Les Fleurs

Synopsis

Moyenne

14.2

5 votes

MOYEN

«D’abord destiné à la troisième partie des Misérables, et originellement intitulé Les Fleurs, ce texte a été retiré du manuscrit, écarté mais non oublié, l’auteur souhaitant le réserver pour un autre projet, «mon travail sur L’Âme», note-t-il. Preuve que ces pages, venues du roman de 1862, portées par les silhouettes difformes des voleurs et des escarpes, se détachent et regardent vers un autre horizon ; elles désignent un plan supérieur, idéal, spirituel et métaphysique, auquel Hugo entendait sans doute consacrer les dimensions d’un livre. Retenons simplement l’impératif qui s’en dégage : scruter le fond de l’âme. Et pour ce faire, procéder par degrés, aller du fini à l’infini, de l’immanent au transcendant.»
Henri Scepi.

« Prostitution, vice, crime, qu’importe! La nuit a beau s’épaissir, l’étincelle persiste. Quelque descente que vous fassiez, il y a de la lumière. Lumière dans le mendiant, lumière dans le vagabond, lumière dans le voleur, lumière dans la fille des rues. Plus vous vous enfoncez bas, plus la lueur miraculeuse s’obstine.»

1 édition pour ce livre

2020 Editions Folio

Française Langue française | 96 pages | Sortie : 5 mars 2020 | ISBN : 9782072848124

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • les_aventures_livresques Le 08 Août 2020 à 22:27
    Un court livre qui joue originellement la suite des Misérables, mais qui prend le rôle d'un court essai sur l'âme humaine. Court mais très profond, cet essai m'a percuté de plein fouet et restera gravé à jamais dans ma mémoire. Un chef-d'oeuvre, un vrai.
  • EderRusterH Le 05 Juin 2021 à 11:46
    Je ne m'attendais pas à un essai sur l'âme, la dignité et la misère quand j'ai acheté ce livre, ce fut donc aussi intéressant que compliqué à lire. Les idées s'enchainant vite, comme les réflexions autant du lecteur que de l'auteur.
  • Clarisse Lecture Le 29 Juillet 2021 à 19:14
    Méditations d’un auteur engagé de quelques dizaines de pages retirées des Misérables et mises de côté pour un autre projet. Des fleurs philosophiques, politiques et poétiques et cette écriture puissante, bref c’est Victor Hugo, cela se savoure, cela ne se résume pas !

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !