Le festin chez Trimalcion (Pétrone)

Synopsis

Moyenne

12.4

7 votes

FAIBLE

Malgré son état lacunaire, Le Satiricon, dont est extrait Le Festin chez Trimalcion, est une œuvre fondatrice , considérée comme le premier de tous les romans. C'est également la première œuvre dans laquelle se donne à lire la langue parlée des affranchis. Dans ce roman à multiples rebondissements, Trimalcion organise un festin, auquel sont invités le narrateur Encolpe et ses compagnons. Des plats farfelus et surprenants s'y succèdent jusqu'à la nausée, alternant avec des intermèdes musicaux, acrobatiques ou poétiques et des récits cocasses. L'ensemble est savamment orchestré par Trimalcion, le tyrannique maître des lieux. La nouveauté du texte de Pétrone ainsi que son caractère sulfureux ont longtemps laissé le Satiricon au rang des livres qu'on lisait sans s'en vanter. Ce n'est qu'au XXème siècle qu'a été mis en avant son caractère littéraire, et particulièrement celui de la Cena Trimalcionis. Cette dernière fait en effet partie de la littérature de banquet, déjà bien illustrée dans la littérature grecque, et derrière les propos vulgaires tenus par Trimalcion et ses invités, les modèles ''sérieux'' (Platon, Horace...) ne sont jamais très loin.

1 édition pour ce livre

2017 Editions Hatier

Française Langue française | 176 pages | ISBN : 240100081X

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

2 commentaires

  • Yukiness Le 21 Janvier 2018 à 16:04
    Un ouvrage intéressant lu dans le cadre dans la spécialité latin. Bien que je n'ai pas été enchantée par le personnage de Trimalcion et sa débauche, j'ai trouvé l'oeuvre de Pétrone drôle et démesurée. La syntaxe latine est plutôt simple mais le texte regorge de termes techniques et est très riche en vocabulaire. De plus, Pétrone fait parler des affranchis avec un jargon d'argot, chose originale.
  • Monsieur Seguin Le 09 Juillet 2019 à 20:57
    Une œuvre singulière dont la lecture est plaisante. Les situations et paroles familières vont en rebuter plus d'un, mais cela ajoute une saveur comique et est un extraordinaire témoignage de la vie romaine du Ier siècle après J.-C. ; par ailleurs, le vocabulaire est très riche et le style changeant (passant de l'argot à un langage plus soutenu ; ce qui est agréable). L'histoire reste particulière.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !