Albert Camus

 
  • Ada

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #1 13 Janvier 2017 12:10:36

    Albert Camus, né le 7 novembre 1913 à Mondovi (aujourd’hui Dréan), près de Bône (aujourd’hui Annaba), en Algérie, et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin, dans l'Yonne en France, est un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français. Il est aussi journaliste militant engagé dans la Résistance française et, proche des courants libertaires, dans les combats moraux de l'après-guerre.

    Son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir».

    Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1957.

    Dans le journal Combat, ses prises de position sont audacieuses, aussi bien sur la question de l'indépendance de l'Algérie que sur ses rapports avec le Parti communiste français, qu'il quitte après un court passage de deux ans.

    Il ne se dérobe devant aucun combat, protestant successivement contre les inégalités qui frappent les musulmans d'Afrique du Nord, puis contre la caricature du pied-noir exploiteur, ou prenant la défense des Espagnols exilés antifascistes, des victimes du stalinisme et des objecteurs de conscience.

    En marge des courants philosophiques, Camus est d'abord témoin de son temps, intransigeant, refusant toute compromission. Il n'a cessé de lutter contre toutes les idéologies et les abstractions qui détournent de l'humain. Il est ainsi amené à s'opposer à l'existentialisme et au marxisme et à se brouiller avec Sartre et d'anciens amis. En ce sens, il incarne une des plus hautes consciences morales du XXe siècle — l'humanisme de ses écrits ayant été forgé dans l'expérience des pires moments de l'histoire. Sa critique du totalitarisme soviétique lui vaut les anathèmes des communistes et sa rupture avec Jean-Paul Sartre.

    Source : Wikipédia

    Mon avis : Je ne me suis pas foulée pour la présentation mais je ne sais pas si j'arriverais à mieux résumer les choses que Wikipédia qui le fait très bien. Par contre, je peux donner mon avis ! J'ai découvert Camus avec L’Étranger quand j'étais en première, pour le bac de français. Je me souviens que j'ai d'abord jugé le livre à sa couverture, que je trouvais tout sauf engageante. (de l'art abstrait) Les deux premières phrases du livre m'ont quand même bien fait comprendre que je faisais face à un ovni. A la fin, j'avais l'impression de m'être prise une grosse claque. Ayant senti que cet auteur allait beaucoup me plaire, on m'a offert le premier tome de la Pléiade sur Albert Camus et j'ai donc découvert ses œuvres du début de sa carrière avec curiosité, plaisir et scepticisme.

    Bien plus tard, je me suis décidée à lire La Peste (que je conseillerais plutôt à ceux qui n'ont pas aimé L’Étranger, infiniment plus positif et avec une double lecture), La Chute (l'équivalent de plusieurs petites claques parsemées le long du livre - je vous donne envie avec mes histoires de claques, hein ?) et d'autres de ses œuvres plus tardives. (et ce n'est pas fini)

    Camus me touche énormément et j'ai vraiment l'impression en lisant ses livres d'être finalement comprise, que ses mots, sa façon de penser, ont été extirpés de force de mon cerveau. Je ne suis pas toujours d'accord avec tout (Le Mythe de Sisyphe par ex) et je ne suis pas forcément émue aux larmes, bien qu'il a failli y arriver avec Lettres à un ami allemand, livre que j'avais choisi en me disant que ça n'avait pas l'air d'être le genre de bouquins que j'allais retenir de lui, grossière erreur. Mais j'ai énormément de respect et d'affection pour cet auteur, dont les livres ont fait partie des plus grandes découvertes de ma vie. Il fait énormément réfléchir, la paresse intellectuelle n'est pas de mise avec lui et ça me plaît beaucoup de voir qu'il n'est pas dans un schéma binaire, bien au contraire.

    Un grand écrivain, à n'en pas douter.

    Je suis très curieuse de connaître vos avis maintenant. :) (qu'ils soient bons ou mauvais)
  • Bibliblogueuse

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #2 13 Janvier 2017 13:36:32

    J'adore Camus aussi. Je viens justement de relire La Peste (j'ai fait un article aujourd'hui même sur mon blog si ça te tente, c'est mon classique du mois). J'ai lu l'Étranger, la Chute et les Justes, pièce que je te recommande si tu ne l'as pas déjà lue. J'ai plus de mal avec ses ouvrages philosophiques comme le mythe de Sisyphe qu'il faudrait peut-être que je relise. J'aimerais lire l'homme révolté que je ne connais pas encore. C'est assurément un très très grand auteur dont l'humanité me bouleverse à chaque fois que je le lis. Grandiose !
  • Ada

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #3 14 Janvier 2017 21:32:19

    Oh, je vais aller voir ça alors. :)

    Les Justes est une très bonne pièce que j'ai justement lu il y a un mois, elle a le mérite de faire beaucoup réfléchir sur la révolution et la révolte. Je n'ai pas non plus lu L'Homme révolté, mais si j'ai bien compris de quoi ça parlait, ça devrait logiquement me plaire, et bien plus que Le Mythe de Sisyphe. (par contre, j'ai vraiment du mal à lire de la philo...) Ouvrage qui a rencontré une critique très acerbe à son égard à l'époque d'ailleurs...

    Le Premier Homme m'attend aussi dans ma PAL, rien que de savoir que c'est un manuscrit inachevé, ça me frustre d'avance.

    Je suis en train de lire sa biographie écrite par Olivier Todd (lui qui se méfiait des biographes, je ne respecte décidément rien :angel:), il avait un programme bien précis en tête. Et dire qu'on ne pourra jamais savoir jusqu'où il voulait en venir...
  • cecile-tte

    Lecteur du dimanche

    Hors ligne

    #4 26 Mai 2017 19:47:46

    Un auteur magistral! Je conseille de tout coeur sa pièce Caligula!
  • Jaime

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #5 26 Mai 2017 20:35:15

    J'ai lu l'Etranger, la Peste et la Chute au lycée et j'ai beaucoup apprécié Camus, il m'a donné à réfléchir sur le sens de la vie, où on va, pourquoi. Mais ça fait bien longtemps et je n'ai pas lu les autres oeuvres que vous citez. Vous m'avez donné envie de le relire et de découvrir toutes ses oeuvres. Merci
  • GabrielleBouquine

    A la découverte des livres

    Hors ligne

    #6 26 Mai 2017 20:40:26

    Mon auteur préféré ! j'ai lu une bonne partie de son oeuvre et je recommande à tous La Peste qui est un roman magistral ! En plus d'avoir une magnifique plume, c'était une personne engagée, qui ne supportait pas les injustices ou les inégalités ! Si vous ne l'avez jamais lu, FONCEZ !
  • Chocolapin

    Surfeur des couvertures

    Hors ligne

    #7 29 Mai 2017 09:35:18

    Je n'ai lu que deux romans de cet auteur : L'étranger et La Peste mais ce fut pour moi un réel plaisir à chaque fois. Son écriture est fluide et les romans poussent toujours à la réflexion.
  • Littleodessa

    Improvisateur de marque-pages

    Hors ligne

    #8 29 Mai 2017 10:12:03

    J'ai l'impression de voir ma fiche pour mon oral de français :')
    J'aime beaucoup cet auteur, sa vie,mais aussi son oeuvre théâtral et celle romanesque, bien que je n'ai les que L'Etranger, qui s'est tout de suite classé dans mes livres préférés ! J'ai tellement hâte de lire la Peste !  Je trouve que ces oeuvres font réfméchir, elles sont toutes très belles !
  • PlumeVive

    Petit joueur sur les mots

    Hors ligne

    #9 12 Septembre 2017 21:36:36

    Bizarrement en lisant les premiers chapitres de l'étranger, moi qui suit assez réfractaire au classique, je me suis laissée tenter et je ne regrette pas mon choix !
  • Raph_09

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #10 03 Novembre 2017 00:17:47

    Après avoir lu (le chef d'œuvre) L'Etranger, je compte lire La Peste. J'attends toutefois quelques mois le temps de réduire ma PAL  :lol:.