Montaigne

de Hugo Friedrich (1968)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Tout en faisant le point des connaissances sur l'œuvre et la personne de Montaigne, Hugo Friedrich entend subordonner cette information à l'analyse de ce que Montaigne appelait «science morale» ; non pas une morale normative, mais une discipline descriptive qui s'intéresse à la variété comme à la motivation des mœurs et qui, à travers les «moralistes» français, aboutira à notre anthropologie moderne.
D'où un nouvel examen des problèmes classiques : la singularité de Montaigne dans la littérature de son temps et les sources de sa culture ; son scepticisme, la valeur exacte de son christianisme et de son conservatisme - tandis que de beaux chapitres finals, «Le Moi», «Montaigne et la mort», «La Sagesse de Montaigne», «La Conscience littéraire de Montaigne et la forme des Essais», élargissent l'analyse bien au-delà du cadre de la monographie.

Titre original : Montaigne (1949)

1 édition pour ce livre

1984 Editions Gallimard (Tel)

Française Langue française | Traduit par Robert Rovini | 448 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !