Le jardin des supplices

Synopsis

Moyenne

14.3

7 votes

MOYEN

Le Jardin des supplices n'est pas seulement le catalogue de toutes les perversions dans lesquelles s'est complu l'imaginaire de 1900. L'ouvrage exprime aussi l'ambiguïté de l'attitude d'un Européen libéral, mais Européen avant tout, devant le colonialisme et ce qu'on n'appelait pas encore le Tiers Monde. Pour Mirbeau, la Chine est le lieu des plaisirs mortels et, par leur système pénal et l'invraisemblable raffinement de leur cruauté, les Chinois ne peuvent être à ses yeux que des barbares : Emmanuelle sur fond de guerre du Viêt-nam, comme l'écrit Michel Delon. Mais les Chinois vivent dans une société plus solidaire et matériellement moins asservie que la nôtre. Et surtout ils sont d'admirables artistes. Tel est le paradoxe de la Chine : un jardin de supplices mais aussi les plus belles porcelaines, les plus beaux bronzes que l'on ait jamais faits. " Voici donc les Barbares à peau jaune dont les civilisés d'Europe à peau blanche violent le sol. Nous sommes toujours les mêmes sauvages, les mêmes ennemis de la Beauté. "

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2003 Editions Folio (Classique)

Française Langue française | 338 pages

1986 Editions 10/18

Française Langue française | 286 pages

1957 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | 254 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • Naïade Le 08 Mars 2015 à 16:38
    Comment dire ? Un roman très particulier. Âmes sensibles s'abstenir.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !