Féroces

de Robert Goolrick (2010)

Synopsis

Moyenne

16.0

28 votes

BON

Les Goolrick étaient des princes. Et tout le monde voulait leur ressembler. C'étaient les années 50, les femmes se faisaient des coiffures sophistiquées, elles portaient des robes de taffetas ou de soie, des gants et des chapeaux, et elles avaient de l'esprit. Les hommes préparaient des cocktails, des Gimlet, des Manhattan, des Gibson, des Singapore Ming, c'était la seule chose qu'ils prenaient au sérieux. Dans cette petite ville de Virginie, on avait vraiment de la classe, d'ailleurs on trouvait son style en lisant le New Yorker. Chez les Goolrick, il y avait trois enfants, tous brillants. Et une seule loi: on ne parle jamais à l'extérieur de ce qui se passe à la maison. À la maison, il y avait des secrets. Les Goolrick étaient féroces.

Titre original : The end of the world as we know it : Scenes from a life

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2016 Editions 10/18

Française Langue française | Traduit par Marie de Prémonville | 280 pages | Sortie : 7 Janvier 2016 | ISBN : 9782264068286

2012 Editions Pocket

Française Langue française | Traduit par Marie de Prémonville | 252 pages

2010 Editions Anne Carrière

Française Langue française | Traduit par Marie de Prémonville | 254 pages | ISBN : 2843375797

D'autres livres dans ce genre

7 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

7 commentaires

  • duc_leto Le 30 Juillet 2011 à 08:51
    Derrière les sourires et les fêtes, une vie dévastée. Une histoire bouleversante. Une écriture qui retranscrit avec justesse et violence cette douleur qui transperce l'auteur. Une lecture éprouvante qui vous hantera longtemps après avoir tourné les dernières pages.
  • clara Le 17 Avril 2012 à 06:51
    une lecture puissante et douloureuse dont on ne sort pas indemne !
  • Ikebukuro Le 08 Mai 2012 à 09:02
    Un livre dur et poignant, une écriture magnifique.
  • Lynda Le 30 Novembre 2012 à 10:21
    Portrait saisissant d'une famille bourge0ise américaine dans les années 50, douleur d'un enfant meurtri. Le malaise est palpable dès le début du roman mais on mesure toute l'étendue du drame bien plus loin.
  • Livres Emois Le 17 Octobre 2013 à 14:52
    A la lecture de ce roman autobiographique, je me suis longtemps demandée ce qui avait valu son titre à ce livre. Si une cruauté psychologique latente est perceptible tout au long du récit, le summum de l’abject arrive à la page 191/250… et là, je ne vous cacherai pas que la douleur est intense et la lecture extrêmement difficile. On sort totalement bouleversé de cette histoire…
  • Kakie Le 25 Décembre 2015 à 18:17
    Tres bien ecrit, tres belle plume (en tous cas tres bien traduit). Comprendre comment et pourquoi un adulte reste traumatisé à jamais par l'innocence qu'on lui a volé. L’éducation de nos parents fait ce que nous sommes et devenons. Et l'auteur ici nous l'explique très bien. A présent, j'ai envie de lire ses autres livres.
  • CathK23 Le 23 Novembre 2018 à 18:24
    Malheureusement je n'ai pas du tout aimé le style d'écriture. J'ai eu énormément de mal à finir le livre.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !