Sur les cimes du désespoir

de Emil Cioran (1990)

Synopsis

Moyenne

16.1

12 votes

BON

Une constatation que je peux vérifier, à mon grand regret, à chaque instant : seuls sont heureux ceux qui ne pensent jamais, autrement dit ceux qui ne pensent que le strict minimum nécessaire pour vivre. La vraie pensée ressemble, elle, à un démon qui trouble les sources de la vie, ou bien à une maladie qui en affecte les racines mêmes. Penser à tout moment, se poser des problèmes capitaux à tout bout de champ et éprouver un doute permanent quant à son destin ; être fatigué de vivre, épuisé par ses pensées et par sa propre existence au-delà de toute limite ; laisser derrière soi une traînée de sang et de fumée comme symbole du drame et de la mort de son être - c'est être malheureux au point que le problème de la pensée vous donne envie de vomir et que la réflexion vous apparaît comme une damnation.

Titre original : Pe culmile Disperati (1934)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2007 Editions Le Livre de Poche (Biblio essais)

Française Langue française | Traduit par André Vornic | 127 pages | ISBN : 2253057819

1991 Editions Le Livre de Poche (Biblio essais)

Française Langue française | Traduit par André Vornic | 128 pages

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

2 commentaires

  • Dysto Le 10 Septembre 2014 à 15:21
    Impressionnant ce Cioran, à 22 ans écrire quelque chose d'aussi pessimiste ! Cette oeuvre reste quand même bonne et dont on peut retenir pas mal de choses ! Si vous êtes pas pessimiste de base ne lisez pas ce livre ahah !
  • RiRead Le 12 Août 2019 à 21:14
    Un Cioran fidèle à lui même : féroce, désespéré, drôle, brillant..

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !