[L'amie prodigieuse, tome 1 - Août 2019] - Général

  • Julie27

    Modératrice

    En ligne

    #31 01 Septembre 2019 13:09:20

    C'est rassurant de lire que vous avez préféré le tome 2 et ça me booste davantage pour le lire :)

    ChatChicaneur a écrit

    Lila est terrible. C'est un petit monstre, une peste. Elle est dure et ne supporte pas la médiocrité des autres. Elle se démène contre son destin et sa condition malgré l'échec. C'est une personnalité à la fois exceptionnelle et pas franchement sympathique. Elle provoque autant l’admiration que la répulsion. Elena est quant à elle fade, sans personnalité. c'est un mollusque (pardonnez le terme mais c'est ce qui me vient tout de suite à l'esprit...).
    [...]
    Et je ne sais pas vous mais ça manquait tout de même d'émotion, d'intensité. J'ai du mal à mettre des mots là dessus, mais c'est comme si l'autrice a tout fait pour lisser le récit. La violence (réelle ou émotionnelle) est étouffée, sous-entendue et jamais vraiment affirmée. Dans ce contexte précis je m'étais attendu à quelque chose de plus... explosif ? J'ai vraiment du mal à m'expliquer et peut être que je suis la seule personne à le ressentir de cette façon... Ou alors c'est juste à cause de la personnalité de mollusque d'Elana qui a ramollit l'histoire =D


    J'aime beaucoup ta définition des deux filles, c'est tout à fait ça :)
    Et je vois qu'on est nombreux à avoir eu du mal avec la personnalité (ou le manque de personnalité d'ailleurs) d'Elena.

    Et j'ai aussi trouvé que ça manquait d'émotion. Je n'ai pas été touchée du tout.
    En fait, j'ai eu l'impression de suivre ces personnages de très haut, d'observer mais sans émotions... Et même la violence, je trouve qu'elle est presque dédramatisée, juste là comme trame de fond plus lointaine. Et j'ai lu que plusieurs personnes ont été touchées par exemple par Mélina mais personnellement pas du tout.

    @Chomp : Je te redirai quand je m'attaquerai au tome 2 et je pourrais te donner mes impressions par MP ;) (sauf si plusieurs personnes s'écrient d'un coup pour avoir une lecture commune :-))

  • ChatChicaneur

    Livraddictien débutant

    Hors ligne

    #32 01 Septembre 2019 17:54:28

    Julie27 a écrit

    Et j'ai aussi trouvé que ça manquait d'émotion. Je n'ai pas été touchée du tout.
    En fait, j'ai eu l'impression de suivre ces personnages de très haut, d'observer mais sans émotions... Et même la violence, je trouve qu'elle est presque dédramatisée, juste là comme trame de fond plus lointaine. Et j'ai lu que plusieurs personnes ont été touchées par exemple par Mélina mais personnellement pas du tout.


    Exactement. Dans ce genre de roman où l'on suit des personnages sur une longue période de leur vie, c'est pour moi un gros point négatif que le lecteur ne soit pas impliqué. Et une violence assumée aurait pu créer l'empathie et renforcer l’intérêt.

    @Chomp à chaque fois que je lisais ce genre de phrases je soupirais d'exaspération :D

    Dernière modification par ChatChicaneur (01 Septembre 2019 17:56:21)

  • Le_blog_de_Yuko

    Puits de lecture

    Hors ligne

    #33 02 Septembre 2019 10:50:11

    Bonjour à tous,

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt vos avis sur ce premier tome. J'ai pour ma part trouvé la relation entre les deux personnages principaux intéressante : Lila est en effet le personnage fort et au centre du récit mais il ne prend de la force qu'à travers le regard forcément partial d'Elena. Elle, petite fille et jeune fille timide, semble fascinée par cette icône qu'est Lila dans le quartier. Elle vit d'ailleurs beaucoup de choses au début par procuration.
    C'est justement de ce déséquilibre que nait tout l'intérêt du roman je trouve, parce qu'on sent bien, au fur et à mesure des pages, qu'Elena s'affirme davantage et se bat avec ses propres armes (l'école, l'éducation, la volonté de progresser intellectuellement etc.) alors que Lila fait ce qu'elle peut avec ses propres armes

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    L'école lui ayant été refusée, elle n'a pas d'autres choix que de se marier avec l'homme qu'elle juge le moins mauvais pour elle, justement pour échapper à un autre homme. Dans un contexte où la femme n'a pas vraiment son mot à dire, elle a choisi la voie de l'argent et du confort matériel pour elle et sa famille.


    On ressent bien la pression sociale existante sur les jeunes femmes à cette époque et la violence qu'elle induit. Lila est une femme affirmée parce qu'elle n'a pas d'autres choix. Mais elle subit elle aussi les contraintes de l'époque.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    C'est elle qui dessine les chaussures, pourtant c'est son frère (et son père) qui exploitent l'affaire.



    Concernant la violence elle-même, c'est vrai qu'elle peut sembler atténuée, mais n'est-ce pas justement parce que les deux jeunes filles en sont imprégnées depuis leur plus jeune âge et que du coup, à travers les yeux d'Elena, toute cette violence lui apparait "acceptable" ?
    Les deux jeunes filles ne sont jamais sorties du quartier, sauf

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    quand Elena part en vacances (je ne parle pas de leur sortie râtée à la mer quand elles étaient petites même si ça a été une vraie tentative pour Lila de voir l'extérieur). Durant cette période, elle découvre la douceur de vivre et s'éloigne de la violence. Elle comprend alors qu'une autre vie, plus douce, est possible. La violence qui surgit d'ailleurs dans ce passage apparait sous les traits d'un homme rattaché à son quartier d'origine...



    Comme vous, je trouve que la reconstitution du Naples de ces années là est troublante et que la plongée dans ces eaux noires est plutôt bien menée.

    Enfin, je voudrais dire quelques mots sur cette superbe fin, très cinématographique, digne d'un grand Coppola.

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    Lila semblait avoir réussi à prendre en main, autant que possible, son destin, mais elle se rend compte que son mari l'a trahie et que son ennemi, ses chaussures aux pieds, s'invite à son mariage alors qu'elle ne l'a jamais souhaité.


    On voit ici combien l'avenir de Lila est incertain et combien, malgré ses ruses, elle n'a été qu'un pion dans les affaires de son mari C'est en soi très violent.
    On comprend aussi qu'Elena, elle, pourra espérer un avenir qu'elle seule aura construit. C'est la vraie césure entre les deux femmes. 
    C'est cette dernière scène qui me donne pour ma part envie d'ouvrir le 2ème tome. Elle est un bel écho à la scène d'ouverture où

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    on apprend la disparition de Lila, sans laisser de traces.


    Le ton est donné, Lila est un être libre mais c'est une liberté franche bien différente de celle que se construit Elena.
  • Bibliobook

    Casual lecteur

    Hors ligne

    #34 03 Septembre 2019 22:16:23

    J'ai beaucoup aimé découvrir ce premier tome. Ce n'est pas un coup de coeur, mais une belle découverte. La relation entres les deux jeunes filles, rivales ou amies ?  Je pense qu'elles sont complémentaires. Le passage de l'enfance à l'adolescence. Elena nous décrit un quartier pour l’époque, avec la haine, la misère, la violence, la liberté, l'apprentissage, et l’éducation. Je pense lire la suite pour voir l'évolution de ces femmes.
  • La3ti

    A la découverte des livres

    Hors ligne

    #35 04 Septembre 2019 17:19:22

    Je passe même si je n'ai toujours pas terminé ma lecture. Je ne suis d'ailleurs pas sûre de la terminer. Je n'arrive vraiment pas à me glisser dans l'histoire qui me parait interminable. Si j'arrive à finir ce tome, je ne continuerai pas la saga...
  • MiaMiu

    Lecteur en pantoufles

    Hors ligne

    #36 05 Septembre 2019 19:34:48

    Bonjour !
    Je n'ai pas pu être présente le jour du BC mais j'ai lu vos avis avec beaucoup d'attention !
    Comme certains d'entre vous, à la fin de la lecture du tome 1 je n'étais pas très emballé... J'avais trouvé les personnages antipathiques, des longueurs m'avaient gêné, je n'avais pas vraiment réussi à me mettre dans le roman et surtout j'avais été déçu par rapport à la "pub" qui avait été faite autour de ce roman.
    MAIS, pour je ne sais pas quelle raison j'avais lu le tome 2 et là j'ai vraiment accroché, j'ai adoré l'ambiance du quartier de Naples (peut-être ce qui m'a donné envie de lire le tome 2...), le fait d'en apprendre plus sur le contexte politique des années 50-60, sur la condition des femmes à cette époque et surtout les réflexions d'Elena sur sa vie, ses sentiments...
    Bref, voila pourquoi j'aime vraiment cette saga ! (et d'ailleurs j'ai vraiment hâte de lire le dernier tome ;) )