[Elisabeth Tremblay] Auteur de la saga Filles de lune

  • Fille-de-lecture

    Ingénieur en construction de bibliothèques

    Hors ligne

    #11 13 Mars 2015 19:46:05

    Bonjour Élisabeth !

    Merci d'être présente pour ce rendez-vous, je trouve ça géniale qu'une auteure de chez nous puisse discuter avec tout les membres qu'ils viennent d'Europe, d'Amérique ou d'ailleurs :)

    Ma première question, pourquoi avoir choisit Saint-Joseph-de-la-Rive, dans Charlevoix pour faire le parallèle entre les deux mondes ?
  • LeCoindAudrey

    Passionné du papier

    Hors ligne

    #12 13 Mars 2015 19:47:01

    Une fois le texte fini, comment a été votre parcours jusqu'à la publication ?
  • Filledelune

    Auteur invité

    Hors ligne

    #13 13 Mars 2015 19:47:46

    On s'inspire toujours de gens de notre entourage, souvent même sans le vouloir.  On prend des "p'tits morceaux" de plusieurs personnes pour créer un personnage.  Parfois, mais plus rarement, on s'inspire d'une personne en particulier. Dans un cas comme ça, je demande toujours à la personne en question si ça la dérange de servir de "base" pour un personnage.
  • Olympe16

    Lecteur du dimanche

    Hors ligne

    #14 13 Mars 2015 19:48:53

    Pourquoi avoir fait vivre autant d'épreuves à Naïla ?
  • Filledelune

    Auteur invité

    Hors ligne

    #15 13 Mars 2015 19:49:09

    J'ai choisi St-Joseph de la Rive parce que mon père est né dans ce village et que j'y vais au moins une fois par année depuis ma naissance.
  • Filledelune

    Auteur invité

    Hors ligne

    #16 13 Mars 2015 19:51:32

    Entre les premières lignes du manuscrit et la publication, il s'est écoulé 9 ans. Pendant 3 premières, j'ai surtout mijoté mon histoire dans ma tête, puis j'ai écrit et retravaillé le texte jusqu'en 2006, pour finalement le soumettre à des maisons d'édition à partir de septembre 2006. J'ai eu une réponse positive des éditions de Mortagne en avril 2007, puis on a retravaillé le texte et le premier tome est sorti en mars 2008.
  • Fille-de-lecture

    Ingénieur en construction de bibliothèques

    Hors ligne

    #17 13 Mars 2015 19:53:32

    Filledelune a écrit

    J'ai choisi St-Joseph de la Rive parce que mon père est né dans ce village et que j'y vais au moins une fois par année depuis ma naissance.


    Ah d'accord, c'est une belle façon de lui rendre hommage :)

    Ma deuxième question : Vous avez été publié aux éditions de Mortagne, chez Pocket et chez Québec Loisirs. Étais-ce 3 maisons d'éditions chez lesquels vous avez envoyez votre manuscrit ou c'est votre premier éditeur qui leur a donner le droit de publier ?

  • Filledelune

    Auteur invité

    Hors ligne

    #18 13 Mars 2015 19:55:30

    Je n'avais pas l'intention de faire subir autant d'Épreuves à Naïla à l'origine, mais l'histoire s'est modifié en cours de route et le parcours de l'héroïne est devenu plus difficile. Honnêtement, je pense que je n'aime pas les parcours facile et les histoires à "l'eau de rose" même si j'en lis parfois. J'aime que les personnages aient à se dépasser, à affronter leurs peurs. Je pense que c'est comme ça qu'on "grandit " en tant qu'humains.
  • Filledelune

    Auteur invité

    Hors ligne

    #19 13 Mars 2015 19:57:52

    J'ai envoyé mon manuscrit à quatre maisons en tout. Trois l'ont refusé et Mortagne l'a accepté. Ensuite, ce sont les éditions de Mortagne qui ont vendu les droits à Québec Loisirs et Pocket. Dans le milieu, on appelle ça des "droits dérivés".  :)
  • Olympe16

    Lecteur du dimanche

    Hors ligne

    #20 13 Mars 2015 20:01:57

    Filledelune a écrit

    Je n'avais pas l'intention de faire subir autant d'Épreuves à Naïla à l'origine, mais l'histoire s'est modifié en cours de route et le parcours de l'héroïne est devenu plus difficile. Honnêtement, je pense que je n'aime pas les parcours facile et les histoires à "l'eau de rose" même si j'en lis parfois. J'aime que les personnages aient à se dépasser, à affronter leurs peurs. Je pense que c'est comme ça qu'on "grandit " en tant qu'humains.


    C'est ce qui m'a certainement le plus plu dés le départ. Que Naïla ne soit pas une énième ado a qui il arrive plein d'épreuves mais qui a toujours quelqu'un pour la sauver. Ici la plupart du temps, Naïla doit s'en sortir seule et trouver la force de tout affronter même le plus difficile tout en sachant que si elle ne le fait pas personne ne le fera a sa place.
    Moi aussi je lis pas mal de romance et je suis comme certainement toutes les filles très "fleur bleue" mais de temps en temps on aime aussi d'autres histoires qui sortent de l'ordinaire alors merci pour cela ;-)

    Je me suis souvent demandé : comment vous est venu l'idée de créer des jumeaux adversaires ?