L'insecte

de Jules Michelet (1858)

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

"Avec les insectes, Michelet aborde un sujet qui se prête admirablement au parallèle avec ses préoccupations historiques. La tribu des insectes apparaît bien vite comme l'analogue du peuple. Les insectes, ce sont les "nombreux", les petits, les travailleurs, les méprisés, les invisibles. Aborder leur étude, c'est accomplir dans l'histoire naturelle une révolution comparable à celle qu'on faite les historiens sous la Restauration lorsque, se détournant de l'histoire des têtes couronnées, ils ont décidé de s'intéresser aux innombrables sans-grades qui au cours des siècles avaient produit, bâti, inventé, pensé le monde. De la même façon, les bêtes les plus infimes n'ont-elles pas sur la planète le rôle le plus fondamental, ne produisent-elles pas le monde où vivent les espèces supérieures, ne construisent-elles pas les continents de l'avenir ? Si les coraux parlaient, ils rappelleraient à l'homme : "Tes cités, tes Louvres, tes Capitoles se sont bâtis de nos débris." Michelet radicalise le geste des historiens de son temps: au décentrement qu'ils avaient accompli, des puissants vers la masse, il ajoute le décentrement de l'homme au sein de la Création.

1 édition pour ce livre

2011 Editions Des Equateurs

Française Langue française | 394 pages | ISBN : 2849901172

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !