De l'inconvénient d'être né

de Emil Cioran (1973)

Synopsis

Moyenne

17.1

25 votes

TRES BON

L'amertume vient toujours après l'espoir. Les plus profondes tristesses n'adviennent qu'aux idéalistes déçus. Aussi, conformément à la tradition des sages anciens, Cioran pratique la désillusion.

Dans ce recueil, chaque aphorisme est destiné à mettre à mort le désir quand il nous porte à vouloir l'impossible. L'écriture est ici tranchante. La vérité, à chaque phrase, paraît tomber comme un couperet. Déconseillé à tous ceux qui ne savent pas garder la tête sur leurs épaules, cet ouvrage peut être une découverte décisive pour quiconque a le goût du paradoxe et de l'autodérision. Il faut donc lire Cioran pour se fortifier, pour se délivrer de cette complaisance qui porte à se délecter dans la plainte quand rien ne va comme on le souhaite.

Cioran, d'origine roumaine, partage avec son compatriote Ionesco ce sens du non-sens qui lui a permis de goûter la vie sans arrière-pensée, et de mener jusqu'à la fin, malgré une reconnaissance tardive, l'existence insouciante et légère d'un homme sans convictions, n'ayant jamais été déçu pour n'avoir rien attendu.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2017 Editions Folio (Essais)

Française Langue française | 250 pages

1987 Editions Folio (Essais)

Française Langue française | 243 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • Dysto Le 07 Février 2015 à 01:33
    Quand on a déjà lu du Cioran on sait à quoi s'attendre avec ce bouquin. De plus il est simple à lire du fait qu'il soit seulement composé d'aphorismes.
  • enirehtac Le 12 Février 2018 à 11:27
    Des pensées d’un tel cynisme et d’un tel nihilisme, qu’elles en deviennent jubilatoires. Beaucoup sont hypocondriaques, d’autres décoiffantes. On dirait que Cioran avait besoin de nous déverser son mal à être pour réussir à vivre. J’ai adoré.
  • 14_T_et_demi Le 16 Août 2018 à 22:08
    Ce livre a été pour moi un paradoxe : le pessimisme de Cioran m'a plusieurs fois poussé à vouloir le contraire de ce qu'il avançait. Il m'a donné une rage de vivre alors que certains aphorismes pourraient plutôt pousser au contraire. En bref, une lecture paradoxale, mais bonne.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !