[Bousquet, Charlotte] Fanny

 
    • Clara0709

      Consommateur de phrases

      Hors ligne

      #1 21 Mai 2015 12:30:49

      <image>

      Résumé :
      Fanny revient des États?Unis pour décrocher le rôle de sa vie, celui qui lui permettrait de casser son image de fille sage. De retour en France, elle retrouve sa famille qui ne l’a jamais soutenue. Les choses n’ont pas changé. Fanny renoue avec sa meilleure amie et les deux femmes redeviennent complices comme au premier jour. Pour l’aider à se remettre d’une rupture, Fanny accepte de piéger le mufle qui a brisé le coeur de son amie. La voilà prisonnière de deux rôles au moment où elle rencontre quelqu’un qui pourrait l’aimer pour elle?même.

      Mon avis :
      Fanny a été une lecture rapide, en à peine 4h, j'avais finis ce roman. Bien que l'histoire reste plaisante, j'en ressors déçue avec un avis mitigé. L'écriture de l'auteure est simple, agréable à lire et les pages défilent toutes seules. Le roman étant court, on rentre vite dans le récit.

      Ce n'est pas son histoire qui m'a dérangé mais son personnage principal. Nous faisons la connaissance de Fanny. Fanny est une jeune femme qui décide de revenir à Paris pour une audition. Elle rêve de devenir actrice et de décrocher le rôle de sa vie. Fanny n'est pas soutenue par sa famille et doit en prime supporter les sarcasmes de sa belle-mère. Une fois à Paris, elle retrouve son amie d'enfance Sonia. Sonia tente de se remettre d'une rupture. Pour se venger, les deux jeunes femmes montent un stratagème. Fanny doit endosser le rôle de Marie, draguer, sortir avec l'ex de Sonia pour le larguer comme il l'a fait avec elle. Or, en acceptant de jouer le rôle, Fanny ne pensait pas qu'elle rencontrerait l'amour sur son chemin avec Idriss.

      Qu'est-ce que je n'ai pas aimé chez Fanny ? Tout d'abord, je n'ai pas su m'identifier à elle. Je suis restée complètement indifférente à ce qu'elle pouvait vivre, à ses sentiments, antipathique. Elle n'aime pas sa vie, elle est tout le temps en train de se plaindre, qu'elle veut que les choses changent. Ok tu n'aimes pas ta vie, il y a des choses qui te dérangent, alors remue toi les fesses et fais en sorte que les choses changent, évoluent. Mais ce n'est absolument pas le cas. J'ai eu l'impression qu'elle attendait que tout lui tombe dessus, comme par enchantement. Mais la vie ce n'est pas ça. Si tu ne prends pas ta vie en main, les choses ne bougeront pas. Ce n'est pas le fait qu'elle se plaigne, c'est sa passivité qui m'énerve. Elle fait des erreurs, se les reproche, mais ne fait rien pour y remédier et s'enfonce davantage.

      Par rapport à la romance, celle-ci est présente sur deux tableaux. Fanny/Marie avec l'ex de son amie Sonia et Fanny avec Idriss. C'était évident que les événements allaient se dérouler de cette manière. Elle ne pouvait pas jouer sur deux tableaux indéfiniment, un jour ou l'autre la vérité finit par se savoir. J'ai bien aimé son histoire avec Idriss, c'est un homme bien, passionné.

      A travers ce roman, l'auteure nous offre une vision du monde du théâtre et du cinéma. Un monde dur, difficile ou la concurrence est rude. Il faut se battre pour réussir. J'ai finis par apprécié le personnage de Fanny au dernier chapitre et à l'épilogue car elle se « réveille » et prend conscience de ce qu'elle veut réellement.

      En conclusion, je n'ai pas accroché au personnage de Fanny. Je l'ai trouvé trop passive et pas assez combattante pour ses choix. Par rapport, à la romance, la chute était évidente. Il m'a manquait de l'amour, de la passion, un peu plus de sentiments. Je ne dirai pas que le roman est mauvais, juste qu'avec moi, ça n'a pas marché. Je ne tourne pas le dos à l'auteure, je lirais un autre de ses romans pour me faire un avis plus large car c'est juste le récit qui ne m'a pas conquis.

      Fiche Bibliomania

    • prettybooks

      Passionné du papier

      Hors ligne

      #2 17 Juin 2015 12:19:28

      Je suis en train de le lire (à la moitié à peu près) et j'aime bien mais quelque chose me dérange, sans doute l'héroïne que j'ai du mal à apprécier..