L'oeil du Quattrocento

de Michael Baxandall (1985)

Synopsis

Moyenne

16.0

1 vote

BON

Histoire sociale et histoire de l'art ne font qu'un : c'est ce qu'après tant d'études qui ne se sont intéressées qu'à la signification propre de l'œuvre d'art, ou à sa signification purement sociale, illustre admirablement Michael Baxandall, historien anglais, sur l'exemple de la peinture italienne de la Renaissance.
À quelle demande exacte répondaient Masaccio, Filippo Lippi, Andrea del Castagno ou Fra Angelico? De quel sens leurs œuvres étaient-elles chargées, et comment les regardaient leurs destinataires et leurs commanditaires?
C'est à ce type de questions que répond l'auteur en analysant le marché de l'art, à travers les contrats, les correspondances et les registres de comptes. En montrant aussi comment les dispositions visuelles nées de la vie quotidienne, religieuse, sociale ou commerciale de l'époque sont devenues des éléments déterminants du style du peintre.
Retrouver l'œil du Quattrocento, c'est rafraîchir le nôtre.

Titre original : Painting and Experience in Fifteenth-Century Italy (1972)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2020 Editions Gallimard (Tel)

Française Langue française | 240 pages | Sortie : 16 Janvier 2020 | ISBN : 978-2072878145

2008 Editions Gallimard

Française Langue française | 250 pages | ISBN : 9782070704446

1988 Editions Oxford University Press

Anglaise Langue anglaise | 179 pages | ISBN : 9780192821447

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !