[Neverwhere - Janvier 2020] - Parlons du roman...

  • Riz-Deux-ZzZ

    Dévaliseur de rayonnages

    Hors ligne

    #21 27 Janvier 2020 09:54:44

    ClaireR a écrit

    Bonjour,

    Je viens de lire vos avis qui sont très intéressants :)
    Pour ma part j'ai lu ce livre en 2017 mais je n'en ai plus grand souvenir.
    Heureusement qu'il me reste mon avis de l'époque :

    Spoiler (Cliquez pour afficher)

    J'ai bien aimé la première partie du livre un peu moins la deuxième car ça se transforme un peu en quête linéaire. Quant à la fin je suis un peu perplexe .... c'est dommage pour une fin.
    Ensuite j'ai bien aimé l'univers farfelu (oui je trouve moi aussi que cela ressemble un peu à du Tim Burton et à Alice aux pays des merveilles) et cette idée de "labyrinthe spatio-temporel à l'envers" (on descend une échelle dans un égout et on se retrouve sur un toit). Par contre si les lieux sont décrits avec une assez grande précision, il manque des précisions sur le temps, je pense, dans le sens où le personnage dit ne pas savoir depuis combien de temps se produit telle ou telle action. Cependant il se peut fort probablement que là n'était pas la question du livre.
    Sur le fait d'attirer l'attention sur notre société contemporaine et ses "invisibles" je trouve moi aussi que si c'était le but du livre ce n'est pas trop réussit étant donné que le "Londres d'en-bas" est un univers fantastique, on sort de la réalité.



    Bonne soirée


    Je pense justement que le manque de précisions sur le temps est voulu, ou du moins, est cohérent avec le reste si l'on considère que ce n'était qu'un rêve.
    Idem pour les invisibles, malheureusement souvent alcoolisés et avec un rythme de vie totalement décousu...

    Après, l'auteur a peut-être juste écrit un récit totalement WTF parce qu'il kiffe ça ! :ptdr:
    ça me rappelle les cours de français où le prof décortiquait un texte en nous parlant de ce que l'auteur avait VRAIMENT voulu dire alors que cela fait 2 siècles qu'il est mort et qu'en fait, on n'en sait rien !

  • Grominou

    Guide touristique des librairies

    Hors ligne

    #22 27 Janvier 2020 17:12:14

    En effet, cela fait du sens que s'il y a des incohérences spatiales, il y en ait aussi au niveau temporel, puisque les deux sont liés.  Cet aspect ne m'a pas dérangée, perso.  Et la dénonciation sur le traitement réservé dans notre société aux «invisibles» reste pertinent même si on est dans un monde fantastique, selon moi.  Cela dit, je ne crois pas que c'était le «but du livre», seulement un de ses aspects, donnant un peu de profondeur à ce qui aurait pu n'être qu'un divertissement.:)

    Dernière modification par Grominou (27 Janvier 2020 17:12:55)

  • coldtroll

    Pèlerin des mots

    Hors ligne

    #23 28 Janvier 2020 04:21:34

    Neverwhere est pour moi un livre de référence, qui correspond à mon univers, et qui ressemble à certains de mes rêves.
    C'est sûrement pourquoi je n'ai eu aucun malà m'y plonger .
    J'ai également beaucoup aimé le personnage de Porte, son caractère.
    Richard est un type de personnage typique de Gaiman : un anti-héros lisse, sans substance, qui n'est absolument pas le moteur de l'histoire mais qui la subit presque jusqu'à la fin,  où il s'affirme. Parce que pour Gaiman, ce ne sont pas les Hommes qui font l'histoire, mais l'histoire qui fait les Hommes.
    Cela lui permet de lui faire vivre tout un tas de situations rocambolesques sans que le personnage puisse orienter le récit dans un sens ou l'autre uniquement à cause de son passé, de son caractère ou de ses convictions.
  • RedPanda

    Insomniaque des livres

    Hors ligne

    #24 04 Février 2020 17:13:19

    Bonjour,

    J'ai terminé ma lecture du livre un peu en retard pour participer au Book Club (je l'avais commencé pour le week-end, mais il m'est un peu tombé des mains...)
    J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, mais je mets cela sur le compte de la grosse fatigue qui m'enserrait lorsque j'ai commencé ma lecture. Mais comme l'a dit Julie27, quand j'étais dedans, ça allait, mais dès que je le posais, je n'arrivais pas à me motiver pour retourner dans l'univers... J'ai trouvé ça... un peu vide en fait, trop en surface, avec des personnages qui sont pas très marquants, à part leur caractère très... falot et creux.
    Donc je ne sais pas trop quoi en penser.
    J'ai bien aimé l'idée du Londres d'En Bas, même si à présent cela ne me semble pas très original au regard des autres livres que j'ai pu lire... Mais j'ai replacé cela dans le contexte. J'ai beaucoup aimé la description du Londres d'En Bas, qui me mettait mal à l'aise, et me faisait grincer des dents, mais j'ai justement apprécié cela. Ainsi que la critique faite sur la société qui ne fait plus attention aux "Invisibles".

    Donc c'est la deuxième lecture que je tente de Gaiman dans ses oeuvres "adultes" et à chaque fois cela finit en ... meeeeeh :S Je le préfère dans ses oeuvres pour la jeunesse !

  • Julie27

    Modératrice

    Hors ligne

    #25 05 Février 2020 21:55:09

    Merci à vous pour vos avis.
    C'est sympa de voir les divergences de points de vue ;)

    Je n'en avais pas reparlé mais j'ai aussi beaucoup aimé le message de la fin et la critique de la société.
    Il faudrait que je voie pour la série... je suis curieuse de voir comment certaines scènes ont pu être adaptées.