Quatre comédies à lire et à jouer

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

Les comédies que vous allez lire et jouer sont tout au plus des farces. Les deux premières figuraient parmi celles que Molière a écrites et jouées en province ; mais les deux autres qui datent de 1668 et de 1671 nous montrent qu'il n'a jamais renoncé à utiliser les moyens populaires de la farce pour plaire à son public. C'est un trait constant de son oeuvre. On trouve jusque dans ses dernières pièces des détails, des situations, des « gags » qui sont repris de ses premières farces.
« La Jalousie du Barbouillé », c'est l'histoire d'un mari dupé par sa trop jeune femme, qu'il veut garder au logis envers et contre tout. 
« Le médecin volant » inaugure la série des « fourberies » avec Sganarelle, qui se déguise en médecin pour faciliter le mariage de deux jeunes gens qui s'aiment; c'est déjà un peu Scapin.
« Le mariage forcé » met en évidence le ridicule d'un homme de cinquante ans qui s'est entiché d'une jeune coquette qui va sûrement le faire tourner en bourrique.
Enfin, « La comtesse d'Escarbagnas », une des dernières pièces de Molière, s'inscrit dans la tradition des Précieuses ridicules, de Monsieur de Pourceaugnac et autres Bourgeois gentilhomme : c'est l'esquisse amusante du portrait d'une provinciale snob et ridicule qui veut épater la galerie.

1 édition pour ce livre

1986 Editions L'École des loisirs (Médium Poche)

Française Langue française | 120 pages | ISBN : 9782211024068

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !