C'est vendredi, les partenariats sont au rendez-vous dès 20h !

Cette semaine, une large sélection vous est proposée ! Cliquez.

[Brajavel, René] Ravage

 
  • EcureuilBibliophile

    Casual lecteur

    Hors ligne

    #1 28 Avril 2017 19:03:58

    Il y a quelques jours je finissais Ravage de Barjavel.
    (je vous mets le lien sur bibliomania : http://www.livraddict.com/biblio/livre/ravage.html )

    J'ai bien aimé ma lecture : j'ai été prise par le récit. Mais quelque chose me gênait, au dela de passages qui ne mènent à pas grand chose ou de mon incompréhension globale de la "catastrophe" (qui techniquement m'intrigue)... Les personnages féminins sont soit absents soit idiotes.
    Je ne sais pas si c'est juste un ressenti perso ou si vous l'avez également vécu comme ça..

    Sans spoiler, le modele de société mis en place finalement m'a également énormément déplu... mais je vais mettre ça sur l'époque où le roman a été écrit, et passer outre.
    J'avais déjà un peu ressenti ça à la lecture de l'Enchanteur (il y avait eu un book club et on était plusieurs à avoir ce ressenti).

    Je serais curieuse qu'on en discute un peu :)
  • Ikebukuro

    Bookworm

    Hors ligne

    #2 05 Mai 2017 06:51:56

    J'ai terminé La nuit des temps depuis quelques semaines et j'ai beaucoup aimé, Ravage est aussi sur ma wish-list mais le thème me tente beaucoup moins...
  • Maks

    Espoir de la lecture

    En ligne

    #3 17 Juin 2017 21:55:52

    Ravagé est juste une bombe de l'anticipation française, un roman qu'il faut avoir lu si on aime la SF, par contre j'ai eu juste un peu de mal avec la fin' surtout avec les partis pris de l'auteur.
  • Ptit Yahourt

    A la découverte des livres

    Hors ligne

    #4 18 Juin 2017 10:29:59

    J'ai pas énormément aimé Ravages mais par contre j'ai adoré la Nuit des Temps.
    Je me souviens pas trop de ma lecture de Ravages mais je crois que je l'ai trouvé assez flou et je n'arrivais pas à rentrer dedans.
  • bbtiz

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #5 18 Juin 2017 11:20:32

    Non, l'auteur est connu pour avoir été un grand misogyne et un gros facho raciste donc ces perso féminins sont toujours cruches et limité à des trous à reproduction (sauf étrangement dans l'enchanteur et dans la nuit des temps).

    Après dans le même genre et sans ce côté négatif, tu as de Yves Frenna, les fils d'icare qui est génial et un peu sur le même principe!!!
  • AliFantasque

    Baby lecteur

    Hors ligne

    #6 18 Juin 2017 20:04:49

    Je me suis mise à la lecture des quelques Barjavel que j'ai pu me procurer : Le Voyageur Imprudent, Ravage, La Nuit des Temps et L'Enchanteur (les deux derniers pas encore lus).

    Déjà, j'ai senti qu'un truc clochait dans Le Voyageur Imprudent quand je suis arrivée à ce passage : Le savant qui déclare, je cite : "Déjà, de notre temps, la tête était bien la partie de leurs corps dont les femmes avaient le moins besoin pour vivre !" J'ai sérieusement tiqué au point d'en lâcher une exclamation.
    Puis l'impression s'est intensifiée en lisant Ravage, surtout la fin, où il y a de sérieuses allusions à la supériorité de l'homme sur la femme...

    Donc non, ce n'est pas qu'une impression. Ça m'a d'ailleurs un peu refroidie vis-à-vis de Barjavel. Je veux bien comprendre que c'était une époque différente mais enfin...
    Si c'est comme tu le dis, bbtiz, je le serais peut-être moins en lisant les deux autres bouquins.

    Pour ce qui est du roman en lui-même, j'aimais bien le concept du roman-catastrophe, je l'ai trouvé très visionnaire sur certains points. Mais pour le reste, il tenait peut-être en trop peu de pages pour que les idées évoquées soient plus développées. Et je ne me suis pas attachée aux personnages plus que ça, parce qu'ils n'avaient pas réellement de profondeur. J'ai préféré Le Voyageur Imprudent qui tout en étant court était plus percutant, alors que dans Ravage il y avait pas mal de longueurs.
  • Bibidi Bobidi Books

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #7 26 Août 2017 17:49:41

    Salut!
    J'ai lu moi aussi Ravage il y a quelques mois et j'ai eu exactement les mêmes réticences que vous! (que j'ai d'ailleurs exprimées dans une chronique sur mon blog si le coeur vous en dit).
    Ce que je trouve étrange c'est que cet auteur est capable de créer des personnages féminins forts, comme dans la Nuit des Temps. Du coup je n'arrive pas à déterminer s'il y a une conviction derrière ce qu'il écrit à la fin du roman ou si au contraire il s'agit d'une satire.
    C'est dommage parce que c'est un roman précepteur dans la science-fiction française mais je me vois mal le conseiller si le fond est réellement horriblement misogyne.
  • Vio

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #8 15 Novembre 2017 18:50:59

    Barjavel est un auteur qui m'avait fortement marqué quand je l'avais lu il y a une quinzaine d'années.
    J'étais jeune à l'époque, mais je me souviens qu'effectivement la société finale m'avait choquée. Ce n'était sans doute pas le livre que j'avais préféré de lui.

    Toutefois, je ne pense pas qu'il faille s'arrêter à cela.
    Il est visionnaire comme cela a été dit. Maintenant, avec le recul, je l'apprécie encore davantage. Cela fait écho à certaines choses entendues aux informations par exemple.
    A l'époque on se disait "comme c'est exagéré !". Mais finalement...

    Bref, pour moi un incontournable de la SF !
  • bbtiz

    Lecteur timide

    Hors ligne

    #9 20 Novembre 2017 18:35:53

    Bibidi Bobidi Books a écrit:

    Salut!
    J'ai lu moi aussi Ravage il y a quelques mois et j'ai eu exactement les mêmes réticences que vous! (que j'ai d'ailleurs exprimées dans une chronique sur mon blog si le coeur vous en dit).
    Ce que je trouve étrange c'est que cet auteur est capable de créer des personnages féminins forts, comme dans la Nuit des Temps. Du coup je n'arrive pas à déterminer s'il y a une conviction derrière ce qu'il écrit à la fin du roman ou si au contraire il s'agit d'une satire.
    C'est dommage parce que c'est un roman précepteur dans la science-fiction française mais je me vois mal le conseiller si le fond est réellement horriblement misogyne.

    C'est un personnage fort en apparence mais débile sur le fond la femme de la nuit des temps...

    Si tu y réfléchis bien: elle est égoïste et fait passer son amour avant le bien commun, la survie de l'espèce. Et elle est bête et méchante au point que sa deuxième chance elle l'a détruit aussi à la fin (et encore une fois au détriment du bien commun!). Non moi j'ai adoré la nuit des temps, mais trouvé que là encore la femme n'avait pas le beau rôle ^^
  • Cachal_eau

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #10 21 Novembre 2017 09:18:15

    Je me souviens de Ravage comme d'une bonne lecture jusqu'à ce que j'arrive au chapitre final. En effet, je suis en total désaccord avec le choix idéologique pris par le personnage principal du livre à la fin.

    J'avais bien aimé la description du chaos et le parcours pris par les survivants pour trouver une échappatoire. Barjavel a su m'emmener concernant ce côté là de l'histoire.

    Mes lectures de Barjavel remontant à quelques années maintenant, je n'ai plus beaucoup souvenir de la place qu'il donne aux femmes. Mais de toute façon, je crois me souvenir que le personnage masculin principal du roman, même s'il lui donne un rôle fort de leader, ne m'avait pas paru sympathique, et cela bien avant le dernier chapitre.

    Je n'avais pas aimé "la nuit des temps" et j'ai oublié une grande partie de l'histoire.

    Par contre les deux autres livres que j'avais lu de l'auteur, "Tarendol" et "L'Enchanteur", avait été des coups de cœur. Même si une relecture de "L'enchanteur" s'imposerait pour que je puisse me faire une meilleur idée des critiques que j'ai pu lire dessus, je me souviens d'un Merlin à la recherche de la pureté, que ce soit chez l'homme ou chez lui, et qui échoue. Et que cette recherche de la perfection l'avait empêché de trouver son bonheur, notamment en rejetant l'amour de Viviane. En vous écrivant, je me rend quand même compte que j'ai un souvenir plus que flou de l'ensemble de l'histoire.