Les vingt-cinq heures du jour

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Carnet de bord ? Journal intime ? Livre d'heures ? Ce recueil est tout cela à la fois. Acteur et témoin, Jean Joubert interroge l'espace qu'il occupe : un mas dans un village du Sud, un jardin, un verger, le monde animal et végétal des collines environnantes. Parfois, le rivage proche ou des paysages rêvés. Mais aussi sa bibliothèque, dont les livres sont porteurs de mythes et de mémoire. Au rythme des instants, des travaux, des saisons, le poète s'attache à déchiffrer les signes multiples du quotidien, pour tenter de percevoir, dans le miroir des mots et des images, une autre réalité plus secrète. Une telle célébration, pour passionnée qu'elle soit, n'exclut pas les doutes, les hantises, ni l'appréhension d'un temps où la parole pourrait se dérober. Brèves pièces lyriques et récits-poèmes se succèdent pour jalonner le jour, de l'aube au coeur de la nuit, jusqu'à cette mystérieuse vingt-cinquième heure, où se révélera peut-être le vrai lieu de la poésie.

1 édition pour ce livre

1987 Editions Grasset

Française Langue française | 62 pages | ISBN : 2246392713

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Liverté Le 30 Août 2016 à 09:23
    C'est un recueil étrange... je ne m'y suis pas retrouvée en tout cas. Il m'est impossible de lui donner une note.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !