[suivi lecture] Allys

 
  • Allys

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #1 04 Mai 2021 14:10:18

    Après avoir pendant des années raconté mes impressions sur mes lectures dans mon petit cahier écrit à la main (si, si, je vous assure), je me décide à vous les faire partager.
    J'ai découvert Livraddict depuis quelques mois et je crois que j'ai trouvé exactement ce que je cherchais, une communauté joyeuse et respectueuse qui ne pense qu'à échanger sur les lectures et les émotions qu'elles nous procurent.
    Pour commencer, est-ce le bon endroit pour dire MERCI à tous les écrivains et écrivaines (merci aux Canadiens de nous avoir créé le féminin) du monde entier ? Je pense que oui, parce que, sans eux et elles, ce forum n'existerait pas et nos émotions et notre imagination seraient dans notre poche en train de se flétrir.
    Donc merci de nous permettre de voyager, de rire, de pleurer, d'avoir peur, de frissonner, de vivre en somme, sans bouger de notre canapé, ou de notre chaise, ou de notre lit, ou de n'importe quelle position que l'on pourrait prendre. Perso, j'aime bien être vautrée sur mon canapé avec mon plaid et un bon thé chaud. Bon, d'accord, ça c'est en hiver, parce qu'en été, c'est plutôt chaise longue sous les pins avec le bruit des cigales.
    Mais bon, je n'ai pas ouvert ce suivi pour parler canapé mais bien lectures. Et je voudrais commencer par un livre que je viens à peine de finir : Bad trip en Alaskal de Emma Landas.

    https://img.livraddict.com/covers/382/3 … 240251.jpg

    J'ai aimé. Beaucoup.
    Les personnages sont crédibles et c'est drôle.
    Je me méfie parfois des romances. Elles sont souvent gnangnan, stupides et ridicules. S'il n'y a pas un réel talent d'écrivain derrière, les personnages en deviennent vite risibles. Mais, quand les personnages commencent à devenir réels, c'est jackpot. On oublie tout et on vit avec les personnages. Et même lorsque le livre est fermé, on continue à y penser.
    A chaque début de chapitre (ou presque), il y a le titre d'une chanson. Et, merveille, ce sont des musiques que je connais et que j'aime. De la bonne musique quoi.
    Je ne suis pas objective ? Ouais, c'est vrai. Mais entre AC/DC et la soupe qu'on peut avoir ces dernières années, pour moi, c'est tout vu.

    Mais, revenons au bouquin.

    J'ai aimé :
    - l'impertinence des dialogues
    - les descriptions des paysages
    - la cohérence des réactions des différents personnages
    - le fait que les scènes de sexe ne sont pas décrites par le menu (on n'a pas besoin de lire du porno) mais elles sont simples et adultes
    - le fait que la plus balèze dans le couple, c'est la nana
    - le fait qu'on a toutes quelque part l'envie de câliner un ours blessé

    Je n'ai pas aimé :
    - ben pas grand chose en fait
    - bon, parfois, j'ai trouvé certaines situations un peu trop "faciles". Malheureusement, la vie n'est pas si facile.

    Voilà, voilà et je m'arrête là pour mon premier post
  • Invité

    Invité

    #2 04 Mai 2021 14:25:20

    Ça y est, ma copine Allys a ouvert son suivi lecture.
    Youpi :yeah::pompom:
  • Allys

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #3 05 Mai 2021 13:37:14

    <image>

    Je viens d'attaquer Le bal des maudits de Irwin Shaw.

    Dès le premier chapitre, certaines scènes sont dérangeantes, comme la tentative de viol que tout le monde trouve normal. Tout le monde en rigole, "il" fait ça à toutes les filles. Mais, il ne faut pas s'inquiéter, si on lui résiste, il n'insiste pas ! ???
    Waouh !

    Ou cette scène de fête du réveillon de la nouvelle année 1938 quand tout le monde chante des chants nazis..

    Je crois que, pour l'instant, un passage qui m'a fait halluciner, c'est quand on se rend compte que certains sont à côté de la plaque, complet !
    Voici un extrait d'une tirade, je vous la partage parce que j'en suis restée sans voix :
    "La faiblesse ne donne rien, sinon la famine et la honte. La force donne tout. Maintenant, au sujet des Juifs...
    Il haussa les épaules.
    - C'est un malheureux accident. Quelqu'un a découvert, d'une façon ou d'une autre, que c'était la seule manière de parvenir au pouvoir. je ne dis pas que je suis d'accord. Je sais qu'il est ridicule de s'attaquer à une race donnée, quelle qu'elle soit. Je sais qu'il y a des Juifs tels que Frédérick et des Juifs, disons... tels que moi-même. mais si la seule façon de créer une Europe propre et ordonnée est d'en éliminer les Juifs, alors nous devons le faire. Une petite injustice pour une grande justice. C'est la seule chose que les camarades nous aient apprise. La fin justifie les moyens. C'est une chose difficile à apprendre, mais je crois que les Américains eux-mêmes finiront un jour par l'admettre.
    ...
    Je parle d'un point de vue abstrait et ça vous paraît encore pire. Mais vous devez me pardonner. Je puis, en revanche, vous promettre quelque chose. Quelque chose que vous pourrez répéter à votre ami. ça n'ira jamais jusque-là. Pendant un an ou deux, il sera un peu inquiété. Il devra peut-être quitter ses affaires, abandonner sa maison. Mais, lorsque le but sera atteint, lorsque l'opération aura produit l'effet qu'elle doit produire, il pourra rentrer chez lui. Le Juif est un moyen, non une fin. Lorsque tout le reste sera arrangé, il reprendra sa place légitime. Je vous le garantis absolument. Et ne croyez pas les journaux américains. Je suis allé en Allemagne, l'année dernière et je peux vous assurer que c'est bien pire dans l'esprit des journalistes que dans les rues de Berlin."

    Voilà, voilà.
    Quand on sait ce qui a suivi... Et ce livre a été écrit en 1948, soit peu de temps après la fin de la guerre.
    Au secours ! Si tout le livre est dans la même trempe !
  • Invité

    Invité

    #4 05 Mai 2021 15:05:49

    Ah oui, quand même...
    C'est... flippant !
  • Millina

    Gastronome littéraire

    Hors ligne

    #5 06 Mai 2021 21:50:20

    Coucou
    Un rapide coucou sur ton suivi, je suis contente de voir que tu nous rejoins sur les suivis.
    Je ne connais pas du tout tes lectures. La romance dont tu parles à l'air pas mal. :pink:
    Je comprends ta réflexion sur le livre, c'est franchement lourd.
    Bonne lecture :D
  • Allys

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #6 09 Mai 2021 09:38:39

    Je suis toujours sur Le Bal des maudits. Il fait quand même 667 pages, écrit tout petit. Ce n'est pas vraiment un livre que j'arrive à lire en une semaine ;-)
    Mais je vais faire un point à mi parcours (ou presque).

    Nous suivons trois protagonistes principaux : un Autrichien engagé dans l'armée nazi (celui-là même qui tenait les propos que j'ai retranscrit dans mon précédent post) et deux Américains, un homme qui navigue dans la société aisée du cinéma et du théâtre et un juif qui arrive jute à vivre de son travail.
    Il y a un réel contraste entre la vie américaine et européenne, même si, pour l'instant, la guerre et les atrocités sont très peu abordées. Mais, les jeunes américains sont montrés comme insouciants. Ils veulent faire la fête et s'amuser. Les Japonais viennent d'entrer en guerre. Certains jeunes américains s'engagent dans l'armée avec de grandes idées et la tête pleine de patriotisme.
    Mais, j'aime beaucoup la manière dont Irwin Shaw décrit les être humains avec toutes leurs complexités. Rien, ni personne, n'est blanc ou noir, mais tout le monde navigue entre les deux suivant les situations. Des facettes de personnalités étonnantes se révèlent au fil des pages.
    Toutefois, une chose me dérange un peu, c'est la place des femmes. OK, il faut remettre les choses dans leur contexte, le livre ayant été écrit juste après la guerre. Mais, pour l'instant, les femmes sont un peu trop décrites comme futiles et cupides. C'est comme si la guerre leur passait largement au-dessus de la tête, trop loin de leur compréhension. Elles ne pensent qu'à se faire offrir des cadeaux. Elles se servent des hommes pour assouvir leurs appétits sexuels et leur besoin de vivre dans l'aisance.
    J'avoue que cela me gêne un peu.

    Dernière modification par Allys (09 Mai 2021 09:39:13)

  • Invité

    Invité

    #7 09 Mai 2021 17:04:19

    Malgré la couverture pas très jolie :lol: j'espère que ton avis final sera favorable.
    Je me lance dans Arsène Lupin, qui me permettra de valider une première consigne dans le challenge binôme :D
  • Allys

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #8 09 Mai 2021 18:08:10

    :pompom:
  • Allys

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #9 16 Mai 2021 13:43:49

    Et voilà, j'ai enfin terminé Le bal des maudits
    <image>

    Difficile de donner un avis sur toutes ces pages qui partent d'Allemagne ou des Etats-Unis pour nous amener en France pendant cette terrible guerre meurtrière.
    L'écriture est parfois poétique, parfois discrète, mais toujours lucide et qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.
    Il y a ce passage où est fait le parallèle entre la vision de l'Etat-major, éloignée et impersonnelle du conflit, pour qui les morts ne sont que des chiffres, des pourcentages sur du papier.
    Et puis, il y a la réalité du terrain, si terrible et terrifiante pour ceux qui la vivent.
    Il y a aussi ces lignes que j'ai relues plusieurs fois :
    "... des nuits pluvieuses, en Normandie, ... où la guerre lui avait paru n'être rien de plus qu'un cimetière toujours en train de s'agrandir et dont le seul but était la création de nouveaux cadavres"
    C'est magnifique et terrible à la fois.
    L'horreur de la guerre est vue à travers les émotions des différents personnages que l'on voit évoluer à travers les pages. Il y a ceux qui s'insensibilisent, ceux qui sont heureux de participer à la tuerie, ceux qui en sont désespérés. Mais il y a également ce courage insensé parce qu'on n'a pas le choix, cette solidarité entre les membres d'une même compagnie, seule garante d'un possible espoir de survie.
    On vit l'horreur à travers ces regards qui se ternissent et s'éteignent pour supporter la peur, pour supporter la mort du compagnon d'infortune en se demandant si on sera le prochain.
    Bon, bien sûr, il y a des passages qui m'ont fait un peu grincer des dents, quand les femmes sont si peu considérées, quand les noirs ne sont que des "nègres", quand on sent l'intolérance et le racisme. OK, il faut remettre le livre dans son contexte, mais, heureusement, nous avons pu évoluer, même si, malheureusement, certains travers sont toujours présents.

    En résumé ? Excellente lecture
  • Invité

    Invité

    #10 16 Mai 2021 18:58:27

    Je suis trop contente ! En fait, j'ai bien choisi le livre à la couverture moche !!
    Bonne prochaine lecture avec Puzzle !