Le médecin volant, suivi de Sganarelle

Synopsis

Moyenne

15.3

4 votes

BON

Le médecin volant --
Lucile dans la première pièce, Lucinde dans la seconde, veulent toutes les deux un mari, et comme leurs pères, trop têtus et avares, refusent leur prétendant, elles feignent de tomber malade. À leur chevet s?agitent alors usurpateurs ou docteurs qui rivalisent, pour les uns d?ingéniosité et de malice, pour les autres d?incompétence, de pédantisme et de bouffonnerie.

Sganarelle --
Le titre de cette comédie de 1660, six mois après Les Précieuses ridicules, est déjà un programme. Tout le théâtre de Molière tient dans ces trois mots. Sganarelle est un type comique qu'on retrouvera dans nombre de ses pièces, jusqu'au Dom Juan. Le cocu, c'est le personnage éternellement ridicule de la farce et du fabliau médiéval, berné et furieux de l'être... Molière fait d'une marionnette un caractère. La jalousie sera un des grands thèmes de son théâtre, et mène à Alceste. Le dernier mot du titre, l'imaginaire, désigne les illusions dont vivent les personnages, leurs égarements, la quête de l'authenticité et de la réalité sous les obsessions. L'essentiel est de rapprocher ces trois termes pour faire rire. On rit de la déformation, de la difformité : le masque déforme le corps, l'obsession déforme l'esprit, la passion torture l'âme.

1 édition pour ce livre

2005 Editions Pocket

Française Langue française | 81 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !