Le prochain book club a une date !

Qui nous rejoindra le 22 juillet pour discuter de Captive, tome 1: Les nuits de Shéhérazade, de Renée Ahdieh ? Les inscriptions sont ouvertes !

[Stead, William Thomas] Pucelles à vendre, Londres 1885

 
    • Narcotictic

      Livraddictien débutant

      Hors ligne

      #1 12 Juin 2018 09:04:48

      <image>

      Lien BBM



      4e de couverture
      1885. Scandale à Londres. Une « commission secrète » de journalistes enquête sur le trafic organisé – et légal… – de jeunes filles vierges dans lequel sont impliquées les élites victoriennes. Immédiatement traduit en français, Le tribut des vierges est le livre fondateur du journalisme moderne.

      En 1885, à 36 ans, le journaliste William T. Stead a fait de la Pall Mall Gazette le pilier du parti libéral. Ses campagnes d’opinion et ses enquêtes bousculent l’Angleterre victorienne. La plus célèbre de celles-ci, The Maiden Tribute To Modern Babylon (le tribut des vierges de la Moderne Babylone) fut menée dans les milieux de la prostitution enfantine avec l’aide de collaborateurs du journal. À l’époque, la loi fixait à l’âge de 13 ans la majorité sexuelle des jeunes filles.

      Avec ses enquêteurs, Stead décrit les filières qui permettent d’obtenir des fillettes vierges auprès de tenancières de maisons closes ou de respectables maquerelles indépendantes. Une visite et un certificat médical officiel garantissent la qualité du produit. Au-delà des faits l’enquête s’intéresse aux mentalités. Stead recueille des propos et des témoignages auprès de tous les acteurs de ce « labyrinthe » du crime.

      Ce reportage de la Pall Mall Gazette eut un retentissement international. La loi anglaise porta la majorité sexuelle des jeunes filles à 16 ans. W. T. Stead fut néanmoins condamné à trois mois de prison pour de prétendues diffamations. George Bernard Shaw s’inspira de l’affaire pour Pygmalion et Stevenson pour Dr Jekyll & Mr Hyde.
      Cette réédition de la traduction française réalisée elle aussi en 1885, est précédée d’une passionnante étude de Dominique Kalifa.


      Mon avis
      Je tenais à créer un sujet pour ce bouquin que je viens juste de terminer.
      Fascinée par l'époque victorienne, il me paraissait indispensable.

      La particularité de ce livre se trouve dans son contenu et son auteur. Ce n'est pas un simple documentaire écrit des années plus tard, plus ou moins modifié, pour satisfaire le public. Ici nous avons le texte exact de ce qu'a écrit William T. Stead dans le Pall Mall Gazette, en 1885. On ne peut que s'imaginer, en le lisant, l'horreur qu'ont ressenti les citoyens.

      La façon dont l'auteur expose les faits est tout à fait approprié; ce n'est pas une lecture facile, mais l'auteur n'entre pas trop dans les détails, ce qui permet de découvrir cette affaire tout en comprenant l'état d'esprit et les mœurs de l'époque.

      Je ne peux que conseiller cet ouvrage aux personnes qui s'intéressent à tout ce qui tourne autour de l'époque victorienne.