Avez-vous déjà voté...

...pour le livre qui fera l'objet du book club d'août ? C'est par ici que ca se passe !

[Topic unique] Des trésors dans vos livres

 
  • Delkinger

    Lecteur en pantoufles

    Hors ligne

    #321 23 Décembre 2017 12:01:40

    « Il devint le premier « as » français de la bataille d'Angleterre, avant de tomber après sa sixième victoire, et vingt pilotes debout dans la salle d'opérations, les yeux rivés à la gueule noire du haut-parleur, l'entendirent chanter jusqu'à l'explosion finale le grand refrain français, et alors que je griffonne ces lignes, face à l'Océan, dont le tumulte a couvert tant d'autres appels, tant d'autres défis, voilà que le chant monte tout seul à mes lèvres et que j'essaye de faire renaître ainsi un passé, une voix, un ami, et le voilà qui se lève à nouveau vivant et souriant à côté de moi et il me faut toute la solitude de Big Sur pour lui faire de la place.

    Il n'a pas sa rue à Paris, mais pour moi toutes les rues de France portent son nom. »


    Romain Gary, La Promesse de l'Aube
  • Elsinka

    Amazone/Guerrier des bibliothèques

    Hors ligne

    #322 26 Décembre 2017 13:45:47

    Les droits de l'homme ne signifient pas le droit de survivre à la misère. D'ailleurs on n'avait pas le droit de prononcer le mot misère. Il fallait une raison plus noble, celle qui justifierait l'asile politique.

    Assommons les pauvres ! de Shumona Sinha

    Dernière modification par Elsinka (26 Décembre 2017 13:46:01)

  • MyFloXyBabY

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #323 14 Janvier 2018 02:08:45

    “Just be honest with Dr. Singh, okay? There’s no need to suffer.” Which I’d argue is just a fundamental misunderstanding of the human predicament, but okay.

    John Green, Turtles all the way down
    (aka l'histoire de ma vie, mais embellie avec des tortues ;))
  • Les sortileges des mots

    Lecteur en pantoufles

    Hors ligne

    #324 14 Janvier 2018 11:53:13

    "Être intelligent ne signifie pas seulement bien travailler et réussir ses examens.
    Ce n'est pas tout.
    Ressentir de l'empathie pour les autres, et partager
    C'est ça aussi l'intelligence."

    Extrait de "Ce que l'on voit en s'arrêtant" de Haemin aux éditions Decrescenzo
  • Ichmagbücher

    Correctrice Bibliomania

    En ligne

    #325 28 Janvier 2018 12:09:30

    “Elle avait l'impression de découvrir à chaque instant quelque chose de nouveau ou tout au moins d'un peu différent depuis son dernier passage, impression qui variait beaucoup selon l'humeur du jour. La rue avait un air de joie quand on se sentait soi-même heureux. Mais, quand on était morose, le spectacle paraissait encore plus morne.”

    “Où des gens comme elle trouvaient-ils la force de vous humilier, alors que, plus que jamais, on avait besoin de l'amour des autres ?”

    Une femme de Tirana de Helena Gushi-Kadaré
  • Elizewyn

    Rat de librairie

    Hors ligne

    #326 28 Janvier 2018 13:04:56

    J'ai vu des gens se noyer dans leurs problèmes : on aurait dit qu'ils s'immisçaient sous leur peau et les rongeaient de l'intérieur jusqu'à ce que le remède soit pire que le mal. Après, ils deviennent amers au point qu'on ne pense même plus à avoir pitié d'eux.
    La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina Bivald.
  • Aealo

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #327 01 Février 2018 17:54:11

    "D’ailleurs, quand il s’agit de monstres, l’imagination ne demande qu’à s’égarer."

    (Vingt mille lieues sous les mers, Jules Verne)
  • Aealo

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #328 12 Février 2018 21:33:14

    Toutes deux tirées de ma lecture actuelle : "Les nourritures terrestres" d'André Gide

    "Le rêve de demain est une joie, mais la joie de demain en est une autre, et rien heureusement ne ressemble au rêve qu’on s’en était fait; car c’est différemment que vaut chaque chose."


    "Regarde le soir comme si le jour y devait mourir; et le matin comme si toute chose y naissait.
    Que ta vision soit à chaque instant nouvelle.
    Le sage est celui qui s’étonne de tout."

  • Elizewyn

    Rat de librairie

    Hors ligne

    #329 24 Février 2018 15:24:50

    "Quels que soient nos rêves, un jour, on trouve forcément ce qu'on cherchait grâce à la voix qui nous guide, j'en suis convaincue. Une vie est loin d'être uniforme. Parfois, sa couleur change du tout au tout."
    Les Délices de Tokyo, Durian Sukegawa
  • Aealo

    Consommateur de phrases

    Hors ligne

    #330 25 Février 2018 11:35:26

    Reste des (nombreuses) trouvailles dans "Les nourritures terrestres (suivi de Les nouvelles nourritures)" d'André Gide une fois encore.

    Où tu ne peux pas dire : tant mieux, dis : tant pis. Il y a là de grandes promesses de bonheur.
    Les nourritures terrestres p.40

    Quelle absurde conception du monde et de la vie parvient à causer les trois quarts de notre misère, et par attachement au passé se refuse à comprendre que la joie de demain n’est possible que si celle d’aujourd’hui cède la place, que chaque vague ne doit la beauté de sa courbe qu’au retrait de celle qui la précède, que chaque fleur se doit de faner pour son fruit, que celui-ci, s’il ne tombe et meurt, ne saurait assurer des floraisons nouvelles, de sorte que le printemps même prend appui sur le seuil de l’hiver…
    Les nouvelles nourritures p. 208

    Connais-toi toi-même. Maxime aussi pernicieuse que laide. Quiconque s'observe arrête son développement. La chenille qui chercherait à « bien se connaître » ne deviendrait jamais papillon.
    Les nouvelles nourritures p. 222

    Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons.
    Les nouvelles nourritures p. 226

    L’écureuil n’admet pas le rampement de la couleuvre. Le lièvre fuit quand la tortue et le hérisson se replient. Tu retrouveras toute cette diversité chez les hommes. Cesse donc de blâmer ce qui diffère de toi. Une société d’hommes ne saurait être parfaite que si elle nécessite l’emploi de maintes formes d’activité, que si elle favorise l’éclosion de maintes formes de bonheur.
    Les nouvelles nourritures p. 227

    Mais cette certitude : que l'homme n'a pas toujours été ce qu'il est, permet aussitôt cet espoir : il ne le sera pas toujours.
    Les nouvelles nourritures p. 234

    Ce n'est pas seulement le monde qu'il s'agit de changer ; mais l'homme. D'où surgira-t-il, cet homme neuf ? Non du dehors. Camarade, sache le découvrir en toi-même, et, comme du minerai l'on extrait un pur métal sans scories, exige-le de toi, cet homme attendu. Obtiens-le de toi. Ose devenir ce que tu es. Ne te tiens pas quitte à bon compte. Il y a d'admirables possibilités dans chaque être. Persuade-toi de ta force et de ta jeunesse. Sache te redire sans cesse : « Il ne tient qu'à moi. ».
    Les nouvelles nourritures p. 235

    Mais la mort est atroce à qui n'a pas rempli sa vie. À celui-ci la religion n'a que trop beau jeu pour lui dire : — Ne t'en fais pas. C'est de l'autre côté que ça commence, et tu seras récompensé.
    C'est dès « ici-bas » qu'il faut vivre.

    Les nouvelles nourritures p. 239