[Suivi Lecture] Cinnamon

 
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #1 31 Août 2016 10:57:09

    Bonjour les Livraddictiens-tiennes :)

    Je me jette à l'eau (plouf!) et fais mon premier suivi de lecture.

    Je suis passionnée de polars qui représentent une grosse partie de mes lectures.  J'aime aussi beaucoup la littérature asiatique. Mon suivi lecture traitera de ces deux types de littérature mais pas que...  Car j'aime aussi la littérature générale venue d'un peu partout et de tous types.  Au final j'essaie d'avoir de goûts assez éclectiques, même si je reste fidèle au polar depuis... et même plus encore!
    Et depuis quelques temps je lis des livres humoristiques parce que ça fait du bien de rire (non.....!  Si si, je t'assure!). La difficulté étant de trouver de bons livres humoristiques, qui soit et bons sur un plan littéraire (sans être forcément des chefs d'œuvre incontournables, on n'en demande pas tant mais quand même...) et drôles (ce qui est un minimum pas forcément atteint). D'ailleurs j'ai bien envie de lire Comment braquer une banque sans perdre son dentier? Je trouve le titre marrant et l'idée sympa (un gang de vieux braqueurs) mais je crains que ce soit une sorte de sous-Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, qui en profite pour surfer sur le succès de ce livre, succès amplement mérité parce qu'il est vraiment très drôle et original.  le genre de livre qui met de bonne humeur, un peu comme les romans de Arto Paasilinna, auxquels il fait allusion.

    Le suivi lecture étant pour parler de ses lectures en cours, j'en viens au sujet après cette introduction un peu longue:
    Je lis [Angor] de Franck Thilliez, qui est un polar, bien noir et horrible, dans la lignée de ce qui fait Thilliez. J'en ai lu une centaine de pages et je suis bien accrochée. Une amie m'a dit que c'était un de ses meilleurs. Comme moi, elle les a tous lus, en tout cas ceux qui sont en poche. Car je ne lis que des romans en poche, pour des raisons de prix et de place.

    Juste avant j'avais lu L'oiseau de mauvais augure de Camilla Läckberg. L'univers de Läckberg est beaucoup moins sombre que celui de Thilliez, et c'est agréable de passer de l'un à l'autre.  J'aime beaucoup des auteurs comme Thilliez et PIerre Lemaitre, mais j'éprouve le besoin après ces lectures très sombres et violentes de passer à un univers plus léger. Là j'ai fait l'inverse.
  • oriane0102

    Insomniaque des livres

    Hors ligne

    #2 31 Août 2016 11:03:36

    Je vois qu'on a des goûts en commun pour la lecture (les polars et les romans asiatiques)!
    Je n'ai lu que Puzzle de Thilliez mais j'avais bien aimé! J'ai hâte de savoir ce que tu penses de Angor
    Bonne lecture :)
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #3 31 Août 2016 11:13:45

    J'ai lu Puzzle aussi. C'est prenant mais c'est celui que j'ai le moins aimé car je trouvais qu'il ressemblait beaucoup à un excellent roman d'un autre auteur  (Je ne dirais à quel roman il ressemble car je ne veux pas spoiler et comme je ne sais pas comment on fait marcher le bouton spoiler...)  Et du coup j'avais pigé le pourquoi du comment.
    Ceux que j'ai préférés de Thilliez sont La forêt des ombres, un huis-clos très angoissant alors qu'en général les huis-clos ça tourne assez à vide, La chambre des morts qui est son premier et Le syndrôme [E]. L'anneau de Moebius est très bon aussi, avec un côté un peu fantastique.  Mais globalement ils sont tous bons. Thilliez est vraiment une valeur sûre du thriller, l'un des meilleurs dans ce style là.

    Dernière modification par Cinnamon (01 Septembre 2016 17:08:49)

  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #4 01 Septembre 2016 17:36:54

    Petit tour en ville pour acheter des livres en cadeau pour un anniv'.  Et comme il m'est impossible de résister, non au son du cor le soir au fond des bois -ça je peux-,  mais au cri déchirant d'un bon livre sur son présentoir,  j'ai alourdi ma PAL qui est déjà amplement garnie. J'ai pris Comment braquer une banque sans perdre son dentier, bon, celui-ci était plus ou moins prévu. J'ai envie de légèreté après la noirceur de [Angor], dont je continue la lecture avec grand intérêt. Jusqu'ici il est très bon. Vivement ce soir que j'en poursuive la lecture. Mais comme achat imprévu: La mort au festival de Cannes de Brigitte Aubert dont j'avais adoré La Mort des bois et encore plus La mort des neiges, pour son sens du suspense et son humour vachard.  Ca faisait très longtemps que je n'avais plus rien lu de Brigitte Aubert, alors que c'est une autrice que j'adore. Autre auteur non lu depuis très longtemps auquel je n'ai pu résister : James Ellroy qui a été pour moi un auteur de référence et un de mes auteurs de polars préférés ; j'ai embarqué Perfidia. Apparemment il refait un nouveau quatuor de L.A. Son premier quatuor était excellent, avec une mention particulière pour Le Grand Nulle Part qui m'avait époustouflée, et atterrée aussi car il est vraiment terrible. Une grand claque ! Dans la série, on prend les mêmes et on recommence : Mo Hayder avec Viscères, que je n'avais pas lue depuis là aussi un bon nombre d'années, alors qu'elle a écrit de très bons polars, et plus particulièrement L'homme du soir, qui est terrifiant. A la suite de quoi je me suis dit qu'il serait pas mal que je découvre de nouveaux  auteurs et donc j'ai pris Avant d'aller dormir de S. J. Watson, que je ne connais pas du tout mais dont j'ai vu qu'il avait reçu le prix du polar SCNF qui ne récompense pas de la littérature de gare comme on pourrait le croire (mouarf, quel humour!  ) mais très souvent d'excellents polars, dont , par exemple, Hutu de Caryl Férey.
    Et puis je me suis arrêtée là, mais ce n'était pas l'envie qui me manquait de continuer à musarder dans les rayons, pour notamment trouver des livres et des auteurs dont j'ai pu lire beaucoup de bien sur ce site, dont la série W3 et Olivier Noreck, si je n'ai pas estropié leur nom.
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #5 05 Septembre 2016 12:28:52

    J'ai fini [Angor] qui était vraiment très  bon.

    C'est la quatrième tome qui met en scène les deux détectives Franck Sharko et  Lucie Henebelle. Ca commence de façon très classique, comme une histoire de serial killer parmi tant d'autres, un thriller qui fait dans l' horrifique, avec un petit goût de déjà lu. J'ai lu les deux cents premières pages, bien accrochée parce que c'est bien fait mais en me disant: "ce passage là, on dirait Genesis de Karen Slaughter, cette histoire-là, c'est un peu la même chose que Créances de sang de Michaël Connelly, tiens maintenant ça ressemble au Silence des agneaux de Thomas Harris, puis aux Racines du Mal de Maurice Dantec... J'avais le sentiment d'un patchwork mêlant sur des courtes scènes successives plusieurs autres thrillers. Puis à un moment, le récit a complétement décollé, et à ce moment-là plus aucun doute pour moi : [Angor], c'est vraiment du Thilliez et du très bon Thilliez . L'auteur n'a pas perdu son inspiration, loin de là.  Une histoire très bien faite,  prenante, et assez effrayante car comme beaucoup de romans de Thilliez s'appuyant sur des pans très noirs d'une réalité historique et socio-politique. 

    Besoin d'un peu d'air frais et de gaîté après la noirceur étouffante de Thilliez. J'ai donc enchaîné avec Comment braquer une banque sans perdre son dentier?. J'ai dû lire une soixantaine de pages, et je trouve ce roman très sympa et agréable à lire.  Je suis agréablement surprise en tout cas pour l'instant.  C'est amusant, mais avec un humour à la fois cocasse et grinçant, sur la façon dont, au choix et selon notre humeur et le politiquement correct : les vieux, les seniors, les aînés, les anciens, les retraités, les personnes âgées.... barrez les mentions inutiles....   sont et considérés et traités dans notre société (même si le roman est suédois, ça peut s'appliquer à l'ensemble de la société occidentale). Cinq "vieux" qui ne supportent plus leur vie en maison de retraite  - parce qu'on n'a quand même pas bossé toute sa vie pour se retrouver à manger des plats industriels sous vide infects, entre autres griefs (et on les comprend)- décident de se reconvertir en cambrioleurs...
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #6 12 Septembre 2016 16:19:58

    J'ai terminé Comment braquer une banque... Une lecture agréable qui m'a bien plu. Un bon divertissement qui se lit le sourire aux lèvres. J'attends quelque temps avant de me procurer la suite  Le gang des dentiers fait sauter la banque. J'aime bien varier les lectures et attendre un moment entre deux romans d'un même auteur. Ca permet de ne pas me lasser.
    Ce roman est dans la lignée des romans de Johanssen et de Paasilinna. On retrouve cet humour scandinave  de situations loufoques et de personnages cocasses, avec plein de bons sentiments qui finissent par triompher des affreux-vilains-méchants empêcheurs de danser en rond. Même si ce roman est moins drôle que d'autres du même acabit, cela reste une lecture de détente vraiment sympathique, avec en même temps des petites égratignures sur la façon dont on considère à présent dans notre société  la vieillesse et le traitement réservé aux gens âgés:
    "Il y avait certainement quelque chose qui clochait dans cette société quand on était obligé de devenir délinquant pour s'amuser un peu à l'automne de sa vie..." (p. 169)
  • Julie27

    Administratrice

    Hors ligne

    #7 12 Septembre 2016 20:26:10

    Coucou,

    Super que tu aies aimé "Angor" ;)
    Je ne sais pas si tu prévoies de lire "Pandémia" mais je l'avais trouvé encore meilleur !

    "Comment braquer une banque sans perdre son dentier" fait partie du genre de livre que j'aime bien, entre deux autres lectures...

    Sais-tu ce que tu vas lire ensuite?
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #8 13 Septembre 2016 10:28:02

    Bonjour Julie :)

    Oui je prévois de lire Pandémia mais pas tout de suite.  Si tu l'as trouvé encore mieux que [Angor], ouh là! ça doit déménager :) Un plaisir de lecture supplémentaire en perspective! Chic, dit-elle en se frottant les mains!

    Je suis restée en Suède après "les dentiers" avec un petit roman de Camilla Läckberg, Cyanure, petit dans les tous les sens du termes, car outre le nombre restreint de pages (dans les 150), il ne casse pas trois pattes à un canard.  Il n'appartient pas à la série Erica Falk/Patrick Hedström, même s'il met en scène Martin Molin, un des personnages récurrents de la série, qui se retrouve coincé sur une île, à enquêter sur un meurtre. Le roman est un whodunit, qui rend hommage à Sherlock Holmes et ressemble beaucoup aux romans d'Agatha Christie, mais en version pas terrible. 
    Le pitch: le grand-père à héritage se fait zigouiller au début du roman (je ne spoile pas grand chose vu qu'on le voit arriver gros comme un camion), et ce brave Martin va chercher qui c'est-y qui l'a fait, tout le monde ayant un intérêt à l'avoir tué pour hériter. Si on n'a jamais lu Camilla Läckerg, il vaut mieux commencer par La princesse des glaces, le premier de la série, qui est nettement supérieur et donne une meilleure idée des qualités de cette autrice.  Maintenant, il faut relativiser, si on aime bien Läckberg et les polars à énigme, ce n'est pas non plus épouvantable ni catastrophique: si le bouquin nous tombe sous la main et qu'on une heure à passer, ça se lit facilement. Il faut le prendre pour ce que c'est: un hommage sympathique aux polars à énigme de Conan Doyle et d'Agatha Christie.
  • Fan2polar

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #9 13 Septembre 2016 21:09:40

    Contente de voir que tu as ouvert ton suivi de lecture ... ;)
    Pour ma part, j'ai "abandonné" le mien ... :D
    Je préfère aller piocher des idées chez les autres, je crois !

    Bonne lecture à toi !
  • Cinnamon

    Tourneur de pages compulsif

    Hors ligne

    #10 14 Septembre 2016 10:50:09

    Bonjour Fan2polar :)

    C'est dommage que tu aies abandonné (j'espère provisoirement) ton suivi de lecture. J'aimais bien m'y balader. En tout cas, bienvenue sur le mien.

    J'ai commencé à lire Le petit Bonzi de Sorj Chalandon, qui est un auteur français que je ne connaissais absolument pas. C'est un livre que j'ai choisi sans le choisir vraiment puisqu'il faisait partie d'une sélection commerciale réalisée par les éditions Le Livre de poche : "pour l'achat de deux Livre de poche, un troisième vous est offert", à choisir entre plusieurs. Comme soit j'en avais lu certains, soit d'autres ne me disaient rien,  j'ai opté pour celui-là, qui traînait depuis un moment dans ma PAL et que j'ai exhumé l'autre jour, puisque j'ai décidé de m'attaquer à cette satanée PAL qui grossit au fil des années et de mes achats successifs.  Et comme il faut bien commencer par quelque chose, et bien va pour Le petit Bonzi.
    J'en suis au début et c'est pas mal.
    Le petit Bonzi est un enfant; ça se passe à Lyon, dans le début des années 60, et ça raconte sa vie et surtout celle de son meilleur ami, Jacques, qui est aussi son voisin de palier, dont le récit dévoile au fur et à mesure

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    qu'il est bègue, battu par son père. Du fait d'être bègue  découle tous ses malheurs et un quotidien douloureux au collège