[Les quatre filles du Dr March - Mars 2021] - Parlons du roman...

  • domi_troizarsouilles

    Marin sur les mers du savoir

    Hors ligne

    #11 27 Mars 2021 22:49:55

    Bonsoir à toutes et tous!

    Je préviens d'emblée: je n'ai pas encore fini, je suis à la page 176 de la version Gallmeister, ce qui doit correspondre à un peu plus de la moitié du 1er livre (le seul qui soit concerné par ce BC)... mais il y a déjà tant à en dire (ou pas) !. Par ailleurs, si j'ai déjà beaucoup entendu parler de ce livre, et qu'il est plus que probable qu'il ait fait partie de la bibliothèque de mes parents quand j'étais enfant, je ne l'avais jamais lu (malgré les exhortations de ma maman) et n'ai jamais vu aucune adaptation, mais il est possible que j'aie vu des extraits du film ou de l'une ou l'autre adaptation, car je sais que ma maman regardait ce genre de choses, après avoir mis les enfants au lit...

    Sinon, de façon générale, je rejoins les dubitatives... J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce livre. Je dirais que, durant les 70 à 80 premières pages, j’ai eu plus d’une fois envie d’abandonner, je ne me motivais que pour pouvoir participer à ce BC – et comme dit plus haut, c’est donc à moitié raté =D . Et puis peu à peu, on parvient à passer outre les messages moralisateurs et autres bondieuseries, et on se laisse prendre (au moins un peu) au charme suranné, comme disent certaines, de ces quatre jeunes filles aux réactions inimaginables de nos jours. Ainsi, je vais essayer d’aller jusqu’au bout, mais ça ne sera quand même jamais un livre de chevet !

    Mais surtout, j’ai eu l’impression de lire ça comme… imaginez ces bandes (généralement rouges) que les éditeurs mettent autour des nouveautés, on pourrait y lire un truc du genre : « Le roman qui explique le catéchisme aux jeunes filles. 100 000 exemplaires vendus ! »
    Et en ce sens, c’est un catéchisme excessivement « moderne » (pour son époque bien sûr) ! Mes parents, qui ont eu l’âge des filles March vers le milieu des années 1950, ont encore eu un catéchisme sous forme de questions-réponses, et mon père m’avait un jour présenté la première paire : 1. Qu’est-ce que Dieu ? Réponse : Dieu est un esprit pur. Et ainsi une litanie de questions-réponses, que les enfants devaient apprendre par cœur…
    Or, là, on est fin des années 1860 (donc un siècle plus tôt !), l’action se passe même plutôt vers le début de ces années-là puisqu’on le place en pleine guerre de Sécession, et on a une formidable œuvre sous forme de divers tableaux, qui présentent ce que doit être une vie de famille idéale, pleine d’amour, avec de jeunes filles vertueuses, aimantes malgré les disputes, respectueuses et travailleuses (on passera les aspect soumission à l’homme, que ce soit le père ou le mari…). Par rapport à une méthode plus figée-traditionnelle, si on prend ce roman comme une espèce d’illustration d’un certain catéchisme, alors il est carrément révolutionnaire, en fait ! ;)

    Pour ma part, j’ai surtout été touchée par une phrase – je la cite car, hors contexte, elle n’est en rien spoilante. À la page 109 : « Ma chérie, ne laisse pas le soleil te coucher sur ta colère. »
    Et paf bond dans la passé, 38-39 ans an arrière ! J’avais donc 10-11 ans, on était en 1982 ou 1983… À l’époque, en Belgique, dans la parcours « classique » d’une famille catholique, on faisait profession de foi et Confirmation à 12 ans, après une préparation de 2 ans, au rythme d’un mercredi après-midi de catéchisme chaque semaine (par contre, je ne me rappelle plus si ça durait une heure ou plus). On avait comme support à ces « cours » deux petits livrets (un par an) avec des tas de … petites histoires moralisantes et autres bondieuseries :D (les choses évoluent si peu parfois !), mais cette méthode était alors considérée comme nouvelle et ultra-moderne (eh oui !), et était utilisée dans mon village, comme dans quelques autres, à l’essai pour voir si ça marchait vraiment. Je n’ai guère de souvenirs précis de l’affaire : on y parlait de Pierre Teilhard de Chardin, ne me demandez pas pourquoi je l’ai retenu ! ou de Mère Teresa par exemple. Et parmi ces souvenirs épars, je me rappelle très précisément d’une illustration représentant un coucher de soleil (qu’il fallait colorier), et surtout cette phrase que je n’ai jamais plus oubliée :
    « Que le soleil ne se couche pas sur ta rancune. »
    À l’un ou l’autre détail de traduction près, c’est exactement la même phrase ! Après tant d’années, je suis incapable de dire si la référence aux Quatre filles était mentionnée… mais c’est tout à fait dans l’air de ce temps-là qu’une méthode « moderne » de l’Église catholique de Belgique ait été chercher de jolies histoires même issues d’une tradition protestante.

    Mais ce que je voulais dire à travers tout ça, c’est que cette phrase ne m’a plus jamais « quittée » ! – autrement dit, toutes ces leçons de morale etc., eh bien ça marche, au moins en partie, même si ce n’est qu’avec une bête phrase ! Depuis cette leçon-là du catéchisme, et malgré mon sale caractère (si, si, demandez à mon mari ! :ptdr:), je n’ai jamais plus pu aller dormir sans m’assurer que j’étais en paix avec tout le monde dans mon entourage, et si ce n’était pas le cas, je suppose que je ne passais pas une bonne nuit… Et ça continue ! même aujourd’hui, c’est-à-dire près de 40 ans plus tard, cette phrase me revient en tête si je me dispute avec mon mari ( =D ) et que je vais me coucher sans qu’on se soit réconciliés… ou si je me suis fâchée sur l’un des enfants (Julien en particulier est un spécialiste des bêtises de dernière minute !), je ne peux pas le laisser s’endormir sans avoir fait un « bisou réparateur »… Peut-être toutes les compagnes / mamans font-elles ça (et tant mieux dirais-je), mais c’est cette phrase qui me revient encore et toujours en tête, comme un leitmotiv. :pink:

    A part ça, j’ai relevé çà et là quelques incohérences… Famille complètement désargentée… mais qui peut se permettre d’avoir une bonne ? Famille désargentée… mais Madame March passe ses journées dans de bonnes œuvres – bénévoles, donc, suppose-je, au lieu de travailler pour subvenir aux besoins de ses filles ? et ce pendant que ses propres filles, les deux aînées du moins, ont renoncé à l'école pour aller bosser et ramener un salaire... Famille désargentée… mais le Dr March (qui n’a effectivement rien d’un docteur, en fait il est pasteur et engagé dans l’armée comme aumônier, c’est-à-dire avec un rang d’officier, c’est dit à je ne sais plus quelle page), il reçoit bien un salaire de l’armée, non !? L’armée américaine nordiste payait-elle tellement mal ses officiers, qu’il n’ait rien eu à offrir à sa famille de femme et jeunes filles restées à la maison ?
    Clairement, Louisa May Alcott ne s’est pas inquiétée de faire tenir son histoire « à la base » !

    Pour le reste, je ne répondrai aux questions proposées par Julie que quand j’aurai fini au moins le premier tome ! ;)
  • Lullypop

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #12 28 Mars 2021 16:15:54

    Alors moi j'ai lu un texte abrégé de l'école des loisirs publié en 2019 et j'ai adoré ce livre.  J'ai vraiment adoré l'ambiance de l'époque : la retenue dans les échanges, la progression des personnages, la remise en question et l'envie de devenir meilleur, les bons côtés de l'époque quand tout n'était pas jetable et qu'on prenait soin de ce qu'on avait et du lien à l'autre. C'est simple et tendre. En même temps il y a des sujets durs qui sont pour moi bien traités.

    J'ai commencé la version originale mais en fait je suis vraiment nulle en anglais et je mets 15 minutes à lire une page
  • Dans l'aile Ouest

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #13 28 Mars 2021 16:59:06

    Bon, j'avoue j'ai pas encore fini !
    J'en suis page 237 de la version Gallmeister.

    → Qu'avez-vous pensé des personnages? Des quatre soeurs évidemment, de leur mère mais aussi de Laurie et de son grand-père?
    Vous ont-ils plu?

    Caricaturales. "Elles forment quatre facettes de la féminité." (https://www.franceinter.fr/emissions/ca … embre-2017). Mais quelle féminité ?! Comme le dis très bien @Freyja, Jo est censé être féministe, ben en fait je la vois comme méprisant les filles tout en ayant un amour inconditionnel pour sa mère donc fait des efforts pour être "bonne".

    → Qu'avez-vous pensé de l'intrigue?
    Y'a une intrigue ?! Il y a des scénettes, toutes pretexte à une morale mais sinon rien d'autre. Des tranches de vie, comme cela a déjà été dit plusieurs fois.

    → Qu'avez-vous pensé de l'éducation et du "ton" du roman?
    Beaucoup trop moralisateur. Franchement, qui peu croire que Jo peut aussi facilement pardonner ce que lui a fait Amy ? Franchement? Elle adore écrire, elle chérit son cahier d'écriture. L'autre peste fait un caprice et lui brûle et hop, parce que la pauvre chéri refait un caprice et manque de se noyer, on oublie tout ?!?
    Mouaiche.

    → Qu'avez-vous pensé de la fin?
    J'ai pas fini, mais je ne désespère pas. J'ai l'impression que ça s’améliore au fur et à mesure ... ou est-ce qu'on s'habitue, c'est tout !

    → De façon globale, avez-vous aimé ce livre?
    Non, je n'ai pas aimé.
    Rien.
    Ni les personnages, ni l'intrigue, ni rien.
    Je veux bien remettre dans le contexte mais cela ne résout pas tout. J'ai lu l'été dernier la nouvelle traduction chez Gallmeister également de "Autant en emporte le vent" et pour le coup j'ai beaucoup aimé, et je comprends le besoin de replacer dans le contexte.
    Mais ici O_o
  • Riz-Deux-ZzZ

    Modératrice

    Hors ligne

    #14 28 Mars 2021 17:40:56

    Je rejoins Coper et les copains/copines : je ne suis pas fan de ce premier tome. (J'ai lu la première partie de la nouvelle édition Gallmeister.)

    Je pense que l'auteure a voulu édulcorer la vie d'une famille de cette époque mais, pour nous, pour moi en tout cas, ça en devient imbuvable : c'est beaucoup trop niais, beaucoup trop "facile" et, malgré les quelques difficultés que les filles March trouvent en chemin, elles sont beaucoup trop vite résolues à mon goût.
    Lorsque je lis un roman "historique" (que ce soit contemporain sur des évènements passés ou écrit à la période concernée), je veux pouvoir me plonger dans l'ambiance de l'époque. Ici, la guerre de Sécession est à peine évoquée alors qu'il y a sans doute 1000 choses à développer, j'aurai été très curieuse d'en apprendre plus. Idem pour la partie où l'on parle de [spoiler]la scarlatine[/i] : à peine un chapitre ? un poil de suspense pour un des personnages et basta.

    Au niveau des personnages, Jo est la plus intéressante selon moi car elle affirme son caractère. Amy est touchante car jeune et ses petites fautes de vocabulaire font sourire. Meg est tout simplement insupportable à toujours se plaindre... :goutte:

    En bref, cette première partie a été assez laborieuse pour moi. Je lirai la seconde car j'ai le livre en main et qu'il me reste un peu de temps avant de le rendre à la médiathèque mais je n'en attends rien.
  • Julie27

    Administratrice

    Hors ligne

    #15 28 Mars 2021 21:07:00

    Hello,

    Je rejoins le groupe des dubitatif·ve·s.
    Disons que c'est longuet (pourtant, les livres un peu "lents" basés sur le quotidien d'une famille ne me gênent pas forcément) et bien trop moralisateur.

    Après, comme DLO, j'ai l'impression que ça s'améliore au fur et à mesure.
    Disons que les premiers chapitres ont été trèèèèès laborieux !

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    J'ai trouvé les filles trop caricaturées, voire exaspérantes (je pense aussi à Meg au début !).
    Et la situation de famille trop "parfaite" et pleine de bons sentiments (bref, à lever les yeux au ciel en permanence).
    Et surtout un chapitre = une leçon de morale, avec toujours quelque chose de peu crédible.


    Mais ensuite je trouve que ça passe mieux.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Déjà les leçons de morale sont moins présentes (ou alors je m'habituais...). En tout cas c'est peut-être plus discret et mon intérêt s'est un peu éveillé (peut-être aussi car j'avais l'impression d'avancer un peu : le père revient, un mariage est envisageable pour Meg, ...).
    Donc j'ai trouvé ça un chouilla plus digeste.


    Après, oui c'est à resituer dans le contexte de l'époque. Je ne doute pas que ce livre ait été très moderne au moment de sa sortie.... mais à le lire de nos jours, j'avoue que j'ai du mal...

    Côté personnages, je ne me suis attachée à aucun. Jo a davantage de potentiel que ses soeurs (même si j'ai bien aimé aussi les erreurs de vocabulaire d'Amy... par contre, je ne l'ai pas vraiment aimée). Mais j'avais davantage aimé Jo quand j'ai lu ce livre pour la première fois, en étant petite.

    Et je rejoins Domi pour les incohérences. Plusieurs faits font tiquer au long de la lecture.... Alors ce sont certes des détails et l'essentiel du livre n'est pas là mais ça s'accumule et ça reste dommage (je suis d'accord pour l'argent en particulier). 

    J'ai lu le tome 2 de la saga Anne et je pense que ça a influencé mon avis car c'est comparable sur plusieurs points.... mais toujours en défaveur des Quatre filles du Dr March (je suis d'accord avec Emmani). Là où je trouve un peu de douceur et de magie chez Anne, je trouve de la lourdeur et des répétitions avec les soeurs March... Là où je trouve des personnages drôles et attachants chez Anne, je trouve ici des personnages caricaturés.... Là où je me sens dans une bulle avec Anne, ici je m'ennuie, .... Et au niveau des messages à faire passer, je trouve qu'ici c'est y aller avec les gros sabots, on voit la morale arriver dès le début de certains chapitres....
    Bref, vous l'aurez compris, je pense que ma lecture rapprochée n'a pas aidé !

    Pour avoir vu quelques passages issus d'autres éditions / traductions, je trouve que la version de Gallmeister est vraiment pas mal. Même quand le fond ne me plait pas trop, j'avoue que ça se lit très facilement ;)

    Comme Riz-Deux-ZzZ, je lirai le tome 2 qui est inclus dans le livre (et j'ai vu des avis bien plus positifs).
  • missmarple060

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #16 28 Mars 2021 22:46:14

    * Qu'avez-vous pensé des personnages? Des quatre soeurs évidemment, de leur mère mais aussi de Laurie et de son grand-père?
    Vous ont-ils plu?
    Les avez-vous trouvés bien construits / attachants? Qu'avez-vous pensé de leur évolution?
    Peut-être vous êtes-vous identifié·e davantage à l'une des soeurs par exemple?

    La description des personnages est très bien faite. Je les trouvent très attachants. L’idée de quatre sœurs au caractère différent est bien vu. En effet, on peut facilement s’identifier à l’une d’elle.
    Madame March assume très bien son rôle de maman malgré la situation (Un papa parti à la guerre).
    J’aime beaucoup Monsieur Laurence, un vieux monsieur qui semble être acariâtre mais qui a un bon fond. Il est très gentil et sensible.
    Laurie est un brave garçon.

    * Qu'avez-vous pensé de l'intrigue? Vous a-t-elle embarquée?
    Avez-vous trouvé que c'était intéressant / immersif?
    Avez-vous aimé suivre leur quotidien?
    Qu'avez-vous pensé du rythme?

    Pour moi, il n’y a pas d’intrigue, on suit seulement la vie de quatre sœurs. Mais c’est très intéressant, agréable à lire. Certaines réactions de ces demoiselles m’ont bien fait rire, d’autres m’ont plutôt agacées.

    * Qu'avez-vous pensé de l'éducation et du "ton" du roman? (moralisateur? adapté? bienveillant? ...?)
    Et en le resituant dans le contexte de l'époque?

    Au niveau de l’éducation, j’aime beaucoup comment la maman intervient dans les petits problèmes des filles. Elle ne se fâche pas mais arrive à leur faire comprendre les choses grâce à une petite histoire. Le ton est assez moralisateur mais cela ne m’a pas dérangée. Comme les filles, je me suis plutôt remise en cause sur certaines choses et ça ne fait pas de mal.

    * Qu'avez-vous pensé de la fin? (en utilisant les balises spoiler)
    Vous a-t-elle donné envie de poursuivre avec le tome 2 Les filles du docteur March se marient?

    N’ayant pas terminé la première partie du livre, je ne peux pas juger la fin. Par contre je peux confirmer que je vais lire la deuxième partie Les filles du Docteur March se marient.

    * De façon globale, avez-vous aimé ce livre? Ou qu'est-ce qui vous a plu / déplu?
    S'il s'agissait d'une relecture, votre ressenti a-t-il évolué?
    Recommanderiez-vous ce livre?

    J’aime beaucoup ce livre. Le principe d’un chapitre une petite aventure me convient très bien.
    Ça me fait penser à Anne de Green Gables que j’ai beaucoup apprécié. D’ailleurs je dois lire le tome 2 Anne d’Avonlea. Et pourquoi pas Les Malheurs de Sophie…
  • Alhena

    Espoir de la lecture

    Hors ligne

    #17 29 Mars 2021 18:12:59

    Bonjour à tous,

    Je passe pour donner mon avis en retard, mais mieux vaut tard que jamais ! oops Je suis contente d'avoir pu lire tous vos avis avant de laisser le mien ! :D

    Les "classiques" ne font en général pas bon ménage avec moi, dernièrement j'ai vraiment très peu aimé ma lecture d'Orgueil et préjugés. Alors, je ne partais pas dans la lecture des Quatre filles du dr. March du bon pied ! J'étais presque résignée à ne pas aimer, et finalement !

    Alors je comprends totalement les avis mitigés, les clichés, les leçons de morales un peu trop présentes, mais je crois que j'ai décidé de passer au dessus et de me dire "ok on replace cette lecture dans son contexte, on ferme un peu les yeux et on voit ce que ça donne". Du coup, j'ai apprécié suivre l'amitié entre Jo et Laurie, je me suis attendri face à cette famille unie et j'ai attendu le retour du père March avec autant d'impatience que les filles. J'avais déjà vu des adaptations cinématographiques, mais comme j'ai un peu une mémoire de poisson rouge je ne me rappelais plus de grand chose.

    Ce n'est pas un roman palpitant, mais un joli tableau que j'ai pris plaisir à observer.
  • domi_troizarsouilles

    Marin sur les mers du savoir

    Hors ligne

    #18 29 Mars 2021 23:04:46

    Coucou,

    Et voilà, cette fois j'ai terminé la 1re partie de la nouvelle traduction éditée chez Gallmeister. Je peux donc enfin répondre plus complètement aux différentes questions:

    => Dans ce sujet, vous pouvez discuter de vos impressions sur le livre Les Quatre Filles du docteur March, de Louisa May Alcott.

    Des pistes pour donner votre avis :

    → Qu'avez-vous pensé des personnages? Des quatre soeurs évidemment, de leur mère mais aussi de Laurie et de son grand-père?
    Vous ont-ils plu?
    Les avez-vous trouvés bien construits / attachants? Qu'avez-vous pensé de leur évolution?
    Peut-être vous êtes-vous identifié·e davantage à l'une des soeurs par exemple?

    J'ai bien aimé Jo, évidemment... surtout parce qu'elle aime écrire et veut en faire sa vie! ;)  J'aime aussi son esprit très "libre" pour l'époque, même s'il est encore et toujours "castré" (je ne trouve pas d'autre mot!) par ses soeurs et par une mère vraiment très aimante, mais complètement corsetée dans ses traditions de servilité et de piété... Je suis assez attristée, d'ailleurs, de voir que certaines la disent pas féministe car trop égoïste... Du coup j'ai un peu regardé vite fait, mais le féminisme est quelque chose de bien défini, qui a commencé à apparaître à peu près à l'époque des soeurs March justement... mais la pauvre Jo avait-elle vraiment accès à ce mouvement, d'une quelconque façon? Mise au service d'une tante acariâtre, ayant les ailes rognées par sa propre mère soi-disant pour son bien (pour les esprit bien-pensants de l'époque en tout cas), n'ayant pas pu recevoir d'éducation au-delà d'un certain point, en fait, moi je la considère comme une jeune fille qui ne pouvait pas s'épanouir dans un tel contexte, mais ne connaissant rien d'autre, a essayé de s'en sortir par le seul moyen qu'elle considérait comme plus attirant: se comporter un peu comme un homme!
    C'est le personnage même qui aurait sans doute été une féministe convaincue, si seulement elle avait pu croiser les quelques femmes qui ont lancé le mouvement... mais l'auteure ne risquait pas de nous entraîner là-dedans!!
    Alors oui, du coup, elle paraît peut-être égoïste... mais franchement, dans un tel contexte familial et sociétal, j'aurais aimé avoir sa force et son franc-parler!

    A part ça, j'ai beaucoup aimé Beth, parce que c'est la musicienne, et parce qu'elle est maladivement timide - petite fille, j'aurais pu m'identifier à elle jusqu'à un certain point... Mais elle est trop effacée, et ça ne s'arrange pas au fil du temps, au contraire, elle a presque un comportement de petite nonne... c'est limite agaçant, dommage.

    Laurie quant à lui n'est rien d'autre qu'un enfant gâté, certes sympathique et qui va mettre plein de vie dans l'existence alors un peu trop morne des soeurs March, mais vraiment, je ne l'ai pas vraiment trouvé attachant, et ça empire même quand il entre à l'université!

    Quant aux adultes, le vieux M. Laurence, aux abords bourrus mais finalement au grand coeur, il me plaît beaucoup! J'ai eu beaucoup plus de mal avec Marmee... Par certains aspects, son dévouement, et surtout cet amour inconditionnel envers ses filles, la rendent très attachante, d'autant plus que cette facette me rappelle ma propre "Marmee" :pink: Mais j'ai beaucoup plus de mal avec sa résignation tout à fait assumée, sa soumission à un mari certes bon, mais qui apparaît presque comme un dieu, un être parfait quand elle parle de sa relation avec lui à Jo! c'est juste épouvantable à nos yeux modernes... et replacer dans le contexte, oui ok, mais une petite voix me disait alors que, même à notre époque moderne, ce sont des mères et grands-mères qui, au nom de la tradition et de la soumission à l'homme (donc les mêmes arguments...), continuent de soumettre leurs gamines à l'excision... Alors oui, je sais que j'exagère, ici on ne va pas (du tout) aussi loin, mais il s'agit même du même processus de la pensée!

    → Qu'avez-vous pensé de l'intrigue? Vous a-t-elle embarqué·e?
    Avez-vous trouvé que c'était intéressant / immersif?
    Avez-vous aimé suivre leur quotidien?
    Qu'avez-vous pensé du rythme?

    Ici je rejoins la majorité (je crois) : il n'y a pas vraiment d'intrigue, on a plutôt une succession de petits tableaux de la vie quotidienne au fil des saisons, tout au long d'une année en l'absence de monsieur March. C'est intéressant et super-facile à lire car en plus c'est très fluide, et comme les chapitres sont assez courts, on peut s'arrêter comme on veut. Le revers de la médaille, c'est que, quand on veut avancer un peu dans ce livre, ça devient peu à peu lassant... et pour ma part j'ai dû passer plusieurs fois à l'une de mes autres lectures en cours pour avoir une vraie action, avec une vraie intrigue, quelque chose qui bouge quoi!

    → Qu'avez-vous pensé de l'éducation et du "ton" du roman? (moralisateur? adapté? bienveillant? ...?)
    Et en le resituant dans le contexte de l'époque?

    Je ne pourrais que répéter ce que j'ai noté dans mon intervention de ce week-end. Pour moi, ce livre n'est rien d'autre qu'un truc du genre "Le catéchisme expliqué aux jeunes filles". Remettre dans le contexte, certes oui, et comme je disais aussi, par moments on finit par s'en défaire, ou peut-être tout simplement qu'on s'y habitue... bref: merci, mais non merci! Trop, c'est trop, et j'ai levé les yeux au ciel (bah oui :ptdr:) plus qu'à mon tour. Pauvre Jo qui a dû supporter tout ça!

    → Qu'avez-vous pensé de la fin? (en utilisant les balises spoiler)
    Vous a-t-elle donné envie de poursuivre avec le tome 2 Les filles du docteur March se marient?

    Absolument pas! =D mais bon, le truc, c'est que j'ai la version Gallmeister, et je n'aime pas l'idée d'abandonner un livre en plein milieu - même si, en l'occurrence, ça n'en serait pas vraiment un, 'abandon, puisque j'ai lu un "livre" sur deux... Bref, j'ai déjà commencé le 2

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    qui est tout à fait dans le même ton, même si ça "bouge" un tout petit plus... mais mon dieu (c'est le cas de le dire!), que c'est pénible de lire comment Meg aborde sa vie de couple, comme elle s'écrase face à son John! Certes, ça ressemble presque à un traité pour ne pas rester fâché avec son mari, c'est plein de conseils et de bons sentiments... mais ça insiste quand même nettement trop sur le rôle de la femme, qui est d'être une bonne ménagère soumise à son mari... et ce brave John qui est tellement parfait à son tour, non mais sans blague, qu'est-ce que ça m'agace!!



    → De façon globale, avez-vous aimé ce livre? Ou qu'est-ce qui vous a plu / déplu?
    S'il s'agissait d'une relecture, votre ressenti a-t-il évolué?
    Recommanderiez-vous ce livre?

    Non je n'ai pas aimé, et non je ne le recommanderais pas... ou alors une version abrégée (j'ai cru comprendre que ça existe) car ça fait partie des grands classiques, et même si on ne meurt pas plus bête si on ne l'a pas lu, ça vaut la peine rien que pour se rendre compte de ce qu'on pouvait écrire/penser à une certaine époque dans certains milieux...
    J'ai aussi beaucoup de mal avec le titre... Plusieurs l'ont soulevé (moi compris =D ): M. March n'est absolument pas docteur, il est pasteur! Ce titre est une traduction absolument malheureuse, peut-être attirante lorsque ce livre a été publié pour la première fois en français, et il est devenu tellement connu avec ce titre, qu'il est apparemment impossible de le transformer - pourtant, ça aurait pu être possible, quitte à rappeler "les quatre filles du Dr. March" en sous-titre par exemple?
    Quant on pense que le titre original est tout simplement "Little women" - c'est-à-dire "Les petites femmes": c'est tellement plus approprié! Oh, ça paraît peut-être un peu plus gnangnan... mais c'est de toute façon dans l'esprit du contenu =D et ça ne sonne pas si mal, mais voilà...
  • LaurineDrestiag

    Néophyte de la lecture

    Hors ligne

    #19 31 Mars 2021 15:00:41

    Bonjour, bonjour,
    Et pardon du retard..

    J'ai lu l'édition Casterman (Les Classiques) de 2004.

    → Qu'avez-vous pensé des personnages?
    J'ai vraiment apprécié chacun des personnages, même si j'ai pris en affection Jo et Amy dont j'ai adoré leur évolution.
    J'ai pas réussi à me faire un avis sur Monsieur March, assez absent du coup, ni de Madame March, qui pourtant a l'air de beaucoup aimé ses filles.
    Euh Laurie, j'ai pas accroché du tout dès le départ et c'est dommage je pense (

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    surtout à la fin, lorsqu'il fait la "blague" à Meg, ou même quand il est vexé à cause de son grand-père, je le trouve trop caractériel!


    J'ai bien aimé le personnage du grand-père de Laurie, qui est très attaché à son petit-fils.

    → Qu'avez-vous pensé de l'intrigue?
    J'ai pas trouvé l'histoire ouf ouf, même si j'ai aimé l'histoire.
    Le fait de suivre cette famille pendant une année m'a permis de prendre conscience de ce qu'était le quotidien de bon nombre de mes ancêtres.
    Et je pense que ce livre a pu aidé plusieurs "petites filles" à grandir dans ce monde ci, à cette époque. Le fait qu'elles soient différentes peut aidé à ce qu'on puisse s'identifier à au moins l'une d'elle.

    → Qu'avez-vous pensé de la fin?

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Alors là! J'ai adoré l'évolution de Jo, du fait surtout qu'elle change d'avis sur Monsieur Brooke. Et qu'elle le fasse par elle même, et non en écoutant les autres, qu'elle se base sur ses propres réflexions, et qu'elle tienne tête à sa tante, alors là, j'ai jubilé ! On la voit devenir une femme, et c'est plaisant pour celle qui voulait être un petit garçon.
    J'ai apprécié aussi l'évolution d'Amy, l'évolution de son éducation.


    Je pense lire le prochain tome, mais pas tout de suite, de suite.

    → De façon globale, avez-vous aimé ce livre?
    J'ai apprécié ma lecture, même si pour pas mentir, j'ai eu du mal avec le vocabulaire et la tournure des phrases, anciens.
    Mais j'ai vu qu'il y avait eu des adaptations à la télé, et je pense m'y pencher prochainement.
    Je pense que je pourrais le recommander.

    Je vais m'empresser d'aller voir tout vos avis, pour voir si nous avons eu le même ressenti, à très vite !

    Dernière modification par LaurineDrestiag (31 Mars 2021 15:01:21)