Black Magic

Synopsis

Moyenne

-

0 vote

-

6 novembre 1947. À peine remis de sa séparation avec Rita Hayworth, Orson Welles débarque à Rome pour y interpréter Cagliostro dans un film de Gregory Ratoff, Black Magic. Le premier jour de tournage, un figurant s'écroule aux pieds d'Orson en lui murmurant « Saint François. » La police conclut à une overdose (la victime étant morphinomane), mais Welles croit au meurtre et engage un détective privé du nom de Tommaso Moravia pour l'aider à mener son enquête personnelle.
Tandis qu'Orson le Magnifique reprend à son compte la mise en scène du film et tente de séduire l'actrice Lea Padovani, Tommaso remonte une filière qui passe par le Vatican et le ramène aux temps sombres du fascisme. En cette année 1947, l'Italie s'apprête à voter communiste contre les anciens partisans de Mussolini reconvertis chez les démocrates-chrétiens. Mais l'Amérique ne tient pas à voir un nouveau pays basculer dans l'Europe de l'Est. Welles se retrouve ainsi au milieu d'un complot impliquant les éminences grises du Vatican, le gangster Lucky Luciano, les dirigeants du cinéma italien et l'ambassadeur américain à Rome. Son univers ne tarde pas à ressembler à celui d'un de ses films, Citizen Kane, où la politique le dispute au meurtre. Il lui faudra toute la magie de Cagliostro pour en sortir.

Titre original : Dissolvenza al nero

1 édition pour ce livre

2005 Editions Rivages (Noir)

Française Langue française | Traduit par Sophie Bajard | 463 pages

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !