[Suivi Lecture] Cinnamon

 
  • Julie27

    Administratrice

    Hors ligne

    #561 12 Avril 2018 21:10:02

    Hello,

    ça fait plaisir de te retrouver par ici :pompom:
    Ton avis sur le Jo Nesbo me rappelle que j'ai justement encore quelques tomes dans ma PAL avec Harry Hole... il faudrait que je reprenne cette saga.
    J'ai aussi "Relic" qui m'attend sagement (et ouf, je n'ai pas vu le film).

    Et "Les cerfs-volants de Kaboul".... je l'avais vraiment adoré :pink:

    Bonne lecture et bonne soirée ;)
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #562 13 Avril 2018 08:13:43

    Waterlyly : c'est le second roman que je lis de Douglas Kennedy (le premier que j'ai lu c'est Cul-de sac), et je suis conquise par cet auteur. Si tous les autres sont du même niveau, ça promet de belles heures de lecture et d'émotion.

    Verdorie: C'est un plaisir de dénicher parfois des vieilleries ou de découvrir après tout le monde un super auteur et de se dire "waouh il m'en reste des choses à lire et des valeurs sûres où je peux me réfugier en cas d'overdose de nullités récentes". C'est ce qui s'est passé avec Douglas Kennedy, que je découvre mais aussi cet été avec Deon Meyer, que je n'avais jamais lu. 

    Merci Julie :) La saga Harry Hoile est excellente, mais avec le fils Nesbo montre qu'il sait faire aussi autre chose, d'autant plus que j'ai l'impression que Harry Hole s'essouffle un peu, après Le léopard, qui est un de ses meilleurs. Il est peut -être temps qu'il change de personnage.

    Dernière modification par Cinnamon (13 Avril 2018 08:14:07)

  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #563 13 Avril 2018 18:13:26

    Les pannes de lecture ça doit être contagieux. Je me traine aussi. Pourtant  le livre que je lis est bien, il est amusant mais bon, moins envie de lire en ce moment.

    suite de la màj:

    Rêver de Franck Thilliez

    <image>


    Rêver est un one-shot. Son histoire rappelle un peu La mémoire fantôme ou encore L’anneau de Moebius, avec une héroïne qui confond rêve et réalité, après une tragédie personnelle qui survient au milieu d’une enquête très dure sur des disparitions d’enfants.  Pour montrer la confusion de son héroïne, Thilliez alterne deux époques dans son récit distantes de quelques semaines. Ce passage constant de l’un à l’autre m’a gênée dans ma lecture, en ce sens qu’il hache le récit inutilement et empêche d’avoir une certaine empathie pour l’héroïne, car les actions ou les explications se coupent en plein milieu, pour changer de période. Donc au lieu d’augmenter me suspense ça le casse. Par contre la fin du roman qui se déroule sur une période rattrape le tout, avec du suspense, des révélations et une belle explication. Pas le meilleur de Thilliez mais un roman intéressant.


    Ma grand-mère vous passe le bonjour de Fredrik Backman

    <image>

    Ma grand-mère vous passe le bonjour est un très joli roman, que j'ai beaucoup aimé. C'est une histoire touchante, douce-amère, sur le pardon., et plus généralement sur la vie, les relations avec les autres, la famille et sur la mort. Ma grand-mère vous passe le bonjour aurait pu très s'appeler "Ma grand-mère vous demande pardon". Le roman commence par la relation quasi fusionnelle entre une petite fille très mûre de "presque 8 ans" et sa grand-mère un peu fofolle. Ce n'est pas le plus intéressant de l'histoire et j'ai eu un peu de mal au début à rentrer dans le roman. Puis la grand-mère meurt et laisse à sa petite fille un ensemble de lettres qu'elle va découvrir au fur et à mesure et qu'elle devra remettre à leurs destinataires, à qui la grand-mère demande pardon.  Là commence un autre roman, beaucoup plus profond qu'il n'y paraît, et une histoire émouvante, dont l'émotion perdure un fois le livre fini.


    Le linguiste était presque parfait de David Carkeet

    <image>

    Le linguiste était presque parfait est un roman moyen, que j'ai lu avec un intérêt tout aussi moyen. Dans un laboratoire de recherche en linguistique, on retrouve le cadavre d'un des éminents linguistes qui y travaille, assassiné dans le bureau d'un de ses collègues. Le collègue en question va mener l'enquête, comprenant rapidement que le meurtrier ne peut être qu'un autre linguiste. Le roman rappelle l'univers humoristique de David Lodge par la peinture du milieu intellectuel des chercheurs ; mais la satire est assez faible et l'humour peu féroce et surtout peu drôle. Il mélange cette description de ce milieu avec une intrigue policière à énigme classique, où on doit trouver le coupable, mais l'histoire est policière est assez faible, voire ratée. Si on sait qui a tué à la fin, on ne sait absolument pas pourquoi, et c'est assez incohérent. Un roman très oubliable, contrairement, à ce que pourrait laisser supposer la lecture de la quatrième de couverture.
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #564 16 Avril 2018 08:40:29

    Suite et fin de ma màj :

    L’appel de l’ange de Guillaume Musso

    <image>

    C’est le second roman que je lis de Musso. J’avais lu il y a quelques mois Demain qui m’avais agréablement surprise.  Le roman commence bien, avec un quiproquo sentimental : un homme et une femme se percutent à l’aéroport de New-York et par mégarde chacun prend le téléphone portable de l’autre. Ils vont échanger à distance, elle à Paris et lui à Los Angeles, à part qu’ils ne se supportent pas. Jusqu’ici, une histoire sentimentale classique mais pas déplaisante. Malheureusement ça se gâte car Musso a voulu faire un thriller par la suite. Arrive comme un cheveu sur la soupe une histoire policière pas crédible, pleine de clichés, qui dure tout le long du roman. L’auteur a voulu écrire un polar comme on écrit un roman sentimental mais ça ne fonctionne pas. L’appel de l’ange aurait pu être une romance sympa ; hélas c’est un polar raté.


    La jambe gauche de Joe Strummer de Caryl Férey

    <image>

    La jambe gauche de Joe Strummer reprend le personnage de McCash, flic irlandais borgne et misanthrope, qui se découvre père d'une gamine de 11 ans dès le début du roman, et qui va enquêter sur la mort d'une fillette de 6 ans.  C'est un polar sympa, rock, qui rend hommage à Joe Strummer et aux Clash. Des petites pointes d'humour vachard, une intrigue assez simple et un peu politisée ; c'est dans la tradition du roman noir français. Même si j'ai préféré Haka, j'ai bien aimé La jambe gauche de Joe Strummer
  • Millina

    Gastronome littéraire

    En ligne

    #565 16 Avril 2018 23:05:59

    Coucou,
    Je viens sur ton suivi parce que ton pseudo m’a intriguée. Tu es fane de Cannelle? Perso j’adore cette épice :yeah:. J’ai récemment fait un gâteau à la cannelle et aux raisins sec un délice ;)
    Ton avis sur Les Cerfs Volants de Kaboul de Khaled Hosseni donne vraiment envie. Il est dans la bibliothèque parentale donc un de ces quatre je le chippe ;). Je te remercie et ma mère peut-être un peu moins ;)
    Bonne lecture :pompom: :yeah:

    Dernière modification par SheilaPendragon (16 Avril 2018 23:07:56)

  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #566 18 Avril 2018 07:30:55

    SheilaPendragon Mon pseudo vient d'une ancienne série télé. Mais ça aurait pu être aussi le choix de la cannelle car j'aime beaucoup les épices : cannelle, curry, coriandre, cumin.... Le tien est orignal. Il fait très fantasy.

    Je lis très peu en ce moment. Hier j'ai lu 0 page, ce qui ne me ressemble pas. J'ai du mal à lire en ce moment.