Citation de Gilles Deleuze

"C'est a travers les mots, entre les mots, qu'on voit et qu'on entend."

Extrait du chapitre 7 de Quand reviendra le ciel bleu

 
    • cnslancelot

      Espoir de la lecture

      Hors ligne

      #1 12 Octobre 2018 03:49:58

      Il faisait fort chaud pour la saison. Sûrement dû au dérèglement climatique. Aussi Jasmin dut laisser la fenêtre ouverte et mettre la clim. Tout sur cette foutue planète partait à vau-l’eau. Les hommes quand ils ne succombaient pas à leurs propres caprices étaient soumis à ceux de la nature. Toutefois Jasmin n’aurait su les prendre en pitié. Car c’était de leur faute. Ils avaient voulu se prendre pour Dieu. Et même s’il savait que l’on ne mettait pas tous les œufs dans le même panier, son expérience fit qu’il haïssait sa propre espèce. Il avait perdu confiance et ne se confiait qu’à son meilleur ami et son mentor Rosemond.
         En parlant de Rosemond, il n’avait pas eu de nouvelles depuis un moment et son inquiétude allant grandissant le rendait irritable. Il craignait qu’un malheur ne soit arrivé à son père adoptif et en avait eu des nuits agitées depuis. Il rêvait, par exemple, qu’ils étaient perdus en forêt après avoir dû se retrancher pour fuir l’ennemi. Là Rosemond courait toujours plus vite que lui et il finissait par le perdre de vue. Il passait alors le reste du temps à le rechercher, et lorsqu’il le retrouvait il était généralement trop tard. Rosemond était pris au piège des racines d’un grand arbre mort. Dans le tronc de cet arbre, il voyait des visages comme taillés dans une expression de terreur.