Avis Book Club

La discussion d'avril sur Peter Pan aura lieu le 29 avril, êtes-vous prêts ? C'est aussi le moment de vous inscrire pour la rencontre de mai ou de choisir le thème de juin !

[Sepetys, Ruta] Le sel de nos larmes

 
    • BettieRose

      Modérateur

      Hors ligne

      #1 17 Octobre 2016 17:13:26

      <image>
      Sélectionné au Prix Livraddict 2016



      <image>

      Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.
      Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
      Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l'avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes... Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté...

      Fiche BBM.
    • Gwen90

      Lecteur averti

      Hors ligne

      #2 18 Octobre 2016 19:21:42

      Je l'ai termine il y a quelques jours et j'en suis encore toute retournée. Magnifique, à lire absolument. C'est bouleversant !
    • Vinushka

      Bibliophile

      Hors ligne

      #3 19 Janvier 2017 15:36:27

      Les romans historiques, ce n'est pas trop mon truc habituellement. Toujours est-il que Le sel de nos larmes est vraiment captivant et émouvant. Il donne envie d'en lire plus.

      L'auteure a fait un énorme travail de recherche et ça se sent. J'ai aimé qu'elle choisisse de nous conter le destin de quatre ados/jeunes adultes. En dehors d'Alfred, les personnages sont attachants. J'ai pourtant aimé suivre ce personnage détestable... Ce furent des prismes intéressants sur une partie de l'histoire méconnue. Honnêtement, je n'avais jamais entendu parler de ce naufrage et si mes lectures en rapport avec la seconde guerre mondiale ont tendance à dater (j'adorais ça quand j'étais plus jeune), celle-ci me semble se démarquer des autres.

      Mention spéciale aux passages horribles sur la détresse des passagers, ou de ceux qui ne peuvent pas embarquer sur le bateau. Tout nous y est dépeint : la solidarité, l'individualisme, la folie, le désespoir, mais aussi l'espoir. Bref, une aventure humaine dont on ne sort pas indemne.

      Dernière modification par Vinushka (19 Janvier 2017 15:37:38)

    • paikanne

      Insomniaque des livres

      Hors ligne

      #4 19 Janvier 2017 19:22:17

      Les élèves qui ont choisi de le lire l'ont beaucoup apprécié :ok:
    • eowyntara

      Espoir de la lecture

      Hors ligne

      #5 30 Janvier 2017 20:22:09

      Ce livre est absolument magnifique. Je l'ai dévoré et j'ai eu beaucoup de mal à tourner la dernière page et à laisser Joana, Florian et Emilia. Quelques larmes ont coulé pour cette magnifique histoire inspiré d'un pan de l'Histoire tout j'ignorais tout. Le style de narration, les descriptions et les personnages m'ont complètement embarqués dans l'histoire.
    • cecile-tte

      Lecteur en pantoufles

      Hors ligne

      #6 17 Février 2017 19:23:47

      Un livre sublime et très touchant! Je le recommande, cette auteure est à suivre de près :)
    • PlumeVive

      Espoir de la lecture

      Hors ligne

      #7 13 Avril 2017 14:59:52

      En commençant ce livre, je m'attendais à du lourd, à du très lourd. En effet, j'avais adoré mes deux précédentes lectures de cette auteure ! Encore plus peut être Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, qui se rapproche de celui ci  au niveau du contexte, et du genre (fiction historique) !

      Le sel de nos larmes est le portrait croisé de quatre adolescents.
      Florian, un jeune conservateur de musée, qui fuit le régime nazi emportant avec lui un secret.
      Joana, une lituanienne d'origine allemande, infirmière, qui fuit les russes.
      Emilia, une  polonaise, qui cherche désespérément un endroit où aller, dont on ne la chassera pas...
      Alfred, un jeune homme perturbé, fervent parti d'Hitler, affamé de gloire.
      Leur but à tous les quatre: embarquer à bord du Wilhem Gustloff, un navire, qui leur promet la  liberté et surtout la sécurité...

      Il y a tellement de choses à dire concernant ce roman...

      Comme je le disais en évoquant Une fille au manteau bleu, la seconde guerre mondiale est un sujet assez souvent abordé dans le genre historique. Les auteurs ont parfois du mal à se renouveler et à nous présenter un roman original qui nous apporte un véritable plus dans notre compréhension de cette époque.
      Ce livre fait partie de ces romans qui ouvrent une porte sur une nouvelle perception de ce conflit. Porte qu'avait déjà entrebâillée Max et qu'a définitivement tournée ce bouquin: le sort des allemands à la fin de la guerre.

      Bien souvent, pour nous, le conflit et les atrocités s'arrêtent en 1945. On ne s'intéresse pas à la suite, à ce qui va arriver aux allemands, aux souffrances qu'ils vont leur être infligées. On ne s'y arrête pas, on ne veux pas en entendre parler et pourtant c'est un morceau de l'histoire méconnu mais qui a aussi fait son lot de victimes.
      Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille la bande annonce du film "Les oubliés"
      Mais revenons à notre roman, nous suivons ainsi quatre personnages très différents qui symbolisent, plutôt bien, je trouve les "différentes mentalités" de la population. Ce sont des personnages hauts en couleurs, qui ont chacun leur caractère et leur histoire que l'on découvre au fil des chapitres. J'ai déjà évoqué les grandes lignes dans le résumé donc je ne me répéterai pas ici. Je me suis vraiment attaché aux personnages, qui pour certains ont eu plus que leur part de malheur. Certains passages m'ont fait frémir, c'est pourquoi je classerai ce roman dans la catégorie lycéen, et je le déconseillerai aux personnes (très) sensibles.

      On peux regretter une certaine lenteur, un manque d'action. En effet avant la partie finale ( le bateau qui coule) on ne fait que suivre nos protagonistes qui arrivent sur le port, puis embarquent.Même si les personnages sont suffisamment riches pour nous empêcher de nous ennuyer, j'aurai aimé plus d'actions.

      Comme je le disais, le contexte historique ainsi que l'ambiance est très bien décrites. Là encore certains détails font froid dans le dos (même si et surtout) parce qu'ils ne font que refléter la vérité. On ressent un véritable travail de documentation derrière.

      J'aurais quelques critiques à faire concernant la fin qui ne m'a pas convaincue, je la trouve presque bâclée. Alors qu'elle aurait pu être le point d'orgue de cette lecture, et qui sait me faire pleurer. Elle a, au contraire cassée l'ambiance que l'auteure s'était efforcée de créer...

      Un roman historique qui évoque des événements peu connus du grand public. Une perle à découvrir qui n'a malheureusement pas réussi à me faire goûter le sel de mes larmes...
    • Sia

      Livraddict Team

      En ligne

      #8 14 Avril 2017 22:27:08

      C'est quelle partie de la fin qui t'a semblée bâclée ?

      Spoiler (Cliquez pour afficher)

      Le récit du naufrage ou ce qui concerne la fille d'Emilia ?

    • Mypianocanta

      Livraddictien Suprême

      Hors ligne

      #9 19 Avril 2017 12:05:03

      J'étais intéressée par Le sel de nos larmes parce que j'ai énormément aimé Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre. Mais pour être honnête, je l'ai trouvé beaucoup moins bouleversant et prenant.
      La construction à 4 voix a peiné à me convaincre parce que j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de différences d'écriture entre eux. Alors certes cela donne plusieurs points de vue mais cela aurait pu se faire aussi d'une façon extérieure. En prime, j'ai eu des sensations de facilités d'écriture et trouve qu'on est beaucoup trop dans l'émotionnel. Du coup, même si le contexte historique est très fouillé, il reste finalement trop en arrière-plan à mon goût.
      Si comme dit Vinushka plus haut, tout est dépeint, c'est aussi très survolé. J'aurais aimé en savoir plus avec davantage de réflexion.
      Quand à la fin sans la trouver bâclée, elle est en effet un peu rapide et surtout

      Spoiler (Cliquez pour afficher)

      un peu trop "happy end", malgré les morts et les sacrifices

      .
      Au final, c'est un bon roman historique mais il souffre clairement du côté "ado américain" et m'a laissé sur ma faim.