mise au secret, le 15 octobre 1894.
Son courage face à l’effondrement de son existence et à l’enfermement s’exprime tout entier dans les lettres qu’il adresse à sa famille depuis la prison et le bagne. Avec Lucie, sa jeune épouse, il noue une correspondance exceptionnelle qui défie le temps, l’éloignement et l’épreuve inhumaine de la détention. L’écriture épistolaire, malgré la censure, devient pour Alfred et Lucie le monde de leur résistance et de leur amour.
La violence de l’État quand il s’acharne sur un innocent et menace ses défenseurs, l’antisémitisme déclaré qui saisit l’opinion publique et pervertit la République, la confiance inébranlable d’un couple en la justice de son pays, l’honneur et la solidarité de toute une humanité : dans ces lettres retrouvées, tout résonne avec notre siècle.

1 édition pour ce livre

2019 Editions Folio (Histoire)

Française Langue française | 304 pages | Sortie : 7 novembre 2019 | ISBN : 9782072865480

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Copihue Le 24 Mai 2021 à 20:44
    Cet ouvrage était passionnant ! Tant les lettres, qui amènent au plus près des protagonistes de cette affaire, que l'appareil critique, dans lequel les historiens reviennent sur la posture d'Alfred et Lucie Dreyfus, qui ont vécu un calvaire mais ont combattu jusqu'au bout pour se faire entendre. Il faut tout de même une bonne connaissance préalable de l'Affaire pour découvrir leurs lettres.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !